Publié par Christian Larnet le 26 janvier 2020

Selon le ministère public, l’organisation caritative World Wide Relief a fait des dons de campagnes de bienfaisance au mouvement terroriste ISIS, État islamique.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Une importante enquête sur le financement du terrorisme pour laquelle la justice a arrêté six hommes en novembre tourne autour de l’organisation caritative World Wide Relief de Hilversum. Outre le contremaître de cette fondation, le prédicateur musulman Fouad el B., il semble que le président Mohamed el A. ait également été arrêté dans cette affaire. Cela a été confirmé par son avocat Jan Boone.

Jusqu’à présent, le ministère public n’avait annoncé que l’arrestation de six hommes aux Pays-Bas et en Belgique, sans mentionner qui ils étaient ni à quelle fondation ils étaient liés.

World Wide Relief a organisé des actions de bienfaisance dans les mosquées pour les victimes de la guerre civile syrienne entre 2013 et 2015. En réalité, selon le ministère public, ils ont transmis les dons au mouvement terroriste ISIS. Une grosse somme d’argent aurait été retirée en espèces et apportée aux combattants en Syrie.

Les suspects ont été libérés après avoir été interrogés par le ministère public en prévision du déroulement de l’enquête. Selon l’avocat Boone, cela indique que l’affaire est de peu d’importance.

« Si vous libérez quelqu’un deux jours après son arrestation, vous n’avez évidemment aucun soupçon raisonnable de culpabilité. Ils ne peuvent tout simplement pas justifier l’affaire ».

https://www.nrc.nl/nieuws/2020/01/23/voorzitter-liefdadigheidsstichting-verdacht-van-is-financiering-a3987953

Toutefois, le ministère public indique que l’enquête est toujours en cours et qu’un rapport final est attendu. Les suspects sont libres d’attendre le déroulement de l’enquête pour le moment.

« Nous examinons toujours s’il est nécessaire pour l’enquête que les suspects soient détenus », selon un porte-parole.

Le président Mohamed El A. nie toutes les accusations, affirme l’avocat Boone.

« Mon client s’est assuré que les couvertures et les matelas se dirigeaient vers la frontière syrienne. Je ne sais pas si ces couvertures étaient destinées à l’Etat islamique. Mais cela ne serait pas non plus punissable. La fondation a donné ces couvertures parce qu’ils ont vu que les gens en Syrie étaient dans un froid terrible.

Cependant, Mohamed El A. a invoqué son droit de garder le silence pendant l’interrogatoire de police. La justice doit prouver ce qu’elle avance », déclare Boone. Il n’a pas à témoigner contre lui-même, n’est-ce pas ? »

Questions en suspens

Les actions de World Wide Relief étaient remises en question depuis un certain temps.

Par exemple, les pages Facebook des sympathisants de l’Etat islamique ont demandé que de l’argent soit donné à la fondation. Boone dit qu’il ne sait rien de tout cela.

« Si c’est le cas, il me semble que c’est une raison pour que le gouvernement examine ce que fait cette fondation. Mais pas de cette façon, pas avec des arrestations sans que vous n’ayez rien de concret entre les mains ».

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz