Quantcast
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 décembre 2019
Premier ministre Netanyahou, Sarah Netanyahou, et Eduardo Bolsonaro, fils du président brésilien

Benjamin Netanyahou a célébré hier soir, jeudi 26 décembre, son énorme victoire, et les médias de gauche n’ont pu s’empêcher d’enfermer les mots « énorme victoire » entre guillemets.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le parti de centre droit Likoud (que les journalistes s’obstinent à classer à l’extrême droite pour le diaboliser) a conduit sa première primaire en cinq ans, et Benjamin Netanyahou a battu son rival, Gideon Sa’ar, avec 72,5 % des voix contre 27,5 % pour ce dernier.

Bien avant la publication des résultats définitifs, tout le monde savait que Sa’ar serait éliminé. Tout le monde, sauf apparemment la gauche et la presse.

Sa’ar a été beau joueur et a déclaré que lui et ses partisans appuieraient Netanyahou alors que le pays se dirige vers la troisième élection en un an à cause d’un système parlementaire à la représentation absolue qui avait pour noble objectif de permettre à toutes les tendances d’être représentées à la Knesset, le parlement israélien, et a en réalité donné un pouvoir démesuré aux micro-partis.

Netanyahu a déclaré :

 » Je vais conduire le Likoud à une large victoire lors des prochaines élections et nous continuerons à conduire Israël vers des réalisations sans précédent » dans un message Twitter après la fermeture des sondages. Selon le Likoud, le taux de participation a été de 49 % des 116 048 membres du parti.

Auparavant, Netanyahu avait utilisé Twitter pour accuser la gauche israélienne et les médias d’essayer d’empêcher ses partisans de voter pour lui.

 » Mes frères et sœurs, membres du Likoud, des forces immenses — pas seulement le temps qu’il fait — essaient de vous influencer pour que vous restiez chez vous. Venez voter pour moi afin de diriger le parti », a-t-il écrit.

Son rival, Sa’ar, avait aussi appelé les membres du Likoud « à s’engager sur une nouvelle voie qui nous permettra de mettre en place un gouvernement fort et stable et d’unir le peuple d’Israël. Je demande votre voix, je demande votre foi, ensemble nous pouvons faire un changement », a-t-il dit, sans convaincre.

Mercredi soir, lors d’un rassemblement de campagne organisé à Ashkelon, dans le sud du pays, Netanyahou et sa femme Sara ont été brusquement exfiltrés hors de la scène vers un abri proche lorsqu’une roquette a été lancée depuis la bande de Gaza. Aucun média, sauf erreur, ne s’en est fait l’écho, eux qui sautent sur des informations mineures si elles peuvent salir les juifs israéliens. La roquette a été interceptée par le Dôme de fer.

Le Premier ministre est ensuite revenu pour terminer son discours, sous les acclamations.

En riposte aux tirs de roquette, l’armée israélienne a attaqué des cibles terroristes à Gaza. Ce n’est pas le choix qui manque.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz