Publié par Gaia - Dreuz le 1 décembre 2019

Source : Lefigaro

Les agents de l’établissement public ont découvert le pot-aux-roses en consultant le compte Facebook du jeune homme.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Aux yeux de la loi, frauder auprès de Pôle emploi reste un délit, qui finit souvent pas coûter très cher, comme le racontent nos confrères de Ouest-France. Un jeune homme de 25 ans a été condamné à quatre mois de prison ferme et à rembourser 18.416 euros à Pôle emploi.

Inscrit en tant que demandeur d’emploi, le jeune fraudeur ne se présentait à aucune des convocations et ne s’était pas mis non plus en quête d’un emploi. La raison ? Il ne vivait pas en France, mais en Turquie, son pays natal. De septembre 2016 à septembre 2018, il a pourtant touché crapuleusement plus de 18.000 euros d’allocations chômage.

Le pot-aux-roses a été découvert sur Facebook par les agents de Pôle emploi, après avoir consulté le compte du fraudeur, régulièrement actualisé avec de nouvelles photos et vidéos. Les agents ont également découvert que son frère aîné, de deux ans plus âgé, a lui aussi bénéficié d’allocations tout en étant en Turquie.

Convoqué, comme son cadet, par la justice à Alençon (Normandie), ce dernier a écopé de deux mois de prison avec sursis et du remboursement de 2589 euros à Pôle emploi. Les deux frères doivent par ailleurs 1200 euros à la société publique pour ses frais de procédure.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz