Quantcast
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 décembre 2019

L’institut du Monde arabe fête la langue arabe avec ce slogan poignant : « l’arabe, une langue de France ! »

Comme c’est vous, contribuables français, qui financez cette fête, il fallait bien que quelqu’un vous dise à quoi sert la part de votre argent durement gagné. Je pense que vous serez d’accord avec moi pour reconnaître qu’il est mieux employé pour fête la langue arabe que si vous aviez pu le garder pour offrir un cadeau à vos proches à la veille de Noël – fête qui a d’ailleurs été remplacée dans la sphère publique.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Mais vous l’avez échappé belle.

L’IMA aurait pu écrire que l’arabe est la langue de la France. Pourquoi se limiter ? Pour ne pas anticiper, ne pas aller plus vite que la musique ?

Historiquement, l’islam efface partout les traces des peuples qui l’ont précédé, dans les pays qu’il a envahis.

Eglises détruites, les plus belles transformées en mosquées – comme en Turquie ; statues et artéfacts réduits en poussière – comme les bouddhas de Bâmiyân en Afghanistan ; bibliothèques incendiées (Taliban en Afghanistan), villes rebaptisées (Constantinople, Fort Laperrine, Port Lyautey, Raj Shahi…), passé confisqué – je pense aux Kabyles ; réécrit et réapproprié – je pense bien entendu à Bethléem, à Jérusalem, à la Judée, à la Samarie.

Est-ce maintenant au tour de la France ?

  • Les médias, toujours à la frange, parlent du rôle des musulmans en France pendant la Seconde Guerre mondiale.
  • Les Socialistes veulent ajouter des fêtes musulmanes (et juive), et supprimer les lundis attachés aux fêtes chrétiennes.
  • Le Monde diplomatique pleurniche que l’enseignement de l’arabe est sacrifié – vous avez bien lu « sacrifié », et qu’il « perde du terrain » dans le secondaire.
  • La Charte européenne des langues régionales de 1999 reconnaît l’arabe-maghrébin comme langue de France.

Un jour, la Basilique Saint-Denis deviendra une mosquée. Combien de chrétiens peuvent encore s’y rendre ?

Et bien entendu, les complices expliquent, les yeux sombres et autoritaires, vissés au fond de ceux des téléspectateurs hypnotisés, une main sur le cœur et l’autre sur le Coran, que le Grand remplacement n’est qu’une théorie, c’est tout du vent.

Jacques Toubon, le défenseur des droits (des étrangers ?) est même allé jusqu’à affirmer que le flux de l’immigration est nul. Circulez, vos yeux vous mentent, ce que vous voyez n’existe pas.

Seul ce que vous dit Toubon est bon, et bonne fête de la langue arabe, 5e langue pratiquée dans un monde merveilleux sans frontière (avec une exception pour la Palestine).

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz