Quantcast
Publié par Christian Larnet le 20 janvier 2020

Après Brexit : Plus de mille banques, gestionnaires d’actifs, sociétés d’investissement et assureurs de l’Union européenne prévoient d’ouvrir des bureaux en Grande-Bretagne.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le cabinet de conseil en réglementation Bovill, cité par une dépêche de Reuters (1), explique que les nouveaux bureaux et le nouveau personnel offriront un accès direct et sans entrave au marché financier de Grande-Bretagne, confirmant que « de nombreuses entreprises considèrent le Royaume-Uni comme le premier centre de services financiers d’Europe », a déclaré Michael Johnson, consultant chez Bovill.

  • 228 entreprises d’Irlande ont déjà demandé une autorisation temporaire pour continuer à servir les clients britanniques jusqu’à ce qu’elles obtiennent l’autorisation complète pour une nouvelle plate-forme britannique.
  • 170 entreprises françaises ont demandé la même autorisation temporaire.
  • Chypre en a demandé 165,
  • Et l’Allemagne, 149.

« En termes pratiques, ces chiffres signifient que les entreprises européennes vont acheter des espaces de bureaux, embaucher du personnel et engager des conseillers juridiques et professionnels au Royaume-Uni, a dit M. Bovill.

En termes encore plus pratique, ces chiffres indiquent que les populistes avaient raison, les élites tort, et les experts encore plus : Brexit va enrichir le Royaume-Uni.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.reuters.com/article/us-britain-eu-banks-idUSKBN1ZJ00D?taid=5e253cc60a3ab60001228b70&utm_campaign=trueAnthem:+Trending+Content&utm_medium=trueAnthem&utm_source=twitter
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz