Publié par Gaia - Dreuz le 13 décembre 2019
PM Netanyahu

Source : Infos-israel.news

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a réagit mardi suite à l’agression d’un étudiant israélien à Paris, apparemment pour avoir parlé l’hébreu . L’Israélien, identifié comme Yogev, a déclaré au Premier ministre qu’il envoyait un message vocal à son père lors de son embarquement dans le métro parisien, lorsqu’il a été attaqué.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

« Je ne peux penser à aucune autre raison que la langue hébraïque », a déclaré Yogev dans une vidéo publiée par Netanyahu.

Yogev se souvient d’avoir perdu connaissance et d’être hospitalisé après l’attaque. Il a déposé une plainte pour l’attaque à la police française.

«Les policiers, je dois dire, sont très surpris. Ils ne comprennent pas pourquoi un Premier ministre et un député m’appellent. Pour eux, c’est un incident normal », a-t-il déclaré.

En réponse, Netanyahu a déclaré: « Pour nous, ce n’est pas un incident normal et nous ne sommes pas prêts à l’accepter . »

Le Premier ministre a souhaité à Yogev un prompt rétablissement, « à la fois physique et mental », et lui a dit qu’il pouvait appeler à tout moment.

Sur son compte Twitter, Netanyahu a écrit que l’incident « semble être un acte antisémite ».

 » Nous ferons de notre mieux pour lutter contre toute expression de violence et d’antisémitisme  » , a- t-il déclaré.

Selon l’Office national de surveillance antisémite de France, Yogev a été approché par deux hommes, dont l’un l’a frappé à la tête, au corps et au visage, provoquant son évanouissement.

«Ils m’ont frappé plusieurs fois. Mes lunettes se sont brisées et j’ai perdu connaissance », a déclaré le site d’informations Ynet. « Heureusement, les gens m’ont aidé. »

Il a ajouté: « Il est clair pour moi qu’ils m’ont attaqué juste parce qu’ils ont entendu que je parlais en langue israélienne « .

Yogev a déclaré qu’après avoir quitté l’hôpital, il s’était rendu à la police pour porter plainte, mais avait reçu l’ordre de revenir dans six heures. Il a ensuite contacté Meir Habib, un éminent législateur juif de l’Assemblée nationale de France, qui a déclaré avoir demandé au ministre de l’Intérieur d’ordonner immédiatement une enquête de police sur l’incident.

» Cette attaque est un autre symptôme du nouvel antisémitisme quotidien  » « , a déclaré Habib, selon Channel 12.

L’incident s’est produit au milieu d’une série d’incidents antisémites en France, dont beaucoup se sont produits dans l’est du pays.

L’augmentation récente de la violence antisémite et des discours de haine a conduit de nombreuses personnes à réfléchir sur la France, qui a longtemps lutté avec son histoire de discrimination et de préjugés contre les Juifs.

Le nombre de délits antisémites signalés à la police est passé de 311 en 2017 à 541 l’an dernier, après une baisse de deux ans.

Le Parlement français a adopté un projet de résolution la semaine dernière qui lie l’antisionisme avec l’antisémitisme (sans pour autant le punir par la loi), qui a suscité les éloges de Jérusalem et des groupes juifs. Les 577 membres de l’Assemblée nationale ont voté sur le projet, qui demande également au gouvernement de se joindre à d’autres nations européennes pour adopter la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz