Publié par Gilles William Goldnadel le 20 janvier 2020

Vendredi, les Grandes Gueules de RMC, dont j’ai le plaisir et l’honneur de faire partie depuis des temps immémoriaux, étaient de passage d’amitiés dans la bonne ville de Béziers.

Peu de temps après le début de l’émission, une cinquantaine de trublions d’extrême gauche (CGT, Sud, PCF etc.) sont venus perturber l’émission. Pourtant , ses responsables , Alain Marschall et Olivier Truchot, leur avaient proposé, dans un geste de conciliation qui n’aurait sans doute pas été le mien, de prendre la parole au moment adéquat. Rien n’y fit, les extrémistes impatients exigeaient de parler sans délai. Pour régler la question définitivement l’un des membres de l’expédition, sans doute un technicien hors-pair en grève, mit hors-circuit l’alimentation générale du car- régie, provoquant la coupure du direct des deux antennes radiophonique et télévisuelle.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les manifestants installèrent alors un silo de bombes (agricole et de chantier) avant de procéder à une dizaine d’explosions à proximité immédiate du public attendant à l’extérieur.

L’intégrité physique n’étant plus aucunement assurée, l’émission prit fin brutalement.

Comme la violence ne suffisait pas, il fallait ajouter du mensonge : l’obscur Nicolas Cossange,  secrétaire départemental du parti communiste local twitta contre l’évidence : « Quand les Grandes Gueules RMC refusent de donner la parole aux grévistes, ils la prennent. » Cautionnant ainsi l’opération.

 Ce qui lui valut tout de même 53 approbations, c’est dire l’actuelle popularité d’un parti qui autrefois représentait une bonne partie du peuple.

Le PCF serait en voie de re- stalinisation continue, s’il n’était pas en voie de disparition accélérée malgré un  clientélisme envers l’islamisme aussi éhonté que désespéré .

Il est facile de de recruter 50 voyous écervelés, moins de trouver deux électeurs pour un député et trois lecteurs pour l’Humanité.

Mais c’est précisément parce qu’ils ne représentent rien politiquement, que les nervis de l’extrême gauche sont de plus en plus violents et sont les seuls qui aujourd’hui, comme je l’écris régulièrement, utilisent des procédés fascisants.

J’observe également que quand ils ne font pas le coup de poing, ils portent atteinte à la liberté d’expression. Et comme ils la détestent plus que tout, ils s’en prennent précisément aux émissions les plus pluralistes : Ainsi des Grandes Gueules qui donnent la parole régulièrement à tous les courants d’opinion, y compris un responsable du Syndicat Sud SNCF qui  n’accepte pas qu’on puisse reprocher à un préposé de refuser de serrer la main d’une femme…

On se souvient également qu’il y a quelques semaines, la présence de Zemmour sur C News avait également déclenché des manifestations de l’extrême- gauche qui aurait voulu interdire l’émission. Parmi ceux-ci un fichier S  se lança tranquillement dans des imprécations islamistes…

Or il est difficile de trouver une chaîne aussi pluraliste que Canal +  en général et C News en particulier.

Mais pas question d’avoir l’idée d’aller manifester carrément devant une  maison ronde, pathologiquement allergique au pluralisme et qui invite aimablement Jésus-Christ à se faire enculer.

L’extrême- gauche fascisante a au moins le mérite de se bouger.

 Le malheureux peuple français, trahi, trompé, décérébré par une propagande idéologique exceptionnelle dans l’histoire à bien des excuses.

Mais il m’arrive tout de même quelquefois d’avoir du mal à l’excuser.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation de Valeurs actuelles.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz