Quantcast
Publié par Christian Larnet le 18 janvier 2020

Après avoir joué quelques heures au baccarat dans un casino du Maryland en septembre 2017, Chenguang Ni est reparti avec plus de 850 000 dollars de gains.

Les chances de gagner une main au baccarat sont d’un peu moins de 50 %. Mais Ni et ses compagnons de table ont gagné un nombre étonnant de 18 mains sur 21, dont une série de 14 victoires consécutives.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Le casino savait qu’il y avait eu tricherie. Ce que l’on ne savait pas, c’est comment le joueur avait fait »

Le lendemain, le casino a appelé le bureau du FBI à Baltimore. Ni avait triché, pensaient-ils, et un de leurs croupiers avait probablement aidé. Mais le croupier qu’ils soupçonnaient, Ming Zhang, a nié toute implication lorsqu’il a été interrogé par le casino.

« Le casino savait qu’il y avait eu tricherie », a déclaré l’agent spécial du FBI Jason Bender à propos de son enquête sur l’affaire. « Ce que l’on ne savait pas, c’est comment le joueur avait fait. »

  • Le jeu de baccarat se joue avec huit jeux de cartes.
  • Le croupier – appelé le banquier – étale habituellement les cartes sur la table pour montrer aux joueurs qu’il s’agit de jeux de cartes standard. Il les mélange, puis les place dans un récipient pour le jeu.
  • Le banquier distribue ensuite deux cartes au joueur et deux cartes à la banque.
  • Un joueur parie sur la main qui se rapprochera le plus du neuf – le joueur ou le banquier – ou s’ils seront à égalité. Il n’y a qu’une seule main de joueur, peu importe combien de joueurs sont à la table, et les cartes supplémentaires sont distribuées seulement dans certaines circonstances prescrites.
  • Un joueur qui connaît l’ordre des cartes dans le jeu peut prédire le résultat de chaque jeu avec une précision absolue. Le casino a donc conclu que Ni devait connaître l’ordre des cartes.

En examinant les images de surveillance du casino et en menant des entretiens, les agents du FBI ont confirmé que Ni avait convaincu les autres joueurs à la table de jeu de suivre son exemple cette nuit-là. Ses complices involontaires ont reçu de l’argent de Ni pour parier avec lui, puis de remettre leurs gains à la fin du jeu.

Peu de temps après, le croupier du casino a avoué son rôle dans le stratagème.

Zhang, qui travaillait dans deux casinos du Maryland, a admis avoir rencontré Ni au cours de l’été 2017. Les deux hommes ont convenu que Zhang avertirait Ni de ses prochains changements en tant que croupier dans les casinos. Il a également accepté de ne pas mélanger une section de cartes dans le jeu de baccarat après qu’elles aient été disposées en éventail devant les joueurs.

Ni a ensuite trouvé un moyen d’utiliser son téléphone pour prendre des photos des cartes pendant qu’elles étaient disposées en éventail.

« Lui et les autres joueurs qu’il avait recrutés s’asseyaient là pendant un certain temps, en faisant des mises plus petites, juste pour faire avancer les cartes et garder leur place », a expliqué Bender. Pendant ce temps, Ni se rendait à plusieurs reprises dans les toilettes afin de revoir les images du jeu de cartes.

Bender a dit que Ni n’avait pas besoin de mémoriser chaque carte dans la section non mélangée du jeu de cartes, mais qu’il devait seulement reconnaître la séquence de cartes qui signalerait que les cartes non mélangées étaient sorties. « Il n’avait qu’à reconnaître la séquence des cartes qui signalerait que les cartes non mélangées avaient été découvertes. »

Les enquêteurs ont appris que les deux hommes avait également réalisé un plan similaire dans un autre casino où Zhang travaillait auparavant, et que leur gain dans ce casino s’élevait à près de 200 000 $.

Au moment où les agents ont appréhendé Ni, leurs preuves étaient solides. Au total, les enquêteurs ont découvert que le couple avait escroqué les casinos de 1 046 560 dollars.

  • Ni a plaidé coupable et a été condamné à 13 mois de prison.
  • Le croupier, Zhang, a été renvoyé du casino et condamné à 18 mois de prison fédérale.
    Il a également bénéficié de trois ans de liberté surveillée et a été condamné à payer une restitution égale au montant total des gains illicites.

Bender a mis en garde les tricheurs potentiels :

« Vous devriez partir du principe que vous serez pris. »

Bender a expliqué que les casinos détectent habituellement la tricherie alors que le joueur est encore à la table.

« Mais même si vous sortez, la preuve du crime sera capturée en vidéo. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Source :

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz