Quantcast
Publié par Christian Larnet le 23 décembre 2019

En Allemagne, des membres éminents du Parti des Verts ont proposé que les soi-disant « réfugiés climatiques » (oui, il fait chaud en Afrique) soient autorisés à se réinstaller en Allemagne et à recevoir des passeports à leur arrivée.

L’un des principaux partisans de cette proposition est Claudia Roth, une politicienne verte de longue date, qui soutient que les passeports allemands devraient être remis à ceux qui pourraient être en danger à cause du changement climatique, rapporte Bild.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La politique proposée ne précise pas combien de « réfugiés climatiques » seraient les bienvenus, mais l’ONU a déjà estimé que le nombre de migrants climatiques pourrait atteindre entre 25 millions et 1 milliard d’ici 2050, ce dernier chiffre étant le plus efficace pour faire disparaître la race blanche d’Europe.

Dans leur proposition, les Verts ont toutefois mentionné spécifiquement le chiffre de la Banque mondiale de 150 millions de réfugiés climatiques en provenance d’Afrique, d’Asie du Sud et d’Amérique du Sud d’ici 2050. Selon la proposition des Verts, tous ces « réfugiés climatiques » seraient éligibles pour recevoir un passeport allemand.

Les politiciens des autres partis ont fortement critiqué cette proposition. En réponse à la proposition, le ministre de l’Intérieur de Rhénanie du Nord-Westphalie, Herbert Reul, de la CDU, a déclaré « L’immigration nous pose encore de grands défis dans le domaine de la sécurité intérieure. Je suggère que nous nous en occupions d’abord ». Quel raciste, ce Reul, qui ose s’intéresser à la sécurité des citoyens.

Phillip Amthor, un politicien de la CDU, avocat et expert, a mis en garde contre le fait de « faire des changements climatiques une raison de fuir, car cela ne ferait qu’augmenter la pression migratoire dans le monde ».

Linda Teuteberg, membre du Parti démocratique libre (FDP) a également critiqué la proposition, la qualifiant de « fantasme de sauvetage mondial garanti par l’État ».

L’Allemagne ne devrait pas fonctionner comme « l’arche de Noé pour le monde », a-t-elle ajouté. Qu’elle ne s’inquiète pas, Macron est là pour partager ce rôle, et il sera réélu par des Français médusés mais dociles.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz