Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 novembre 2019

Les médias se fichent que les informations qu’ils publient soient fausses, tant qu’elles sont anti-Trump. Aucun journaliste ne trouve rien à redire, aucun organisme de vérification des fake news ne sort même de sa sieste.

Une journaliste de Newsweek, pas plus médiocre et fainéante que ceux qui vous « informent » en France, a publié un article inventé de toutes pièces et destiné à humilier le président américain. Sont article : « Comment Trump passe-t-il Thanksgiving ? En tweetant, en faisant du golf et plus ».

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Il se trouve, cependant, que pour une fois, la Fake News a explosé d’elle-même. Au moment même où l’article de Newsweek est publié, le monde entier apprend que le président américain est en visite surprise auprès des troupes américaines en Afghanistan, lors d’un voyage gardé top secret pour des raisons de sécurité.

Pas dérangée le moins du monde d’avoir été prise la main dans le sac, la réaction de la journaliste en dit long, selon moi, sur le niveau zéro de sens moral et éthique de la profession, et le public, pas si bête, a fini par le comprendre quand une information alternative lui est parvenue par internet et les réseaux sociaux.

Voici son explication :

M. Trump s’est rendu en Afghanistan pour surprendre les troupes américaines à l’occasion de Thanksgiving.

J’ai supprimé ce tweet parce qu’il a été écrit avant que je sois au courant de la visite surprise du président en Afghanistan – une erreur honnête. L’histoire a déjà été mise à jour, comme le montre la capture d’écran.

Fabriquer une information de toutes pièces est une « erreur honnête », pour la presse

Vous lisez bien : elle explique le plus tranquillement du monde avoir rapporté l’information avant même d’avoir l’information, et considère cela comme une « erreur honnête ».

Je me répète, vous lisez bien : fabriquer une information de toutes pièces est une « erreur honnête », pour la presse.

Et là je pense – et je suis désolé d’employer ce terme insultant – aux idiots utiles qui ne font plus du tout confiance aux médias, et se laissent tout de même influencer par leurs mensonges, lorsque ces mensonges coïncident avec ce qu’ils ont envie d’entendre. Le dernier mensonge en date est celui des « Kurdes abandonnés par Trump » que tant de lecteurs ont gobé et répété.

Là encore, les faits ont montré que les Kurdes n’ont pas du tout « été abandonnés par Trump », et là encore, les mêmes ou d’autres se laisseront encore prendre au piège, la prochaine fois qu’un mensonge médiatique dira ce qu’ils ont envie de croire. Ce sera peut-être sur la Russie…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz