Quantcast
Publié par Dreuz Info le 13 décembre 2019

Emploi :

Chiffres selon le rapport mensuel sur la situation de l’emploi du Bureau of Labor Statistics (BLS).

La création d’emplois moyenne par mois en 2019 est de 180 000 par mois.

Le mois de novembre a été fantastique sur le front de l’emploi et a largement dépassé les attentes.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Si l’on prend la moyenne des deux derniers (octobre-novembre), la croissance de l’emploi a été de 211 000 par mois.

L’économie des États-Unis a créé 266 000 emplois dans le seul mois dernier. Le mois de novembre.

C’est tellement énorme en France qui n’a jamais vu baisser le chômage en dessous de 8% depuis 30 ans qu’on a du mal à se rendre compte du volume d’emplois crées dans l’économie Américaine..

Pour prendre une référence Française, c’est l’équivalent de l’embauche de tous les habitants de la ville de Bordeaux ou Lille chaque mois pendant 16 mois consécutifs.

Depuis l’élection du président Trump, l’économie Américaine a créé en 36 mois une balance positive de plus de 7 millions d’emplois.

Certes les fines bouches gauchistes dédaigneuse antiaméricaines primaires qui adorent dépeindre les États Unis comme un horrible cauchemar, expliqueront que la population des USA est de 327 000 000 personnes comparé à la France de 67 000 000 personnes soit seulement 20% des USA.

Si on appliquait le ratio, cela voudrait dire que la France aurait créé une balance nette d’emplois 1,5 millions d’emplois en 3 ans. Sur 3 millions d’actifs sans emplois en France, en 3 ans le chômage aurait diminué de moitié..Imaginez vous que cela ne se verrait pas ?

Salaires

En raison des politiques favorables à la croissance, la forte demande de main-d’œuvre entraîne une augmentation de l’emploi et des salaires, les entreprises augmentant les salaires pour attirer des travailleurs.

Le salaire horaire moyen nominal a augmenté à un an en glissement annuel du taux de 3,1%, ce qui rend Novembre le 16 e de mois consécutif de croissance des salaires supérieur à 3%.  A quel salarié Français, un salaire en croissance constante comme l’américain ne ferait pas plaisir ?

Avant le début de cette séquence de 16 mois, les gains salariaux horaires moyens nominaux n’avaient jamais atteint 3% sur les 10 dernières années…

Si l’on tient compte de l’inflation, les salaires réels augmentent. Sur la base de la mesure d’inflation préférée de la Réserve fédérale, l’indice des prix des dépenses de consommation personnelle (PCE), l’inflation au cours de la dernière année était de 1,3% en octobre, ce qui signifie que les salaires réels ont augmenté à un taux annuel de 1,9% (données d’inflation de novembre n’est pas encore disponible). Concrètement , cela se traduit par une croissance des salaires réels de plus de 1 000$ au cours des 12 derniers mois pour une personne travaillant 40 heures. Les millions d’américains au salaire moyen sont heureux.

Inégalité des revenus

Sous Obama, avant le début de l’expansion actuelle jusqu’à la fin de 2016, la croissance moyenne des salaires des travailleurs de la production et des non-cadres a était inférieure à celle des cadres.

Sous les 2 mandats de Obama, les 10% des salariés les moins bien lotis ont perdu 10% de pouvoir d’achat par rapport aux 10% les plus riches, ceux sans diplôme universitaire ont accusé un retard de plus en plus élevé par rapport aux diplômés.

Les Afro-Américains étaient à la traîne des Américains blancs.

Depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, les tendances se sont inversées, ce qui contribue à réduire les inégalités de revenus.

Le taux de chômage est passé à 3,5% en novembre. C’est du jamais vu depuis 50 ans. Les Afro-Américains, les Hispaniques, les Asiatiques, les personnes handicapées et les personnes sans diplôme d’études secondaires ont tous connu des taux de chômage faibles en série.

Le nombre de personnes demandant une assurance-chômage en proportion de la population est le chiffe le plus bas jamais enregistré et vu depuis le début des données en 1967.

Comme preuve supplémentaire de l’amélioration du marché du travail sous le président Trump, d’autres données publiées par BLS cette semaine montrent que le nombre de personnes au chômage de longue durée (+1 ans de chômage) a diminué de 2,4 millions par rapport à son élection.

Le taux d’activité des adultes dans la force de l’âge (25-54 ans) femmes homme confondus, est passé à 82,8%. Ce chiffre qui était inférieur à 77% à son arrivée inclus 2,1 millions d’adultes d’âge mûr qui ne faisaient plus partie de la population active qui ne se déclaraient pas ou hors statistiques.

Alors même si les médias vous martèlent que Trump est un imbécile, un monstre, un type vulgaire, allez vous faire confiance à des démocrates qui prévoyaient la catastrophe s’il était élu ?

Le monde

Avec la bonne santé des entreprises Américaines, l’investissement est au plus haut et la bourse arrive à des niveaux jamais vus. Les fonds de pension des retraites complémentaires ont des actifs encore plus élevés et les pensions de retraites complémentaires sont meilleures. (Pour info anti cliché : la retraite principale aux USA est par répartition comme en France, les fonds de pension constituent la retraite complémentaire).

Malgré le leadership et le haut niveau de dollarisation du monde, le Dollar est encore plus fort. La dollarisation du monde s’étend encore…

Les habitants des pays socialistes d’Amérique du Sud comme le Venezuela ou Cuba, utilisent le dollar comme monnaie d’échange marché noir et gris tellement leurs gouvernements sont corrompus et incapables à gérer une monnaie sans que les nomenklatura se servent sans compter.

L’épouvantail des autres pays

Les Américains regardent le monde sont juste réalistes.

Trump n’a engagé aucune nouvelle guerre durant son mandat,  Ali Al Baghdadi, le pire terroriste de la dernière décennie a été tué.

Le voisin Mexique est tombé dans le narco-socialisme, c’est la chienlit et c’est pas près de s’arranger. Les cartels tuent dans les rues. On a accusé Trump de vouloir faire un mur, l’actualité lui donne encore raison.

Le voisin Canada socialiste détruit des emplois.

L’Europe est un repoussoir technocratique et bureaucratique. Les Anglais n’en veulent plus.

La France est en chienlit. C’est un pays communiste qui s’ignore. Les technocrates Parisiens, les fonctionnaires qui dirigent l’état et le pays sont totalement déconnectés du pays réel.

L’ONU est devenu un « machin » qui a nommé la Venezuela ou l’Arabie Saoudite aux droits de l’homme.

L’ONU et son président gauchiste font la promotion du militantisme écolo-fasciste et c’est un antiaméricain primaire. La France est son terrain d’essais occidental qui répond le mieux à ses délires. Il faut dire que les fonctionnaires Français adorent les voyages des conférences Onusiennes et le petits fours et villégiatures hôtels de l’ONU pour ces colloques sont excellents.

Les politiciens européens veulent que les habitants de la terre deviennent tous pauvres au nom du climat. Ils veulent détruire les multinationales, là où l’on crée les salaires les meilleurs et qui emploient des milliers de personnes.

Ils veulent appauvrir les gens en taxant les énergies, le carburant, les avions, les bateaux, les véhicules, sans comprendre que ce ne sont pas les avions, les énergies ou le carburant qui payent les taxes mais les consommateurs. Un bonne réduction du pouvoir d’achat que chaque Français peut voir s’il comprend le poids des taxes et normes qui grèvent son pouvoir d’achat.

Les technocrates politiciens Français, appliquent sans comprendre les directives Onusiennes climat et récoltent les fruits d’une société à fleur de peau touchée et dont les plus précaires en crèvent et manifestent.

Alors l’envie de changer et voter démocrate aux vues de ces faits les Américains ?

Très peu pour eux, Ça se comprend.:-))

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Spartacus pour Dreuz.info. (son site)

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz