Quantcast
Publié par Eber Haddad le 9 décembre 2019

Trump a déclaré dans son discours au sommet de l’IAC (Israeli American Council) dont il a été le premier président américain en exercice à y assister, que « de nombreux Juifs américains n’aiment pas assez Israël » !

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Une grande partie des juifs ne comprennent ni le sens, ni l’utilité d’Israël

Et il a tout à fait raison. Une grande partie des Juifs américains, peut-être une petite minorité ou une grande majorité, je ne saurais le dire avec précision, n’a pas vraiment d’attaches avec Israël, dont ils ne comprennent ni le sens, ni l’utilité, étant donné qu’ils ont vécu dans un pays, les Etats-Unis, où l’antisémitisme, même quand il existe, ou a existé, l’a toujours été dans une version plutôt «légère», et sans commune mesure avec celui existant ou ayant sévi en Europe ou dans les pays musulmans.

Les Juifs Américains n’ont jamais été obligés de quitter leur pays parce que Juifs ou menacés de finir en cendres, et ils ne se rendent absolument pas compte du rôle vital d’Israël. Qu’un président américain ait besoin de le leur rappeler en dit long sur l’état d’esprit qui règne dans cette communauté.

Les plus ardents défenseurs d’Israël à qui j’ai eu à faire sont toujours des Chrétiens

Étrangement, les plus ardents défenseurs d’Israël à qui j’ai eu à faire depuis que je vis ici ont été et sont toujours des Chrétiens, et pas seulement des Évangélistes, mais des Catholiques et des Protestants de plusieurs dénominations et, aussi étrange que cela puisse paraître, de nombreux Musulmans, de différentes origines, de différentes obédiences, de différentes classes sociales et de niveaux d’éducation différents. C’est seulement depuis quelques années qu’on voit apparaître un antisémitisme musulman, importé du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord, de Turquie ou de l’Iran des Mollahs, principalement par les «Frères Musulmans» et leurs affidés, ainsi que par d’autres organisations islamistes dites charitables, mais dont le but est de semer la zizanie, qui commence à se faire ressentir cruellement. 

Trump est le président le plus proche d’Israël

Trump est un excellent président pour les Etats-Unis, les résultats se constatent au quotidien, mais il est aussi le président le plus proche d’Israël, celui qui soutient ce pays avec le plus de détermination et de conviction. Et quand je vois de nombreux Juifs, et pas seulement ceux de gauche, le traiter d’antisémite, j’ai honte pour eux et je ne me reconnais pas dans cette communauté là.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eber Haddad

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz