Publié par Magali Marc le 15 janvier 2020

Questionné sur la part de blâme à faire porter à l’Administration Trump concernant l’avion abattu en Iran qui a fait 57 victimes canadiennes, le premier ministre, Justin Trudeau a déclaré que la région a longtemps été en proie à des tensions entre les États-Unis et l’Iran.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Brian Lilley publié le 13 janvier dans le Toronto Sun.

**************************

Trudeau blâme bel et bien Trump pour l’avion abattu par l’Iran

Alors que des groupes représentant les Canadiens d’origine iranienne et juive demandaient au gouvernement fédéral de sévir contre le régime de Téhéran, le premier ministre Justin Trudeau a fait savoir à sa base que la personne qu’il blâme vraiment pour l’abattage du vol international 752 en provenance d’Ukraine est Donald Trump.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Lorsque nous voyons les tensions et les conflits croissants et les actions militaires partout dans le monde, ce sont toujours des innocents qui sont pris à partie », a déclaré M. Trudeau dans une entrevue exclusive accordée à Global News.

Bien que M. Trudeau n’ait pas nommé spécifiquement le président des États-Unis dans le clip de l’entrevue diffusé par Global, c’est devenu un sujet de conversation de la gauche libérale. Ainsi l’élimination par Donald Trump du général iranien Qasem Soleimani serait la raison pour laquelle l’avion de ligne – avec 57 citoyens canadiens à bord – a été abattu alors qu’il quittait Téhéran mercredi dernier.

Lorsqu’on lui avait demandé auparavant de préciser si Donald Trump était à blâmer pour cet incident, M. Trudeau avait esquivé la question, disant que c’était une question que beaucoup poseraient, pour ensuite revenir à la conversation concernant la perte ressentie par les membres des familles endeuillées.

Le général Soleimani était le chef de l’Al Qods, une division du Corps des gardiens de la révolution islamique et un groupe terroriste interdit au Canada et dans d’autres pays.

Soleimani était responsable du financement, de l’entraînement et de l’armement de groupes tels que les Talibans, le Hezbollah, le Hamas et le Jihad islamique palestinien. Il était également responsable de la participation de l’Iran à la guerre civile en cours au Yémen et soutenait le régime Assad en Syrie.

Les Américains ont fait exploser la voiture dans laquelle voyageait Soleimani après que des groupes qui lui sont fidèles aient tué un entrepreneur américain et tenté de prendre d’assaut et de contrôler l’ambassade américaine à Bagdad.

« S’il n’y avait pas de tensions, s’il n’y avait pas eu d’escalade récemment dans la région, ces Canadiens seraient en ce moment chez eux avec leurs familles », a déclaré M. Trudeau à Global.

À certains égards, c’est peut-être vrai, mais en ne dénonçant pas spécifiquement l’Iran – qui cette semaine a ouvert le feu et tué des manifestants en colère à cause de l’avion abattu – Trudeau donne l’absolution à l’Iran. Ce n’est pas un régime qui a besoin d’être absout ; c’est un régime qui doit être appelé à rendre des comptes.

Plus tôt lundi, le Conseil des Canadiens d’origine iranienne, la Campagne Justice 88 * et B’nai Brith Canada ont demandé au gouvernement fédéral de désigner le Corps des gardiens de la révolution islamique de l’Iran comme étant un groupe terroriste.

« La désignation du Corps des gardiens de la révolution islamique comme entité terroriste est une question urgente », a déclaré Avideh Motmaen-Far du Conseil des Canadiens d’origine iranienne.

« Aujourd’hui, alors que le régime islamiste cherche à venger le général Qasem Soleimani, l’IRGC représente un risque plus grand que jamais pour les communautés iranienne et juive du Canada », a-t-il ajouté.

Il y a plus d’un an, en juin 2018, des députés libéraux et conservateurs se sont mis d’accord pour appuyer une motion du député conservateur Garnett Genuis demandant que l’IRGC soit qualifié de groupe terroriste. Cela n’a toujours pas été fait.

« C’est incroyable, plus d’un an et demi s’est écoulé depuis l’adoption de la motion. Pourquoi cette désignation n’a-t-elle pas encore eu lieu alors que c’est la volonté clairement exprimée du Parlement? », a demandé Michael Mostyn, de B’nai Brith Canada.

C’est une question valable qui s’explique peut-être mieux par le fait que le gouvernement Trudeau a toujours été naïf par rapport à l’Iran, peut-être en partie parce que le frère et conseiller de M. Trudeau, Alexandre Trudeau, a été proche du régime iranien.

Sacha, comme on l’appelle, a aidé à produire un documentaire concernant Israël avec la télévision d’État iranienne comme partenaire. Il est devenu plus tard un conseiller de Justin Trudeau.

Lorsqu’ils ont été élus pour la première fois en 2015, les Libéraux de Trudeau ont rejeté la politique du gouvernement Harper concernant l’Iran en la qualifiant d’« idéologique» et ont promis de rétablir des relations diplomatiques complètes. Cela ne s’est jamais produit.

Jusqu’à ce qu’il fasse ces commentaires, qui, en fait, blâment M. Trump, j’avais l’impression que Trudeau avait géré cet incident aussi bien qu’un premier ministre pouvait le faire.

À présent, il a montré qu’il ne prends toujours pas le Régime iranien au sérieux.

Les 57 Canadiens qui sont morts dans cet avion, et les 80 autres qui avaient des liens avec ce pays, seraient encore en vie si les Iraniens ne l’avaient pas abattu.

C’est la pure vérité.

* La Campagne Justice 88 est une association formée d’Iraniens qui souhaitent demander des comptes au Régime des ayatollahs pour les crimes contre l’humanité commis en 1988, notamment l’exécution massive de prisonniers politiques.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Source :

LILLEY: Trudeau effectively blames Trump for Iran shooting down plane

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz