Publié par Salem Ben Ammar le 6 décembre 2019

Une amie psychiatre associait le port du voile à la dépression.

Comme si le choix de son port était libre et n’était pas la manifestation d’autres phénomènes tels que les prescriptions coraniques, les prêches dans les mosquées, la propagande idéologique et le contrôle social.

Inconsciemment ces femmes très souvent incultes et decerebree facilement influençables se laissent aller à vouloir reproduire ce que d’autres font. Imiter la cousine par exemple « Ma cousine s’y est mise et pourquoi pas moi ?  » comme aussi ça peut être le fruit du travail de persuasion de la cousine qui joue à la guide de circonstance en lui louant la vertu du port du voile.

On est en présence d’un système pervers et pernicieux qui donne l’impression à celle qui le porte qu’elle elle l’a fait de sa propre initiative sans se demander mais c’est curieux que toutes les musulmanes en France le font simultanément ?

Derrière ce qu’elle veut faire croire qu’il s’agit d’une conviction personnelle qui est déjà une aberration en islam qui nie à l’individu une existence propre et ne peut exister qu’à travers le groupe, il y a tout un travail d’endoctrinement, de manipulation et de matraquage idéologique mené par les chaînes de télévision propagandistes wahhabites.

Ces femmes ne sont pas venues au voile en rencontrant leur Allah ensemble c’est en regardant assidûment ces diffuseurs du virus wahhabite qu’elles ont été contaminées en même temps et ont opté pour son port.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous