Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 janvier 2020

Sur Twitter, beaucoup avancent le Coronavirus est un « hoax ».

Certains disent qu’il n’est pas dangereux. D’autres affirment qu’il a été organisé par les laboratoires pharmaceutiques, ou par un supra-gouvernement pour restreindre la liberté de circuler, etc.

Les complots, ça existe. Des complots, il s’en prépare et s’en perpètre partout et tout le temps.

Alors, comment distinguer entre la recherche d’un complot possible, et une théorie complotiste ?

Par les indices.

  • Lorsqu’il existe des indices qui laissent supposer qu’un complot est derrière une affaire, il est légitime de se poser des questions et d’enquêter.
  • Lorsqu’il n’existe aucun indice, aucun doute raisonnable, aucune zone d’ombre, aucun début de fait douteux pour supposer qu’un complot est à l’origine d’une affaire, alors il s’agit de complotisme, de théories complotistes fumeuses.

La prochaine fois que vous serez tenté de suspecter un complot, posez-vous les bonnes questions : est-ce qu’il y a des éléments suspects dans le narratif officiel ? Et non pas : j’ai décidé de ne pas y croire, voyons si je peux trouver des arguments pour soutenir mon préjugé.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

23
0
Merci de nous apporter votre commentairex