Publié par Eber Haddad le 8 décembre 2019

Ce bon vieux Bloomberg, nouveau candidat aux primaires Démocrates, a déjà commencé à nous faire part de ses «excellentes» idées.

Par exemple, «taxer les pauvres pour qu’ils ne puissent plus avoir les moyens de nuire à leur santé en s’achetant des poisons tels que l’alcool et les cigarettes» (c’est vrai, ce n’est pas un hoax !), et puis déclarer publiquement que dans son magazine et sa chaîne de télévision, il ne pourra pas être critiqué, ni aucun candidat Démocrate. Les critiques seront réservées uniquement à Trump ! [NDRL : et la rédaction de Bloomberg s’étonne de s’être vue retirer son accréditation à la Maison-Blanche]

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Sans rire…. c’est aux Etats-Unis en 2019.

Et il va plus loin encore. Comme il doit faire face à une fronde des journalistes de Bloomberg qui n’acceptent pas la partialité à ce point, eux pourtant habitués à avaler toutes les couleuvres et tous les mensonges de la presse traditionnelle, Bloomberg leur rappelle que c’est lui qui paye leurs salaires et qu’avec ce «privilège», ils doivent accepter des «restrictions et des responsabilités» !

Ses «journalistes» doivent «apprendre à vivre avec des choses qui ne leur plaisent pas» a-t-il déclaré sans plaisanter… On croit rêver ! 

Je vais offrir un nez rouge à Bloomberg parce que quand on veut jouer au clown, il faut en porter la tenue…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eber Haddad

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz