Publié par Christian Larnet le 14 janvier 2020

Le nombre et la proportion de détenus d’origine étrangère dans les prisons suisses a fortement augmenté ces dernières années avec la vague d’immigration d’Afrique.

De nouveaux chiffres montrent que jusqu’à 80 % de tous les détenus du pays sont des étrangers.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La Suisse a publié une statistique officielle (1) qui montre que le nombre de détenus dans l’Etat alpin a augmenté de 50 % entre 1988 et 2017, rapporte la Radio Télévision Suisse.

  • Entre 1988 et 2017, 24 % des détenus en moyenne étaient des citoyens suisses, 31 % étaient des migrants qui s’étaient installés dans le pays et 45 % étaient des étrangers sans lien avec la Suisse.
  • La nouvelle statistique montre qu’entre 2007 et 2017, la proportion de détenus de nationalité suisse est de 20 %, 28 % sont des migrants qui se sont installés dans le pays et les 52 % restants sont des étrangers sans lien de parenté avec le pays.
  • Alors que d’autres pays européens éprouvent des difficultés à procéder à des expulsions, la Suisse a montré que c’est possible. En 2017, plus de 1 000 migrants criminels ont été expulsés vers leur pays d’origine.

Dans plusieurs pays européens, on constate que les migrants sont surreprésentés dans la criminalité.

En Allemagne, il a été noté en 2017 que près de la moitié de tous les suspects de crimes dans la capitale étaient d’origine étrangère.

Dans le tableau ci-dessous, le Berliner Morgenpost a compilé un certain nombre de statistiques officielles sur la criminalité à Berlin à partir de 2016 concernant, entre autres, les vols et le trafic de drogue, pour lesquels les étrangers sont surreprésentés parmi les suspects de crimes.

  • Vol à la tire – 90,7
  • Trafic d’héroïne – 84,9
  • Vol de voiture – 79,60
  • Autres vols de véhicules – 73,10
  • Commerce de cannabis – 62,5
  • Fraude – 58,90 %.
  • Contrefaçon – 58,30
  • Blanchiment d’argent – 54,90
  • Vol à l’étalage – 54,30
  • Manipulation de marchandises volées – 53,90
  • Cambriolage domestique – 52,2

En Autriche, les migrants sont également fortement surreprésentés dans les statistiques sur la criminalité.

L’année dernière, la Kronen Zeitung autrichienne a mis en avant des chiffres de 2018 montrant que dans la capitale Vienne, plus de la moitié de tous les suspects criminels étaient d’origine étrangère.

  1. https://samnytt.se/schweiz-atta-av-tio-i-landets-fangelser-har-utlandsk-bakgrund/

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz