Publié par Gaia - Dreuz le 24 janvier 2020

Source : Lesalonbeige

Arte diffuse un documentaire sur les crimes à Auschwitz du gynécologue Claus Clauberg, qui prônait la stérilisation forcée. 

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Auschwitz, 1943. Leny Adelaar, 24 ans, est “sélectionnée” à Auschwitz au sein d’un groupe de femmes. Les célibataires sont séparées des femmes mariées : les premières sont gazées aussitôt, les secondes vont devenir les cobayes du médecin criminel Carl Clauberg. Il va tester sur elles ses nouvelles méthodes de stérilisation sans chirurgie. Injections dans les ovaires, trompes de Fallope bouchées par processus inflammatoire, parties d’utérus prélevées… : si un certain nombre d’entre elles survivent à ces expérimentations, la plupart subissent d’atroces souffrances et certaines deviendront stériles. À la fin de la guerre, Clauberg passe dix ans dans les prisons russes. Rentré en Allemagne en 1955, il sera reconnu par d’anciennes victimes, mais décédera deux ans plus tard avant un nouveau procès.

Les historiens ont reconstitué le parcours du gynécologue et obstétricien criminel, considéré avant-guerre comme une sommité et soutenu par l’industrie pharmaceutique (dont Siemens et Schering, qui a été racheté en 2006 par Bayer). Ses anciennes victimes, rescapées du bloc 10, soulignent que c’est Himmler qui a personnellement apporté à Carl Clauberg les moyens qu’il réclamait. Ce dernier peut être considéré comme l’inventeur de la pilule contraceptiveEt le groupe Bayer, qui a racheté le laboratoire Schering, fait d’immenses bénéfices grâce à ses travaux sur les hormones de synthèse.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

22
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz