Publié par Gaia - Dreuz le 13 décembre 2019

Source : Valeursactuelles

Alors que l’ultragauche appelle ouvertement ses militants à attaquer, voire à tuer des policiers et des gendarmes dans la nuit du 13 et du 14 décembre, le renseignement tire la sonnette d’alarme.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Dans une note du Service central du renseignement territorial (SCRT) de quatre pages datée du lundi 9 novembre que nous nous sommes procurée, l’inquiétude est écrite en toutes lettres dans le titre : Ultra-gauche / actions violentes contre les forces de l’ordre.

De quoi s’agit-il ? « Le collectif d’ultra gauche se nommant “Nuits bleues 1312” a mis en ligne sur les réseaux sociaux un appel à des “nuits d’actions directes contre les violences d’Etat”. » En préambule de la note, les policiers ne s’en cachent pas : « Cet appel […] illustre une nouvelle fois, la volonté pleinement assumée de ses militants de porter atteinte à tous les symboles étatiques, aux premiers rangs desquels les policiers et les gendarmes. » Concrètement, le collectif d’ultra gauche appelle ses militants à des actions de violences contre les policiers et les gendarmes les vendredi 13 et 14 décembre.

« S’infiltrer au sein des mouvements contestataires »

Le mode opératoire est décrit : harcèlement des forces de l’ordre lors des manifestations de voie publique ; revendication de menaces écrites par l’acronyme ACAB 1312 (All Cops Are Bastards – tous les flics sont des salauds) ; mise en place de guet-apens. Sur les réseaux sociaux, les services français ont identifié plusieurs cas…

Lire la suite sur Valeursactuelles

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz