Quantcast
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 janvier 2020

La gauche morale dénonce le sexisme. Elle épouse la cause des femmes, mais pas au-delà de la salle de bain d’Harvey Weinstein.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

A gauche, on aime les femmes indépendantes – à condition qu’elles vous fassent une pipe. Comme à Weinstein.

A gauche, on défend les homosexuels et les LGBT sauf quand ils sont égorgés à Gaza.

A gauche, on défend la laïcité mais on interdit la haine contre l’islam.

On fraude le fisc, planque son fric à l’étranger, demande un HLM, profite d’un hôtel particulier à Paris tout en réclamant plus de solidarité.

A gauche, on professe la diversité, et rejette toute diversité d’idée.

On soutient les femmes, sauf quand elles sont tuées à Londres lors d’un « crime d’honneur » par des islamistes britanniques.

On aime les Palestiniens, sauf lorsqu’ils sont torturés dans les geôles de Mahmoud Abbas ou massacrés en Syrie.

La gauche aime l’humanité, sauf lorsqu’elle crève de faim au Vénézuéla.

Elle défend les minorités, sauf lorsqu’elles sont juives et attaquées par le Hamas et le Hezbollah.

A gauche, monsieur Macron se rend à Jérusalem pour commémorer le 75e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, puis va rouler des pelles à Mahoud Abbas, négationniste de la Shoah.

On défend l’écologie, sauf quand le Hamas brûle des milliers de pneus à la frontière israélienne.

La gauche se dit créative, rebelle et libre-penseur, sauf quand elle interdit à son groupe la moindre dérogation à ses règles.

A gauche, on défend le droit des hommes homosexuels à avoir des enfants, et aux orties le principe de précaution.

On réclame l’arrêt des centrales nucléaires, sauf en Iran. D’ailleurs on reste silencieux, à gauche, quand l’Iran promet un nouvel holocauste.

A gauche, on hurle contre l’homme coupable du réchauffement climatique, sauf contre le Chinois et l’hindou qui rejettent la majorité du CO2 dans l’atmosphère.

Et à gauche, on nie toute différence entre les sexes, sauf quand on réclame le droit d’en changer.

Harvey Weinstein n’est pas une anomalie, il est la gauche morale, qui a perdu les cœurs et troué les idées.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz