Publié par Christian Larnet le 9 février 2020

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas. Sauf pour l’Islam, qui enfante la haine et la terreur.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  • Evreux : Huit ans de prison pour un ancien militaire qui a tenté de commettre un attentat en Normandie en 2017. Ses voisins s’étaient inquiétés de le voir s’entraîner au tir dans son jardin et d’avoir inscrit Allah Akbar en arabe sur sa boîte à lettres.
  • Londres : Sudesh Amman, emprisonné en 2018 pour possession de documents terroristes et diffusion de publications terroristes, a été abattu par la police dimanche 3 février après avoir poignardé deux personnes avec un couteau de 25 cm dans une rue animée de Londres. Il a été abattu par des policiers en civil avant même d’avoir pu crier une 3 e fois « Allahu Akbar ».
  • France : Attaque terroriste à la gendarmerie de Dieuze : un militaire musulman de 19 ans a attaqué des gendarmes au couteau à Dieuze, en Moselle, aux cris de Allah Akbar. Il a blessé un gendarme qui lui a tiré dessus à deux reprises et l’a empêché d’entrer dans les locaux. Le terroriste a été inspiré par l’État islamique, ont déclaré les autorités.
  • Afghanistan : des musulmans ont fièrement publié une vidéo montrant une foule de fanatiques islamiques impitoyables jetant des pierres et d’autres objets sur une femme hurlant, à moitié enterrée dans un trou dans le sol. On entend les spectateurs encourager cette brutalité en criant des phrases telles que « Allahu Akbar » et « Frappez-la !
  • « Allahu akbar, Allahu akbar. » la communauté musulmane de l’Iowa soutient le candidat Bernie Sanders aux élections américaines de 2020 : Dans une mosquée de l’Iowa, presque tous les votes du caucus sont allés à Bernie Sanders, qui est juif, mais est le seul anti-israélien de tous les candidates Démocrates.
  • Algérie : Accueilli à sa sortie par des dizaines de manifestants sous les cris de “AllahAkbar, Samir Benlarbi” un militant politique et l’une des figures emblématiques du Hirak, promet de reprendre le combat.
  • Belgique : La police a tiré sur une femme armée d’un couteau, à Ghent en Belgique, quelques minutes après l’attaque terroriste de Londres. Elle a eu le temps de blesser deux personnes.
  • Inde, Bhainsa : Un journaliste a rapporté comment des foules de musulmans ont attaqué des maisons hindoues en chantant « Allah hu Akbar »,
  • Londres : La police a lancé une enquête pour meurtre après qu’un homme de 18 ans ait été poignardé à mort par un homme qui a crié Allah Akbar devant des banlieusards horrifiés dans une gare de Londres.
  • Jérusalem : le 6 février, un musulman a lancé sa voiture sur des soldats et fait 12 blessés. Le même jour, un autre a tiré des coups de feu et blessé un policier israélien sur le Mont du Temple. Dans la région de Binyamin, toujours le 6 février, une attaque par balles a fait 1 blessé, un soldat. Et près de Qalilyia, encore le 6 février, 1 soldat a été blessé par balles. Bien que les médias israéliens ne le mentionnent pas car c’est systématique, tous les attaquants hurlaient Allahu Akbar lors des attaques.
  • République démocratique du Congo : Au moins huit personnes ont été égorgées aux cris d’Allah Akbar lors d’une attaque de rebelles islamiques dans l’est.

Rappel des semaines précédentes :

  • Newcastle, Angleterre : Un commerçant d’une « bravoure extraordinaire », a déclaré la police, s’est attaqué à un homme armé d’une grenade, Abdul Ibrahim qui criait « allahu akbar ».
  • Nîmes : Un élève surveillant en stage à la maison d’arrêt de Nîmes s’est fait violemment agresser par un détenu de la prison armé d’un couteau criant « Allah Akbar ».
  • Nigeria : Trois jeunes garçons ont été tuées dans un attentat suicide de Boko Haram commis par une jeune fille qui a hurlé Allahu Akbar au moment de se faire exploser, une maison a été détruite durant l’attentat.
  • Rhône, Bron : un homme, Raouf el Ayeb, jugé pour avoir foncé sur des militaires devant la mosquée de Valence en criant Allahu Akbar. A son procès, « les experts se sont livrés une bataille … pour définir la responsabilité de l’accusé. Les expertises divergent : choix personnel ou état dépressif. »
  • New Delhi, Inde : Sambit Patra, porte-parole national du parti Bharatiya Janata, l’un des deux principaux partis politiques en Inde, a réclamé lors d’une réunion politique « le djihad et la fin de la souveraineté du pays ». Un étudiant a déclaré à la foule que les musulmans peuvent couper tout le Nord-Est du reste de l’Inde au milieu des applaudissements et des chants de « Allahu Akbar ».
  • Val-d’Oise : A Argenteuil, un jeune homme de 18 ans a poignardé son père, âgé de 55 ans, de plusieurs coups ce couteau en hurlant «Allah Akbar».
  • L’artiste de graffitis Banksy a publié sur son blog une vidéo d’islamistes tirant sur Dumbo de Disney en hurlant Allahu Akbar pour célébrer leur acte.
  • A Fresno, un homme armé âgé de 39 ans du nom de Kori Ali Muhamad, a crié « Allahu Akbar », selon la police, lors d’un crime haineux non qualifié d’acte terroriste : armé f’un pistolet, il a traversé Fresno en tirant au hasard et en tuant trois hommes.
  • Alep, Syrie : Au moins 30 militants chiites pro-iraniens, dont des commandants de haut rang, ont été tués par des combattants syriens hurlant Allahu Akbar dans la province d’Alep lorsque les forces du régime soutenues par le « Hezbollah » et la milice irakienne ont été exhortées à s’emparer du dernier bastion des combattants syriens.
  • Villeneuve-le-Roi : un homme venu chercher son enfant à l’école s’est vu refuser l’accès à l’établissement. Après avoir hurlé Allahu Akbar et fait une crise de folie, ce père de famille a été interpellé et placé en garde à vue avant d’être admis en hôpital psychiatrique.
  • Massy, banlieue parisienne : Un lycéen de 17 ans poignardé par un autre élève en criant Allaghu Akbar. Le jeune a été et grièvement blessé. L’agresseur a 19 ans. Il est illégalement entré en France, il a été placé en garde à vue, mais sera très vite relâché.
  • Pretoria : Les manifestants chantent « un Américain, une balle » et « Allah Akbar » devant l’ambassade américaine d’Afrique du sud à Pretoria ce jeudi.
  • Un Pakistanais a été aveuglé par son père et ses frères lors d’un « crime d’honneur ». « Pendant qu’ils m’arrachaient les yeux, il criait « Allahu Akbar ! Allahu Akbar ! ».
  • Égypte :  vendredi 10 janvier, dans la banlieue du Caire, une chrétienne a survécu par miracle à ses agresseurs. « Il a mis sa main gauche sur mes yeux, a levé ma tête et m’a tranché la gorge de gauche à droite en criant: « Allah Akbar! Je vais te massacrer parce que tes cheveux sont découverts. J’ai réussi à me dégager et j’ai placé mon écharpe sur ma blessure. Quand je me suis retournée, l’homme se tenait juste là, me regardant d’un air menaçant.» 68 points de suture ont été nécessaires pour refermer la plaie béante et sauver Catherine.
  • Prédicateur palestinien : « Le califat a été promis par Allah ! Au moyen du califat et de la consolidation de notre pouvoir, la conquête de Rome est une certitude ! Allah Akbar ! » a déclaré Nidhal Abu Ibrahim Siam devant une foule de fidèles musulmans à la mosquée al-Aqsa dans la vieille ville de Jérusalem, a rapporté lundi l’Institut de Recherche du Moyen-Orient MEMRI.
  • Rennes : nouveau fait inquiétant en lien avec la radicalisation islamiste rapporté par le syndicat FO-Pénitentiaire. Une détenue islamiste a agressé le 6 janvier les agents pénitentiaires aux cris de « Allah Akbar ». A plusieurs reprises la détenue hurla « Allah Akbar, la Bretagne, les Bretons, rendez-moi mes affaires ! »
  • A La Rochelle le 19 janvier, un Afghan a foncé sur la police en criant « Allah akbar ». Les policiers l’ont interpellé. L’homme a 25 ans, est d’origine afghane est a « l’attitude menaçante ». Non armé, il a fait l’objet d’une hospitalisation.
  • Sydney, Australie : Mohammad Ali Halimi, 25ans, chauffeur Uber, est accusé d’avoir poignardé à mort sa femme, 22 ans, en hurlant Allah Akbar, avant de se rendre dans un poste de police …
  • France – Vendredi 19 août 2016, Jean-Louis (Chalom) Levy, sexagénaire français juif, était agressé gravement au couteau par Mehdi Kerkoub, délinquant franco-algérien multirécidiviste, aux cris de « Allahou Aqbar » (Source, Véronique Chemla).
    • Le 12 septembre 2019, la Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Colmar déclarait l’agresseur pénalement irresponsable.
    • Le 30 décembre 2019, Jean-Louis Levy décédait à l’âge de 65 ans.
  • Cachemire – Cinq Hindous du Cachemire ont été contraints du jour au lendemain de quitter leurs maisons pour échapper à la campagne génocidaire déclenchée par les radicaux islamiques.

    « Quittez notre » Cachemire. Si vous voulez rester au Cachemire, vous devez dire Allahu Akbar. Nous voulons le Pakistan, ainsi que les femmes hindoues mais pas leurs hommes. »
  • Marseille : Un homme prénommé Ali, réputé « croyant mais pas pratiquant » par sa famille, armé de deux couteaux et criant à plusieurs reprises « Allah akbar », tout en récitant une prière, a été interpellé dimanche par la police dans le XVe arrondissement de Marseille. Lors de son interpellation, l’homme a saisit l’arme d’un policier, crié plusieurs fois « Allah Akbar » et tiré. La balle est passée très près du visage du policier.
  • Tunis, mardi 14 janvier : Munis de drapeaux noirs et blancs de l’organisation terroriste de l’Etat islamique (Daech), les partisans de Hizb Ettahrir ont scandé des slogans hostiles à la constitution tunisienne en criant «Allah Akbar», en ce jour où l’on fête la révolution.
  • Les Baumettes : le 15 janvier 2020 vers 11 heures. En criant « Allah Akbar », un détenu radicalisé a tenté de crever les yeux d’un médecin psychiatre du centre pénitentiaire des Baumettes à Marseille.
  • Jérusalem : en hurlant « Allahou Akbar », les Palestiniens ont déclenché des manifestations agressives anti-israéliennes pour empêcher les juifs religieux de célébrer la « prière de l’aube » au Mont du Temple.
  • Près d’Angers, un homme a été poursuivi pour menaces de mort dans un supermarché de Trélazé : après avoir acheté un couteau il a proféré des menaces de mort. Au moment de son interpellation, il a crié : « Allah akbar ! [Allah est le plus grand].
  • Flavien Moreau, le premier djihadiste français condamné à son retour de Syrie, est libre.
    • Le 14 décembre 2019, la juge d’application des peines spécialisée dans l’antiterrorisme (JAPAT) ordonnait un retrait de crédit de réduction de peine de trente jours pour éviter qu’il ne commette un nouvel attentat à Noël.
    • Dans sa cellule, il avait écrit « Je suis Ganczarski », en mémoire du terroriste contre la synagogue de Djerba en Tunisie qui a attaqué trois surveillants de prison au cri de « Allah akbar » en janvier 2018.
  • Michigan : Les responsables fédéraux de l’antiterrorisme ont averti les services de police de rester vigilants face à la possibilité d’attaques de type embuscade par des islamistes contre des agents. Dans leur rapport, les responsables font référence à une attaque perpétrée en 2017 contre un agent de police dans un aéroport du Michigan par un suspect qui a crié « Allahu akbar » et a blâmé les États-Unis pour les décès en Afghanistan, en Irak et en Syrie avant de poignarder l’agent.
  • Toulon : un juge a condamné Sliman Ouaki à une peine de prison dont la durée n’a pas été rendue publique (mauvais signe). Il avait agressé le 4 octobre 2019 une vendeuse d’un magasin d’optique, tout en criant « sale juive, Allah Akbar ».
  • Londres : le 13 janvier devant la cour, Mohiussunnath Chowdhury, un homme accusé de terrorisme, a décrit la fusillade de la mosquée de Christchurch en Nouvelle-Zélande comme « gagnant-gagnant pour nous, quoi qu’il arrive, c’est une victoire ». Deux policiers non armés ont été coupés à la main lorsqu’ils se sont battus pour le désarmer près de la résidence de la Reine à Londres, alors que Chowdhury criait à plusieurs reprises « Allahu Akbar ».
  • Australie, Melbourne : Un tueur est en liberté après qu’un homme ait été poignardé à mort au milieu de la rue animée de Chapel Street à Melbourne. Des témoins ont dit avoir entendu un homme crier « Allahu Akbar » et la police pense que le suspect était peut-être animé d’une « idéologie terroriste ».
  • Arizona : à Glendale, un homme récemment libéré de prison est de nouveau derrière les barreaux après avoir menacé une famille de Glendale et la police en hurlant : « Allahu Akbar ».
  • Grande-Bretagne, Cambridgeshire : l’attaque d’un agent de prison par deux détenus portant de fausses ceintures suicide et criant Allah Akbar est traitée comme une attaque terroriste, a déclaré la police. il y a 5 blessés dont 1 grave.
  • Allemagne : Berlin, la police a tué par balle un homme de 37 ans qui a tenté de les attaquer avec un couteau en criant Allah Akbar, a rapporté l’agence de presse allemande DPA.
  • France : La police a remis en liberté la femme du terroriste de VilleJuif qui a juré de devenir un «martyr» et avait hurlé «Allah Akbar» à plusieurs reprises lors de l’attaque.
  • Perpignan : Un terroriste de 32 ans, recherché depuis le 31 décembre, a été interpellé à Perpignan. En prison, il avait crié « Allah Akbar » et assurait prier tous les jours.
  • A Metz, la police française a tiré sur un homme au couteau qui criait « Allahu akbar ».
  • Dans le Thalys qui va d’Amsterdam à Paris, la panique a éclaté quand un voyageur a tenté d’attaquer quelqu’un et a crié plusieurs fois « Allahu Akbar ». Les autres voyageurs se sont enfuis dans d’autres compartiments dans la panique et ont averti la police. Le suspect a été arrêté à la gare centrale de Rotterdam.
  • Allemagne : dans le quartier Kronberg de Schönberg, un groupe composé d’une douzaine de jeunes d’environ 16 ans à l’allure méditerranéenne a blessé un conducteur de 21 ans. Comme ils bloquaient la route, le jeune homme de 21 ans a klaxonné ce qui a provoqué une réaction agressive immédiate des jeunes qui ont hurlé Allah Akbar en le frappant.
  • Italie : Un citoyen non-européen – dont la nationalité n’est pas encore connue – a commencé à hurler aux urgences de l’hôpital Ruggi de Salerne. L’homme, malgré la tentative de le calmer par les agents sanitaires, a continué à crier, se dirigeant vers les toilettes et répétant la phrase « Allah akbar ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz