Quantcast
Publié par Eber Haddad le 23 décembre 2019

Il est maintenant évident que le gouvernement et le ministère de la Justice, par le truchement des juges, ont décidé de faire l’impasse sur le caractère antisémite des agressions du même nom, quelles qu’en soient les circonstances, les raisons ou les contextes.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

En revanche ils n’hésitent pas à réduire les peines des djihadistes les plus fanatisés, les plus enragés, les plus dangereux et même de ceux qu’on a vu jouer au football avec la tête d’un décapité.

Il ne semble pas du tout, mais alors pas le moins du monde, que ce soit un hasard ou un concours de circonstances, encore moins un respect scrupuleux du droit et des procédures comme certains le déclarent avec insistance.

Cela m’amène à quelques conversations que j’ai eues récemment, deux lors de mon dernier séjour à Paris, avec des personnes très fiables dont une qui, et je n’en dirai pas plus, fait partie du milieu juridique.

Ces quatre personnes qui ne se connaissent pas entre elles, mais qui ont d’excellents contacts, chacune de son côté, à tous les niveaux, avec des politiciens, des juges et des fonctionnaires, m’ont raconté, à peu de détails près, la même histoire, à savoir qu’un grand nombre de juges et certains fonctionnaires, auraient reçu des menaces, tant à leur endroit que contre des membres de leurs familles, époux, épouses et enfants compris, leur « intimant » le « conseil » de ne pas faire trop d’excès de zèle dans ce genre de cas sous peine de le payer très cher. Ce qui pourrait expliquer leur indulgence voire même leur complaisance dans les nombreux cas dont nous avons parlé récemment.

On dépasse ici le cadre de l’antisémitisme uniquement pour déborder sur quelque chose d’encore plus grave, l’intégrité des institutions et leur possibilité de faire leur travail de manière sereine et surtout légale. 

Je n’ai, bien entendu, pas de preuves formelles, c’est totalement impossible dans ce cas, mais de fortes présomptions sur la véracité de ces informations. Il y a trop de coïncidences pour que ces informations que j’ai reçues ne soient pas, au moins partiellement, vraies. Ça s’est déjà vu ailleurs, en Italie par exemple où la lutte contre la Mafia n’arrivait pas à être efficace à cause de ce genre d’arguments et même en Allemagne du temps de la « bande à Bader »…

J’ai longtemps hésité avant d’en parler, car c’est un sujet grave et je continue malgré tout à en parler au conditionnel, mais pour ma part j’ai de moins en moins de doutes surtout après la succession d’affaires similaires, la clémence dont est l’objet et la manière dont est traitée Salah Abdessalam, l’un des terroristes du Bataclan, procès qui n’a toujours pas eu lieu plus de 4 ans après les faits !!!

Il y a des coïncidences qui sont trop évidentes pour n’être que ça…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eber Haddad

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz