Quantcast
Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 4 décembre 2019

Le samedi 30 novembre, les activistes se sont encore mis en scène avec les médias collabos contre le Black Friday et la soi-disant surconsommation qu’il provoquerait avec des démarques immorales mais très avantageuses pour les pauvres et les autres.

Des activistes écolo-gauchistes militants d’Extinction Rebellion, tous équipés du nouvel Ipad de chez Apple, ont bloqué les Galeries Lafayette à l’appel du Black Block Friday pour empêcher les temples de la consommation de « faire des profits » sur ce qui ne leur appartient pas : l’argent des autres qui doit être confisqué par Macron pour financer les écolo-gauchistes sectaires anti-CO2.

 Lancé par les collectifs écolo-gauchistes, les décérébrés déglingos du ciboulot, Extinction Rebellion et Youth for climate, Black Blocks, pour contrer le Black Friday, ont provoqué les blocages de divers centres commerciaux et surtout ils ont fait une super-pub gratos sur toutes les télés pour les activités liées à Amazon !

Les écolo-gauchistes Black Blocks opposants aux Black Friday ont empêché clients et commerçants de rentrer à l’intérieur d’un centre commercial qui était la cible des déglingos pendant plus d’une heure. Suite à l’intervention des forces de l’ordre, le centre commercial a rouvert ses portes en fin de matinée ! Efficace !

À Montélimar (Drôme), les déglingos ont déversé, selon l’AFP, de la terre et des cartons, et mis en place une chaîne devant les entrées et les sorties d’un entrepôt lié à Amazon. Les déglingos décérébrés ont quitté les lieux en début d’après-midi, avant l’intervention des forces de l’ordre. Ils ont promis une prochaine action dans le Gard, à Fournès, où doit être implantée une plateforme du géant américain, a précisé Raphaël Pradeau, porte-parole d’Attac, le mouvement militant d’extrême gauche révolutionnaire anticapitaliste.

Les collectifs écolo-gauchistes n’ont rien d’écolos, mais tout de gauchistes anticapitalistes.

Le Monde de gauche : Les dessous intéressés de la fronde des Black Blocks anti-Black Friday : « À Besançon (Doubs), environ 200 activistes (Black Blocks) d’Action non-violente-COP 21 et Extinction Rebellion ont bloqué pendant deux heures, jusqu’à midi environ, les entrées d’un centre commercial pour « dénoncer une société de surproduction dont le Black Friday est le symbole ». Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

« Extinction Rebellion et Youth for climate : Qui sont ces cons ? Ce sont partout les mêmes que ceux des soi-disant marches pour le climat. Avec en bonne place les déglingos décérébrés de Extinction Rebellion.

Le mouvement des déglingos décérébrés, d’origine anglaise, a surtout voulu faire parler de lui lors de la semaine de désobéissance civile et lors des différentes marches pour le climat. Prônant la désobéissance civile, le mouvement des déglingos décérébrés est coutumier des actions chocs et médiatiques. (???)

Les Jeunes déglingos décérébrés soi-disant pour le climat, ou Youth for climate, sont à l’initiative du Block Friday avec les Black Blocks. Créé par des activistes belges juvéniles en culotte courte, le collectif appelait en début d’année les lycéens à sécher les cours, notamment les vendredis, pour dénoncer l’urgence climatique. Une initiative calquée sur celle de la jeune Suédoise pré-pubère Greta Thunberg, devenue égérie de la lutte des Jeunes déglingos décérébrés petits-bourgeois friqués et incultes soi-disant pour le climat.

ANV-COP21 (Action non violente-COP21) a été également présent, notamment à Montélimar.

Le Monde de gauche : « C’est ce « mouvement populaire » (des déglingos décérébrés petits-bourgeois friqués et incultes) pour relever le défi climatique » (???) qui est à l’origine des décrochages (à l’école du bac assuré pour tous les petits-bourgeois et) des portraits de Macron en mairie. Aux côtés d’ANV-COP21, il y a Alternatiba (soit Alternative, en basque), mouvement né suite à la publication d’un rapport alarmiste du GIEC !

Les deux mouvements ont en commun un ultimatum rêvé et la construction (d’une utopie imaginaire) qui devrait permettre (aux Black Blocks déglingos décérébrés petits-bourgeois friqués et incultes) de vivre mieux, en ayant moins d’impact sur le climat et de construire un modèle de société (imaginaire) durable !

Dans un communiqué daté du 29 novembre, les mouvements se sont félicités de la détermination de la société civile (???), et se sont agacés des premiers résultats des discussions sur la loi économie circulaire, qui se sont tenues en plein Black Friday. Ce vendredi 29 novembre, ces groupes (en compagnie d’Attac) ont été à l’origine d’un die-in (mise en scène pendant laquelle les militants s’allongent sur le dos, à même le sol) dans un Auchan de Saint-Étienne (Loire), contre la « surconsommation climaticide du Black Friday ». (???)

Moralité, pour vivre heureux, vivons couchés sur le dos à même le sol pour faire de la pub à Auchan !

Les déglingos décérébrés petits-bourgeois friqués et incultes sont opposés à l’extraction des énergies fossiles, à l’évasion fiscale, aux traités de libre échange (TAFTA et CETA), à la publicité et aux projets comme l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Et pourquoi pas opposés à la guerre, à la maladie et au cancer ?

Leurs actions contre le Black Friday voulaient dénoncer la surconsommation, les conditions de travail dans les entrepôts du groupe américain et l’évasion fiscale pratiquée massivement par la multinationale. (???)

L’Association pour la taxation des transactions financières milite contre l’influence grandissante de la finance, dont se plaignait Hollande, digne du roi UBU, et « pour la justice fiscale, sociale et écologique ». (???)

Les anti-Black Friday ont-ils vraiment réussi à détourner les Français qui ont adopté le Black Friday ?

Les déglingos décérébrés petits-bourgeois friqués et incultes entendent dénoncer (???) l’impact de la surconsommation sur le climat, au lendemain du Black Friday, le vendredi noir pour sauver l’environnement !

À Besançon, environ 200 décérébrés d’ANV-COP21 et Extinction Rebellion (XR) ont bloqué (avec les Black Blocks) pendant 2 heures, avec des chariots, les entrées d’un centre commercial. Des commerçants, en colère, ont bousculé et insulté des activistes. « Laissez-nous travailler ! », a crié un commerçant.

« On comprend les commerçants (???), ça nous fait mal au cœur (???), ils payent leur emplacement.

« Mais on est obligés de se mobiliser pour tout le monde », (???) a brodé Line Ruelle, d’ANV-COP21.

« Toute la planète est concernée par les dégâts environnementaux, sociaux et le manque d’action des gouvernements. » (???) C’est pourquoi le mouvement Extinction Rebellion des petits-bourgeois friqués à la télé et incultes déglingos décérébrés a reçu le soutien de Macron : « Pour Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État à l’économie, « chaque Français a le pouvoir, dans sa manière de consommer, de changer les règles du jeu, de consommer plus responsable, de consommer plus durable… Les gens sont grands, ce sont des adultes, c’est à eux de maîtriser leur consommation« . Ben voyons ! YAPUKA ! TAKAYCROIRE !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz