Publié par Gaia - Dreuz le 5 décembre 2019

Source : Francebleu

Le cimetière israélite de Westhoffen (Bas-Rhin) a été profané. Plus de cent tombes ont été souillées d’inscriptions antisémites.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Des inscriptions antisémites ont été découvertes mardi sur 107 tombes du cimetière israélite de Westhoffen (Bas-Rhin). Cette découverte intervient alors que des tags antisémites avaient déjà été constatés ce mardi matin dans la commune de Schaffhouse-sur-Zorn.

Jean-Luc Marx condamne avec la plus grande fermeté ces actes antisémites odieux qui frappent une nouvelle fois le Bas-Rhin et exprime son soutien le plus total à la communauté juive. « Ces actes de haine, lâches et gratuits ne doivent remettre en cause le «vivre ensemble» de notre société. Les services de l’État restent déterminés à lutter et à mettre fin à cette vague d’actes antisémites, racistes et anti-migrants qui touche le Bas-Rhin depuis plusieurs mois« . 

L’Alsace est touchée tous les jours, toutes les semaines, tous les mois par des actes antisémites et anti-migrants » – Maurice Dahan, président du consistoire israélite du Bas-Rhin

« C’est la consternation et le choc » a réagi Maurice Dahan, président du consistoire israélite du Bas-Rhin, « l’Alsace est touchée tous les jours, toutes les semaines tous les mois par des actes antisémites et anti-migrants« .  L’Alsace est confrontée, depuis plusieurs mois, à une recrudescence de graffitis et dégradations à caractère antisémite et/ou raciste. En février 2019, notamment plus de 90 stèles du cimetière juif de Quatzenheim avaient été marquées de croix gammées.

« Ces actes abjects et répugnants sont une injure aux valeurs de la République : tout est mis en oeuvre pour qu’ils ne restent pas impunis » a réagi Christophe Castaner. Le ministre de l’Intérieur se rendra sur place mercredi en fin de matinée.

Appel à témoins

Les gendarmes de la section de recherche de Strasbourg sont en charge de l’enquête. Ils lancent ce mardi soir un appel à témoins. Toute personne qui aurait des informations à communiquer sur cette profanation, est invitée à composer le 17.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

21
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz