Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 décembre 2019

« Ce soir, nous allumons une ménorah faite de roquettes Kassam, montrant une fois de plus comment Israël transforme la mort en vie et les ténèbres en lumière, » a déclaré l’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis Ron Dermer.

Hanoukka est la fête où les Juifs célèbrent leur souveraineté et leur identité. Il y a près de 2200 ans, un père et ses cinq fils ont mené une rébellion contre les Grecs syriens pour défendre le judaïsme contre ceux qui voulaient l’exterminer complètement.

2200 ans plus tard, le peuple grec syrien a disparu. Les juifs sont toujours là, avec toute leur force, leur vigueur, leur générosité et leur créativité.

Aujourd’hui, en Europe, nombreux sont qui veulent de nouveau éliminer l’Etat juif, et portent un regard amical sur l’Iran génocidaire qui promet de les faire disparaître de la carte du temps.

Ambassadeur Dermer :

Nous nous souvenons comment les Maccabées ont repris Jérusalem, re-sanctifié le Temple et restauré une souveraineté qui avait été perdue des siècles auparavant.

Seuls parmi les principales fêtes juives, les événements de Hanoukka ont eu lieu à l’intérieur de la Terre d’Israël.

Tout comme les Maccabées qui défendaient fièrement leur identité, les Juifs défendent fièrement notre identité chaque année à Hanoukka.

A Soukkot [NDLR fête des cabanes], vous pouvez cacher une Sukkah [cabane] dans votre jardin. Mais à Hanoukka, il est ordonné aux Juifs de placer la Ménorah là où les autres peuvent la voir – un commandement que, comme vous le savez, les rabbins Chabad prennent très au sérieux.

Soit dit en passant, je crois comprendre que ce qui retarde le retour de l’Amérique dans l’espace, c’est l’insistance du rabbin Shem Tov pour qu’il y ait une Menorah [Chandelier] plus grande sur Mars que celle qu’il met dans les centres commerciaux.

En fin de compte, à Hanoukka, les Juifs ne se recroquevillent pas devant nos ennemis. Nous les affrontons avec audace. A Hanoukka, les Juifs ne cachent pas nos traditions. Nous les exposons fièrement.

Les Juifs sont-ils un peuple ?

Evoquant la décision du président Trump de considérer les juifs comme un peuple, afin qu’ils bénéficient de la loi qui protège les peuples contre toute discrimination dans les universités fédérales, l’ambassadeur a ainsi poursuivi :

La semaine dernière, le président Trump a utilisé son autorité exécutive pour affronter la haine des Juifs sur les campus universitaires, qui sont devenus Ground Zero dans la tentative honteuse de diffamer et de diaboliser l’État juif, et où de nombreux Juifs se sentent en danger pour exprimer leur identité.

J’ai trouvé intéressant que lorsque le président Trump a pris cette décision, un débat a éclaté sur les médias sociaux pour savoir si les Juifs sont un peuple ou simplement une foi.

Depuis plus d’un siècle, les antisionistes – juifs et non-juifs – cherchent à nier que les Juifs sont un peuple.

• Les Juifs antisionistes ont nié que les Juifs étaient un peuple par crainte sincère que des non-Juifs les persécutent parce qu’ils font partie d’une nation séparée.

• Les non-juifs antisionistes ont nié que les Juifs soient un peuple afin de nier au peuple juif le droit à l’autodétermination dont jouissent tous les peuples.

Quoi qu’il en soit, quels que soient ses motifs et les absurdités qui flottent dans la sphère twitter, le fait est que les Juifs sont à la fois un peuple et une foi.

Et pour ceux qui ne sont pas encore convaincus, rappelez-vous que les Juifs ne disent pas Dat Yisrael Chai (la foi d’Israël vit) mais Am Yisrael Chai – le peuple d’Israël vit.

Et célébrant notre souveraineté et notre identité à l’ambassade d’un Israël souverain, pour cette Hanoukka, nous pouvons fièrement déclarer Am Yisrael Chai.

L’ambassadeur ne pouvait pas le dire – ce n’était ni le lieu ni le moment – mais les cinglés juifs qui affirment que classer les juifs en peuple est antisémite sont des hypocrites.

  • Ils sont cependant en phase avec la charte de l’OLP, qui considère que les juifs sont une communauté et pas un peuple.
  • Ils nient la règle du dictionnaire Larousse, qui distingue entre l’emploi du j minuscule ou majuscule : « un juif est membre de la communauté religieuse ; un Juif est membre du peuple juif. » (entre le minuscule et le majuscule, j’avoue m’y perdre régulièrement).

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz