Quantcast
FLASH
[13/12/2019] Royaume-Uni : Les pro-#Brexit, anti-immigration, anti-Europe rejettent le socialisme dans un raz-de-marée électoral par 368/202 sièges  |  [11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 22 novembre 2019

Le reportage de la chaîne d’information allemand N-TV dans le camp d’Al-Hol, au nord-est de la Syrie, gardé par les Kurdes, donne le frisson.

C’est un regard profond sur l’abîme du fanatisme religieux qu’illustre la vidéo tournée dans le camp d’Al-Hol. Ce camp compte environ 70.000 prisonniers musulmans fondamentalistes, dont une majorité de femmes entièrement voilées, radicalisées jusqu’à la pointe de leurs cheveux, et leurs enfants, élevés dignement par leurs mères modèles à la haine meurtrière des infidèles. Parmi les veuves noires de l’EI, 200 sont originaires d’Allemagne.

Le véhicule de l’équipe de la chaîne allemande N-TV fut accueilli par des jets de pierre, en signe de bienvenue. En guise d’accueil, les enfants, bien éduqués par leurs mamans entièrement voilées de noir, levèrent leur index, à l’instar des extrémistes islamistes disséminés partout dans le monde. Ce signe «amical» signifie qu’ils sont en possession de la seule vraie religion – l’islam – et leur devoir est d’imposer à tous les non musulmans de la terre la façon de vivre selon la loi islamique, la charia.

Devant la caméra de la chaîne allemande, un adorable bambin de 10 ans, au regard glacial, exprime son amour des koufars : «Nous allons tous vous tuer en vous massacrant.»

Serait-il inhumain de notre part, devant une telle chaleureuse déclaration d’amour enfantine de s’inquiéter, ne serait-ce qu’à un degré infime du retour de ces mignons lionceaux de l’EI dans nos pays? Peut-on légitimement s’interroger, sans être traité de monstre sans coeur, sur ce qui pourrait arriver si nous laissions revenir de telles petites bombes à retardement pour leur donner une chance de retrouver la joie de vivre? Le gouvernement allemand, ému par leurs conditions de vie dans les camps, a apparemment l’intention de faire revenir au Heimat toutes ces petites graines de djihadistes disposant d’un passeport allemand, grâce à leurs gentilles mamans, les soldates allemandes de l’EI, parties rejoindre les combattants d’Allah.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Interrogée sur la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi, le calife de l’EI, une veuve revêtue du voile intégral noir de noir de la vertu islamique répondit sans état d’âme : «Il y aura un autre chef. Quand un est tué, un autre surgit, et puis encore un autre, et un autre …» Implacable indifférence et d’une sensibilité à transformer en glaçon un tison encore incandescent.

A la question du journaliste : «Pourquoi avez-vous vous-même décapité et brûlé vifs des prisonniers, elle rétorqua calmement : «C’est écrit dans le coran.» C’est donc justifié pour cette femme, fanatisée au point de ne plus avoir ni un cerveau pour réfléchir, ni la moindre conscience, ni un coeur pour éprouver le moindre remord.

Le coran = permis de tuer :

Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.

(coran 2:191)

«Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n’est pas toi qui lançais : mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part! Allah est Audient et Omniscient.»

(coran 8:17)

«Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions.»

(coran 47:4)

Un fanatisme extrême se dégage du reportage vidéo de trois minutes tourné par la N-TV dans l’enfer islamiste du camp. Il n’est pas le résultat d’un dévoiement de l’idéologie islamique, mais son application quotidienne cohérente et logique, fidèle aux injonctions coraniques appelant à tuer les non musulmans.

La vidéo n’est plus accessible hors d’Allemagne. Est-ce pour éviter des phénomènes de rejet de ces pieux membres de la «meilleure communauté qui soit?»

Un expert de l’islam, Hamed Abdel-Samad, confirme que les musulmans de l’EI reproduisent fidèlement la façon de vivre et les actes de leur prophète Mahomet. Il envahit au VIIe siècle tous les territoires de l’Arabie saoudite actuelle avec les mêmes méthodes appliquées de nos jours par ses fidèles de l’EI. Ses successeurs conquièrent au fil des siècles 56 autres pays. Abdel Samad en fit allusion en 2015 dans son article : «Der gefährliche Prophet » (Le prophète dangereux) publié par «Die Zeit».

Pour Ahmed Abdel-Samad, Mahomet, ce tyran paranoïaque, est un modèle pour les musulmans et les terroristes.

Que ce soient les Omeyades, les Abbassides, les Fatimides, les Mamelouks ou les Ottomans, tous les envahisseurs musulmans firent de Mahomet le modèle à suivre , le meilleur homme que la terre ait porté, selon ses admirateurs. Aujourd’hui, le groupe terroriste de l’EI justifie ses campagnes de conquêtes meurtrières par l’exemple de leur prophète bien-aimé.

C’est le sinistre héritage laissé par Mahomet : il anime toutes les organisations terroristes islamiques et détermine l’ordre social de façon plus ou moins radicale dans 57 États islamiques. Cela inclut l’obligation d’intégrer tous les pays de la planète à la oumma musulmane.

Ce poison inflammable de l’islam politique doit être interdit. Les enfants des djihadistes de l’EI, détenus dans les camps, doivent être rééduqués très rapidement, dès leur retour en Occident, si cela s’avère encore possible. Sinon, ils se suicideront un jour l’arme à la main ou la ceinture d’explosifs autour des hanches, entraînant dans la mort des dizaines, voire des centaines d’innocents.Ce sont des bombes à retardement qui seront disséminées à travers nos pays.

Les dernières sourates du coran, avec leur glorification de la guerre et leur condamnation des infidèles, ont semé les graines de la violence et de l’intolérance islamiques. Le coran étant la parole incréée d’Allah, il ne peut être modifié et est valable pour l’éternité. Les islamistes actuels voient dans les versets coraniques une légitimation de leur djihad mondial. Mahomet avait promis à ses combattants non seulement le paradis éternel, mais aussi un avant-goût de ce paradis sur terre, grâce aux butins de guerre, aux belles esclaves, à la jizya, l’impôt dû par les populations non-musulmanes, en particulier les Juifs et les Chrétiens, en territoire conquis par les musulmans. Ils deviennent alors des dhimmis «théoriquement protégés» aussi bien de toute agression extérieure que des menaces des musulmans.

C’était la naissance de «l’économie islamique». Le butin de guerre, la traite des esclaves et l’instauration de la jizya constituèrent la principale source de revenus des dirigeants islamiques pendant des siècles après la mort de Mahomet. Cela explique sans doute pourquoi certains «invités» de Mutti Merkel déclarent sans gêne aucune qu’ils ne sont pas venus ici pour travailler. Allah pourvoit à leurs besoins, grâce aux diverses allocations sociales leur octroyées par le travail de leurs hôtes , considérés comme des dhimmis. Etrange, qu’Allah se désintéresse de ses fidèles dans leurs pays d’origine et les laisse croupir dans la misère!

La jizya est une loi coranique :

Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour Dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation (al–jizya) par leurs propres mains, après s’être humiliés.

(coran 9:29)

De nos jours, des réformistes de l’islam ou intellectuels musulmans s’efforcent de présenter cet impôt de soumission comme une avancée sociale, une mesure de tolérance religieuse, d’une protection physique et morale des minorités religieuses, en somme une mise en oeuvre avant l’heure des Droits de l’Homme! Ou comment essayer d’enrober du fiel dans du miel.

Remarquable taqyia contredite par les faits réels! Qu’ils citent un exemple qui illustre cette vision, qui relève plus de la science fiction que de la réalité. Qu’ils demandent ce que pensent les survivants des minorités chrétiennes, yézidies, et autres de la tolérance religieuse, de la protection physique et morale obtenues contre le payement de la jizya dans les territoires conquis par l’EI au temps de sa gloire?

L’islam politique gangrène nos sociétés.

Certains gouvernements essayent d’affronter le problème par l’interdiction de l’islam politique à l’instar du gouvernement autrichien. Ils oublient que l’islam politique , c’est l’islam. On ne peut interdire l’islam politique sans interdire l’islam. Le prétendre , c’est une escroquerie dangereuse. (Voir l’excellent article de Salem Ben Ammar récemment publié sur Dreuz)

En Allemagne, la CSU envisage de lutter contre l’islam politique, surtout en périodes électorales, mais les mesures à prendre sont toujours bien à l’abri dans les tiroirs des bureaux. Il serait politiquement imprudent de fâcher les électeurs de confession musulmane.

La CDU, quant à elle, demeure inaudible sur le sujet, car elle ne peut contredire le dogme dangereux de Frau Merkel : «L’islam appartient à l’Allemagne».

Il n’y a rien à attendre des partis de gauche, (ni des autres d’ailleurs) car ils considèrent la classe sociale musulmane en croissance rapide comme une clientèle électorale lucrative.

Bref, la classe politique allemande, à l’exception de l’AFD, qui ne cesse de faire pression au parlement, brade ses citoyens de souche et le futur de leur pays contre des voix électorales, sans se soucier du danger que cela représente pour l’avenir du peuple allemand. «Après moi,le déluge»! doit être leur «credo». Cela s’applique également à tous les gouvernements occidentaux, qui privilégient les musulmans à leurs propres concitoyens de souche.

Le gouvernement chinois, lui, traite ce problème de l’islam politique d’une manière radicale, au grand dam de nos défenseurs des Droits de l’Homme à géométrie variable. En Occident, les Droits de l’Homme sont utilisés par les islamistes pour nous imposer leurs « Droits de l’Homme » selon la charia.

Suite aux multiples attaques terroristes islamistes perpétrées par les musulmans Ouïghours, qui atteignirent le summum de l’horreur , lors d’une attaque terroriste dans une gare en mars 2014, au cours de laquelle plus de trente Chinois perdirent la vie, le gouvernement chinois réagit en conséquence et ordonna l’ interdiction du coran, qualifié de livre extrémiste, l’ interdiction du voile islamique et de toute nourriture halal. En outre, près d’un million de musulmans, considérés comme auteurs d’actes criminels graves, furent internés dans des camps de rééducation, appelés «centres d’éducation» afin de lutter contre la radicalisation islamique.

Le journal «Die Welt, rapporta une déclaration du Président XI Jinping à certains membres de son parti :

Les méthodes dont disposent nos camarades sont trop primitives… Aucune de leurs armes n’est une réponse aux grandes lames de leurs machettes, leurs haches et leurs froides armes en acier. Nous devons être aussi impitoyables qu’eux et n’avoir absolument aucune pitié.

Message d’une limpidité cristalline, certes très dur et contraire aux Droits de l’Homme, mais les terroristes islamistes se fichent des Droits de l’Homme, qui ne sont pas conformes à la charia et ne craignent que la force. Ils sont forts avec les faibles, lâches avec les forts.

L’Occident, quant à lui, continue fièrement à accueillir en son sein des serpents venimeux, qui une fois hébergés, réchauffés et nourris lui injecteront un poison mortel, le rire aux lèvres et la joie dans le coeur en signe de «gratitude» toute islamique.

L’allégorie du serpent racontée par Donald Trump illustre bien le danger du serpent islamique : nous sommes en danger, ils sont le danger.

En allant travailler un matin, sur le chemin le long du lac

Une femme, au cœur tendre, vit un pauvre serpent à moitié gelé.

Sa belle peau colorée de serpent était couverte de givre de rosée.

Oh ! s’écria-t-elle : « Je vais te prendre et m’occuper de toi »

« Prends-moi oh douce femme. Prends- moi, pour l’amour du ciel »

« Prends-moi, oh douce femme », soupira le serpent vicieux.

Elle l’enveloppa bien confortablement dans une couverture de soie.

Puis, le déposa près de la cheminée et lui offrit de miel et du lait.

Elle se dépêcha de rentrer à la maison ce soir-là.

Dès qu’elle arriva, elle vit que le joli serpent, dont elle avait pris soin, était rétabli.

« Prends-moi oh, oh douce femme. »

« Prends-moi pour l’amour du ciel. »

« Prends-moi, oh douce femme » soupira le serpent vicieux.

Elle le serra fort contre sa poitrine. « Tu es si beau » lui dit-elle.

« Mais, si je ne t’avais pas ramené, tu serais mort maintenant. »

Puis, elle caressa sa jolie peau, l’embrassa et le tint serré dans ses bras.

Mais, au lieu de la remercier, le serpent la mordit violemment.

« Je t’ai sauvé, cria la femme et tu m’as mordu, pourquoi ? »

« Tu savais que ta morsure était empoisonnée et maintenant je vais mourir. »

« Tu savais pourtant bien que j’étais un serpent avant de m’accueillir !»

La terreur émane du coeur de l’islam. Et l’Occident collabore à sa propagation par l’immigration folle et incontrôlée.

Défendre l’islam en ignorant le contenu du coran, persister dans le déni de la nature dangereuse de cette idéologie politique pseudo religieuse, ne rien faire pour la contrer par crainte de froisser les riches monarchies du Golfe Persique et de heurter la sensibilité à fleur de peau des communautés musulmanes présentes en Occident, relèvent de l’ignorance, de la sottise et de la lâcheté, trois redoutables ennemies de l’Homme.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :

  • IS-Moslemin zu n-tv: „Wir haben geköpft, weil es im Koran steht (PI.News)
  • Wir dürfen absolut keine Genade zeigen befahl Xi (Die Welt)

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz