Quantcast
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 janvier 2020

Les médias aiment dire que le retrait du président Trump des Accords sur le nucléaire a ouvert la boîte de Pandore au Moyen-Orient et déclenché le comportement hostile de l’Iran. Les faits, hélas pour eux, leur donnent tort. Totalement tort.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Rappelons les faits : Obama a donné à l’Iran 170 milliards de dollars, dont 1,7 milliard en billets de banque non marqués pour pouvoir signer les Accords. Certains médias tentent de nier ou minimiser la somme de 1,7 milliard versée en cash. Hélas pour eux, mon quotidien (de gauche) du matin, le LA Times, a confirmé et écrit à contre-cœur :

« Oui. Donald Trump a raison sur ce coup là. Les États-Unis ont payé 1,7 milliard de dollars à l’Iran en liquide » (plus 400 millions en espèces quelques mois plus tôt contre la libération de quatre otages).

https://www.latimes.com/nation/politics/trailguide/la-na-trailguide-third-presidential-donald-trump-is-right-the-u-s-did-pay-1476931849-htmlstory.html
« Je suis d’accord, Trump est trop dangereux pour être président »

En échange, l’Iran acceptait de suspendre son programme nucléaire. Pas ses tirs de missile. Pas le financement d’organisations terroristes comme le Hezbollah, le jihad islamique et le Hamas. Pas les attentats ciblés, et certainement pas son narratif anti-américain. Tout cela était tellement stupide, tellement corrompu, tellement mal pensé, que même si Trump ne l’avait pas annulé, l’accord expirait en 2025 !

Mais c’est l’usage que l’Iran a fait de l’argent qui a intéressé le Wall Street Journal.

– Nous gardons nos centrifuges ! Nous continuons à fabrique des bombes ! Mort à l’Amérique ! Mort à Israël !
– Aïe, ce type négocie durement ! D’accord.

Fred Fleitz est un ancien analyste de la CIA. Il est maintenant le PDG du Centre pour la Politique de Sécurité à Washington. Voici ce qu’il expliquait le 8 janvier dernier (1) à Bill O’Reilly :

« Quelques mois après la signature de l’accord, l’Iran a augmenté le nombre de ses troupes en Syrie. Et il a augmenté son budget militaire de 90 %, après l’accord. »

« Souvenez-vous de janvier 2016, lors du dernier discours du président Obama sur l’état de l’Union, lorsque ces 10 marins de la marine américaine étaient agenouillés sur le pont de leur navire, sous la menace d’une arme, les mains derrière la tête. C’était après l’Accord nucléaire ».

Après la signature des accords, « le comportement de l’Iran a empiré, son ingérence dans les conflits régionaux [s’est accrue]. »

Fleitz ajoute :

« L’Iran a envoyé 50 millions de dollars au djihad islamique en 2016 pour mener le djihad contre Israël, après l’accord financé par l’accord.

Les Démocrates continuent d’essayer de dire que le comportement de l’Iran a empiré à cause du président Trump. Non, il a empiré après l’Accord, et leur argument selon lequel peut-être que si nous restions dans l’Accord, le comportement de l’Iran s’améliorerait est tout simplement ridicule.

L’Accord était une aide et un encouragement à un mauvais comportement. »

https://www.billoreilly.com/b/Analyzing-President-Trumps-Address-on-Iran;-How-Should-Iran-Be-Dealt-With-President-of-Center-for-Security-Policy-Frank-Fleitz-Opines/-678188456025315904.html

Trump, le 9 janvier dans l’Ohio :

Meeting politique de Trump – 9 janvier 2020 – Toledo, Ohio

Lors de son premier meeting politique de l’année, à Toledo dans l’Ohio, lequel a réuni plus de 8 000 personnes (la salle ne pouvait pas en contenir plus de 7 389), avec plusieurs milliers restés dehors, le président Trump a déclaré :

Le JCPOA – [les Accords sur le nucléaire iranien] expire très bientôt. Ils pourront bientôt avoir des armes nucléaires.

Mais comme je l’ai déjà dit, ils n’auront pas d’armes nucléaires.

En subventionnant la conduite malveillante de l’Iran, la dernière Administration conduisait le monde sur la voie de la guerre.

Nous rétablissons notre monde sur la voie de la paix.

La paix par la force.

Wall Street Journal :

L’Iran a accéléré la propagation de la révolution dans le sillage de l’accord nucléaire de 2015 explique le Wall Street Journal dans son édito du 7 janvier (2).

Riche de nouvelles liquidités et de la promesse d’investissements, l’Iran a élargi son arsenal de missiles balistiques. Soleimani a armé les Houthis au Yémen, a distribué des missiles au Hezbollah pour bombarder Israël, a mobilisé des milices chiites; s’est fait vice-roi en Irak et a fait de Bachar Assad son vassal en Syrie.

L’accord nucléaire a donné du pouvoir à Soleimani.

https://www.wsj.com/articles/biden-places-his-iran-bets-11578443054

Une partie des 1,7 milliard de dollars que le gouvernement Obama a remis à l’Iran est allée à des terroristes soutenus par l’Iran

  • Bill Gertz, correspondant en sécurité nationale pour le Washington Times (3), tenait le même raisonnement en 2018 :

Le gouvernement des États-Unis a retracé une partie des 1,7 milliard de dollars que le gouvernement Obama a remis à l’Iran, à des terroristes soutenus par l’Iran au cours des deux années qui ont suivi le transfert de l’argent.

Selon plusieurs sources, l’Iran a utilisé ces fonds pour payer son principal mandataire, le Hezbollah, ainsi que la Force Quds, le principal service de renseignement étranger et d’action secrète de l’Iran et un élément du Corps des gardiens de la révolution islamique.

L’argent américain a également été retracé au soutien de l’Iran aux rebelles houthis cherchant à prendre le pouvoir au Yémen. L’Iran a soutenu les rebelles du Yémen dans le cadre d’une tentative d’encerclement et de prise de contrôle de l’Arabie saoudite.

https://www.washingtontimes.com/news/2018/feb/7/inside-the-ring-obama-era-cash-traced-to-iran-back/
  • Comme l’a rapporté Eli Lake de Bloomberg en juin 2016, l’argent – un règlement des revendications juridiques iraniennes remontant à 1981 – est allé directement aux militaires.
  • La Fondation pour la défense des démocraties a découvert (4) un poste dans le budget national iranien de 2017 ordonnant à la Banque centrale de « donner l’argent du règlement légal . … jusqu’à 1,7 milliard de dollars au budget de la défense » – ce qui a augmenté de 90 % le budget de l’armée par rapport à l’année précédente.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.billoreilly.com
  2. https://www.wsj.com/articles/biden-places-his-iran-bets-11578443054
  3. https://www.washingtontimes.com/news/2018/feb/7/inside-the-ring-obama-era-cash-traced-to-iran-back/
  4. https://nypost.com/2016/08/04/how-iran-spent-its-ransom-windfall/
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz