Publié par Christian Larnet le 9 février 2020

Les attaques contre les sites chrétiens en Europe ont atteint un niveau tragiquement record en 2019, selon une étude menée par le Gatestone Institute et publiée le 1er janvier.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’année dernière, les agresseurs ont abîmé, endommagé, brûlé, dégradé et pillé environ 3 000 sites chrétiens en France, en Allemagne, en Irlande, en Italie, au Royaume-Uni et en Espagne.

La grande majorité des attaques ont touché la France et l’Allemagne.

Le Gatestone a noté que beaucoup de ces attaques montraient « une hostilité profondément ancrée envers le christianisme ».

Les crimes ont été perpétrés par un large éventail de personnes. Cependant, ils constituaient tous une attaque contre les racines chrétiennes de l’Europe.

Et ils ont tous incité les Européens à défendre leur héritage avec plus de force, ce qui est considéré par les gouvernements comme des actes de haine.

  • Les données du ministère français de l’intérieur montrent que les attaques contre les sites chrétiens ont augmenté de 245 % entre 2008 et 2016.
  • Elles représentaient 90 % de toutes les attaques de sites religieux.
  • La France a signalé 949 attaques sur des sites chrétiens en 2016, contre 1 063 en 2018.
  • Ces attaques se sont poursuivies sans relâche tout au long de 2019 et jusqu’en 2020.

Islam ?

  • Dans de nombreux cas, notamment de vandalisme, le coupable n’est jamais pris. Il est donc impossible de dire exactement combien de ces attaques étaient motivées par l’islam.
  • Cependant, un certain nombre d’attaques ont impliqué l’inscription de versets du Coran sur les murs des églises, ou des cris de « Allahu akbar ! » de la part d’agresseurs violents.
  • Beaucoup sont également l’œuvre de l’extrême-gauche, d’anarchistes anti-religieux.

Après le vandalisme de l’église Saint-Denis à Paris, Annie Genevard, députée française du parti de centre-droit Les Républicains, a dénoncé les attaques contre les sites chrétiens d’Europe comme une atteinte à l’identité historique et culturelle de l’Europe. Quelles qu’en soient les causes, ces attaques incitent les Européens à soutenir et à protéger leur héritage chrétien.

Qui va défendre les racines de l’Europe ?

L’Islam est le problème, la chrétienté la solution

De plus en plus d’Européens prennent conscience de cette réalité : Toute civilisation qui ne parvient pas à sauvegarder son histoire est vouée à disparaître. Et la sauvegarde de son histoire exige des actions concrètes.

Même lorsqu’une attaque contre une église n’est pas motivée par l’islam radical, les résultats sont similaires : les Européens sont confrontés à la nécessité de préserver leur patrimoine.

Bien que la plupart des Français ne soient pas religieux, la France reste, au fond, « un pays judéo-chrétien », a déclaré le maire de Saint-Éloy-les-Mines (France), s’adressant à l’Observatoire de la christianophobie.

L’évêque français Dominique Rey a déclaré au magazine italien Il Timone, le 5 août 2019, que

« L’évangélisation est plus urgente que jamais afin de contrer le déclin du christianisme et la montée de la culture islamique. L’Europe doit maintenant trouver une base commune de valeurs et rétablir la centralité de ses racines chrétiennes », a-t-il ajouté.

La haine ouverte contre les sites chrétiens pousse les Européens à se poser des questions difficiles sur leurs valeurs chrétiennes. Ces valeurs devraient-elles être mieux protégées ?

Si oui, comment les gouvernements s’y prennent-ils dans une société qui se dit laïque ?

Comment les gouvernements vont-ils protéger leur héritage, alors qu’ils font de la lutte contre l’islamophobie et les messages de haine contre l’islam leur priorité, qu’ils ignorent absolument, totalement, toute action contre la christianophobie et les messages de haine contre la chrétienté ?

En fin de compte, l’Europe répondra à ces questions d’une manière que peu de gens attendent.

Avec le développement de la crise des migrants, la défense de l’identité européenne est devenue une question politique.

Protéger le mode de vie européen

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, est récemment allée jusqu’à créer un portefeuille de commissaire pour « protéger notre mode de vie européen ».

Cela a provoqué une réaction brutale de ceux qui veulent la disparition de ce mode de vie et de cette identité, et le nom a rapidement été changé en « promotion de notre mode de vie européen ». Pourtant, l’intention était déjà claire. L’identité de l’Europe doit être protégée. Pas sûr si elle le sera.

L’Islam est le problème, la chrétienté la solution

En fin de compte, les Européens devront se tourner vers leur histoire chrétienne pour y parvenir.

Un article d’octobre 2018 du rédacteur en chef de Trumpet, Gerald Flurry, intitulé « The Holy Roman Empire Goes Public-Big Time ! », a attiré l’attention sur cette tendance. Il a averti que le nombre croissant d’immigrants, apportant avec eux un mode de vie différent, entraînerait une renaissance de l’héritage chrétien européen. Il a écrit :

Une tendance se dessine en Europe qu’il faut suivre de près. Les Européens ont été assiégés par des immigrants du Moyen-Orient, des populations musulmanes croissantes en leur sein, des paysages urbains remplis de mosquées et de minarets, des portions de leurs villes se transformant en enclaves musulmanes dans lesquelles la police locale n’ose pas entrer, et même des attaques terroristes islamiques.

Et de plus en plus d’Européens cherchent des solutions dans leur propre histoire.

Plus précisément, leur histoire religieuse.

Un conflit entre l’islam et le christianisme peut sembler être un vestige de l’époque des croisades. Mais dire que ces mêmes tensions ne pourraient pas déborder à l’époque moderne, c’est ignorer des siècles d’histoire, ainsi que les tendances actuelles.

M. Flurry a écrit sur le retour de l’Europe à ses racines chrétiennes en raison de prophéties bibliques spécifiques : Daniel 11:40 et Apocalypse 17:3 et 12 annoncent une superpuissance européenne de 10 nations, guidée et temporairement unifiée par une Eglise, symbolisée dans la Bible par une femme.

Cette puissance entrera en confrontation directe avec son ennemi historique, l’Islam radical, dirigé par l’Iran.

Cela peut sembler impossible après des décennies de paix relative, mais il est prophétisé que le monde dans lequel vous vivez va changer radicalement en peu de temps.

Regardez le retour de l’Europe à ses racines culturelles chrétiennes. C’est un autre indicateur de l’accomplissement de la prophétie.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz