Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 28 janvier 2020

Macron pro-Palestiniens et pro-islam sera aussi plombé en 2022 par le problème de l’antisémitisme que l’islamo-gauchiste antisémite Jeremy Corbyn. La chute de Macron pro-islam en 2022 : Antisémitisme : les Français juifs se sentent de plus en plus menacés ! Hadrien Mathoux : « Une étude de l’Ifop met en lumière la croissance des inquiétudes de la population française de confession juive face à la montée de l’antisémitisme.

Alors que la situation empire d’année en année, les Français juifs pointent l’influence de l’islamisme. Les juifs de France portent un regard sombre sur l’évolution de leur condition en matière de sécurité : pour 44% d’entre eux, elle est pire que l’an dernier, et n’a pas changé pour 42%. 67% des juifs estiment qu’il y a « beaucoup d’antisémitisme en France », 77% jugeant qu’il a « augmenté ces dernières années ».

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Danny Trom, sociologue : « L’hostilité antijuive dispose d’une base populaire solide« .

L’antisémitisme islamique amène les Français juifs à adopter des « comportements d’évitement » : 43% affirment ne pas « se rendre dans certaines rues ou certains endroits de la ville » où ils habitent, 37% s’efforcent de ne pas « afficher des symboles exprimant leur appartenance à la culture juive ou à la religion juive » et 25% omettent de révéler qu’ils sont juifs sur leur lieu de travail. Des chiffres qui augmentent quand une personne a été victime d’un acte antisémite par le passé. Ce sentiment d’insécurité amène 21% des juifs à envisager de quitter la France, en raison de « craintes concernant l’avenir des personnes de confession juive en France ».

Au total : les Français juifs placent « l’islamisme » comme première cause de l’antisémitisme !

L’antisémitisme de l’islamo-gauchiste antisémite Jeremy Corbyn, c’est fini ! Sonia Delesalle-Stolper :  « Colère et désespoir : Corbyn est le responsable de la claque phénoménale que le parti vient d’enregistrer. Le pire résultat depuis 1935, pire que la défaite du leader Michael Foot face à Margaret Thatcher en 1983, alors qualifiée de plus long suicide de l’histoire. Corbyn, 70 ans, sait que c’est fini. Pourtant, il se dit triste mais aussi fier de son programme électoral radical. Il explique la catastrophe par un malentendu avec les électeurs des anciens bastions travaillistes. Dans le nord et le centre de l’Angleterre, au pays de Galles, dans tous ces bassins post-industriels et ces campagnes isolées, où la vague bleue (des conservateurs) a déferlé.

Dans ces anciens bastions du Labour, où le vote était familial, de génération en génération, quelque chose a bougé. La loyauté du vote de classe sociale s’est envolée. Sa disparition s’était manifestée lors du référendum de 2016, renforcée aux dernières européennes, où le Brexit Party de Nigel Farage avait fait un tabac. Mais Corbyn n’a pas mesuré ce basculement. Ces électeurs plutôt masculins, blancs, ouvriers, souvent pauvres et âgés n’ont adhéré ni à sa personnalité ni à son programme. Peut-être parce qu’il est lui-même député d’Islington, une circonscription londonienne gentrifiée. (???) Corbyn circule à bicyclette, est végétarien et cultive ses légumes dans son jardin de ville, comme si son programme avait été élaboré par des penseurs pour qui ces réformes ne signifient rien concrètement. Elles étaient plus une vue de l’esprit que la réalité de la vie quotidienne des gens où les fins de mois sont difficiles et où les banques alimentaires se sont multipliées. Les électeurs ont été lassés par Corbyn pro-palestinien qui fut pro-Hamas et ayant soutenu les terroristes !

« Le complotisme des Juifs et des sionistes » accusés de la défaite de Corbyn. (???) Jack Taylor : « Un ancien élu du Labour et une alliée du chef du parti affirment que les diplomates israéliens ont causé l’échec du parti travailliste ! De plus en plus de partisans anti-israéliens à travers l’Europe ont blâmé l’État juif et le sionisme pour la défaite du Parti travailliste britannique lors des dernières élections. Chris Williamson, ancien législateur travailliste et allié de Corbyn, a dénoncé sur Twitter : « Un gouvernement étranger hostile a mobilisé ses actifs au Royaume-Uni que les diplomates israéliens appellent leur multiplicateur de pouvoir pour tenter d’empêcher un gouvernement travailliste dirigé par Corbyn d’être élu lors du vote ! » Williamson avait dit que le Labour montrait trop de contrition en réponse aux accusations d’un antisémitisme dans ses rangs ! « Pour normaliser le sionisme dans le mouvement travailliste, les actifs ont utilisé les organisations religieuses, dont beaucoup d’organisations caritatives, pour promouvoir l’antisémitisme« , a-t-il ajouté. En Irlande, Kitty Holland, journaliste au Irish Times à l’issue des élections : « C’est un excellent résultat pour les sionistes. Les monstres rugissent de satisfaction. » Mélenchon, un politicien d’extrême-gauche, souvent décrit comme l’homologue de Corbyn dans l’Hexagone, a accusé le Likud, au pouvoir en Israël, d’être responsable de la défaite du Labour.

Selon Mélenchon, Corbyn a dû subir sans secours la grossière accusation d’antisémitisme du grand rabbin d’Angleterre [Ephraïm Mirvis] et des réseaux d’influence du Likoud. Au lieu de riposter, il a passé son temps à s’excuser et à donner des gages. Il a affiché une faiblesse qui a inquiété les secteurs populaires !

Times of Israël : « Corbyn accuse (le complot des) médias de l’échec du Labour, pas l’antisémitisme. Il accuse les médias « influencés et appartenant à des milliardaires« . Il a fait porter la responsabilité aux attaques des médias sur le Parti travailliste depuis quatre ans et demi, qu’il a décrites comme plus féroces que jamais.

Quiconque souhaite insuffler un vrai changement fera l’objet d’une opposition virulente des médias.

Le parti a besoin d’une stratégie pour faire face à cette hostilité influencée (???) et aux mains des milliardaires, et si possible, la tourner à notre avantage ! Corbyn : « Je suis fier que sur l’austérité, sur la puissance des multinationales, sur l’inégalité et sur l’urgence climatique, nous ayons gagné le débat politique. Mais nous n’avons pas réussi à convertir cela en une majorité parlementaire aspirant au changement ! » Il n’a pas mentionné les scandales de l’antisémitisme qui secouent le parti. Le grand-rabbin du Royaume-Uni avait suggéré que l’antisémitisme avait envahi le parti tel « un nouveau poison qui a été avalisé par la direction« .

L’ancienne députée Helen Goodman, l’un des nombreux parlementaires travaillistes ayant perdu son siège dans le nord de l’Angleterre, a estimé à la BBC que le plus grand facteur était « l’impopularité de Jeremy Corbyn comme dirigeant« . Margaret Hodge, souvent très critique à l’égard de Corbyn, le qualifiant directement d’antisémite, a déclaré que les gens ne croyaient pas à Corbyn et considèrent que le parti est nauséabond, et cela est dû à l’antisémitisme. La chute de l’islamo-gauchiste Corbyn doit servir de leçon à Macron en 2022 !

Nathalie MP : « Jeremy Corbyn, le travailliste le plus stalinien du Royaume-Uni. Corbyn adore se faire appeler « man of steel », ou l’homme d’acier, le nom que Joseph Vissarionovich Djougachvili Staline, s’était donné pour impressionner et terroriser le monde entier.

Richard Rossin : « L’affaire Halimi, un crime antisémite témoin du drame français. L’antisémitisme est un syndrome infaillible permettant de voir qu’un pays est en crise. Le meurtre de Sarah Halimi, un crime antisémite sordide au cri d’Allah Akbar, et le déroulé des suites judiciaires de l’affaire, sont préoccupants. Des Juifs sont assassinés parce que Juifs. Les Juifs de France, moins de 1% de la population, concentrent environ 40% des actes de haine. Les dirigeants politiques s’indignent, pleurent, manifestent (n’a-t-il pas lieu de s’inquiéter quand les politiques n’ont pas d’autre façon d’agir que (pleurnicher et) manifester (à la télé) ?

Les innombrables crimes commis en France au nom de l’Islam sont devenus le fait de déséquilibrés irresponsables, la justice ne reconnaissant pas responsables ceux qui crient Allah Akbar ! Musulman militant, forcément dément ? L’affaire Sarah Halimi assassinée par Kobili Traoré est symptomatique du mal français. Il faut mettre en question la responsabilité mentale de l’assassin. Traoré, délinquant multirécidiviste et multi-condamné notamment pour violences aggravées, n’a jamais souffert de troubles psychiatriques. En multipliant les expertises, on finit toujours par trouver un expert qui s’aligne. De fait d’autres experts évoquent un trouble psychotique probable (sic) symptôme d’une schizophrénie, donc abolition du discernement pour la juge. (???)

Le cannabis, stupéfiante circonstance atténuante qui provoque une baisse de la vigilance lors de la conduite automobile mais permet ici de franchir (en pleine nuit) des balcons ! Selon la loi française, les crimes commis sous l’influence de drogues sont jugés avec une plus grande sévérité, mais lorsqu’une vieille femme juive est défenestrée dans une (crise de) rage psychotique (???) rapportée à la prise de substance illicite et que des policiers restent inactifs derrière la porte, alors, (pour la justice socialiste) apparemment, ça va. (???)

Nonobstant la jurisprudence qui veut qu’en cas de désaccord entre les experts sur la responsabilité pénale la Cour d’assise soit compétente, la chambre de l’instruction de la Cour d’appel tranche pour l’abolition du discernement et l’usage de drogues devient une circonstance atténuante. Circulez, y a rien à voir !

Entre-temps une autre grand-mère juive, Mme Mireille Knoll, est assassinée, elle aussi chez elle.

Elle avait signalé des menaces à la police qui, là aussi, n’avait rien fait. L’instruction est en cours mais celui qui tue peut se prévaloir aujourd’hui d’avoir fumé du cannabis pour être exonéré du crime et être libre !

Belloubet et Macron vraiment pas à la hauteur ! Belloubet, interrogée, s’exclame qu’on ne juge pas un irresponsable. On se demande bien qui est irresponsable d’un tel scandale politique, policier et judiciaire.

Ne veut-on pas faire la lumière ? Qu’importe que le crime soit antisémite, s’il n’y a pas de jugement.

Comment peut-on croire que ça suffira à calmer l’indignation des Français sur l’avenir de la justice ? Si la Cour de Cassation ne casse pas ce déni de justice, nous aurons confirmation que la démocratie est en danger. Les églises continueront de brûler en France et nous n’en serons informés, à chaque fois, que par la presse locale et les Français continueront à être assassinés dans les lieux et les transports publics.

Avant le forum international sur la Shoah à Jérusalem, Macron a déclaré « la France en guerre contre l’antisémitisme » ! Mais, après le forum sur la Shoah, il va rencontrer pour la télé le négationniste Mahmoud Abbas qui appelle à ensanglanter le dit forum. Juste après ! Le message est clair ! Et le peuple le sait !

Victor Tassel : « Antisémitisme : Après 18 heures, quand la nuit tombe, on ne met plus la kippa. À La Petite Jérusalem, à Sarcelles, beaucoup d’habitants de confession juive retirent les signes extérieurs quand ils sortent de leur quartier. Les ados de la Petite-Jérusalem se font discrets en dehors du quartier. Une sorte de réflexe nourri par un climat nauséabond et une appréhension, pense Jonathan. Et un traumatisme, aussi.

En juillet 2014, une manifestation pro-palestinienne avait dérapé en émeute antisémite. Des dizaines de jeunes avaient attaqué la grande synagogue en balançant des cocktails Molotov et fumigènes en direction du lieu de culte. Depuis, la communauté juive se replie sur elle-même, envahie par une sorte de psychose.

La Petite-Jérusalem, où la majorité des habitants de confession juive sont réunis, traduit un repli sur soi. C’est un regroupement naturel car la communauté se rétrécit. Ce n’est pas vouloir exclure les autres ni créer un ghetto. Avant, vous aviez des juifs dans tous les quartiers. C’est dramatique que les jeunes n’aillent plus n’importe où avec leur kippa. Il y a de quoi s’inquiéter de l’absence de politique de Macron visant à mettre hors d’état de nuire les antisémites qui agressent et tuent dans notre pays, à savoir les islamistes.

Macron ne fait rien pour protéger les Français juifs des agressions antijuives subies par ces Français juifs d’en bas vivant dans les territoires perdus de la République. Ces Français juifs n’ont que deux options : déménager ou s’enfermer dans une bulle communautaire locale « comme les dhimmis en terre d’islam« .

Moralité : Le peuple sait qui sont les responsables et rien n’arrêtera plus sa colère (contre Macron).

Voilà pourquoi Macron pro-islam court vers sa chute finale de type Jeremy Corbyn en 2022 !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz