Publié par Christian Larnet le 10 février 2020

Si je vous disais qu’Emmanuel Macron n’a pas la plus petite idée des raisons pour lesquelles il est impopulaire, je ne pense pas que je vous surprendrai beaucoup : l’homme est déconnecté.

Un nouveau sondage a révélé que la cote de confiance du président français Emmanuel Macron est la plus basse qu’elle n’a jamais été.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le sondage, réalisé par le quotidien Le Figaro avec le sondeur Kantar-One Point, a montré que la confiance des Français dans leur chef d’État continue de décliner. Depuis septembre dernier, Macron a perdu 8 points sur son score, s’abaissant à seulement 24%.

Si les choses continuent à aller dans ce sens pour Macron, il est possible qu’il atteigne ou dépasse la plus basse cote de confiance jamais enregistrée par un président français, à savoir celle de son prédécesseur François Hollande, qui détient actuellement le titre de président français le plus impopulaire de tous les temps.

En 2017, le président Hollande a terminé son mandat avec une cote de confiance de seulement 22 %.

Selon Le Figaro, l’un des principaux facteurs contribuant au triste score de Macron est le départ de nombreux députés de droite qui avaient sympathisé avec lui jusqu’à récemment. Le Figaro se trompe. La raison est surtout l’incapacité du président à présider, et à comprendre ce que les Français veulent qu’il fasse de la France, à savoir préserver son héritage au lieu de le trasher.

En outre, les réformes de Macron sur le système de retraite français ont contribué à un sentiment d’anxiété généralisé dans tout le pays – retraites qu’il faut cependant transformer tant elles sont stupides, injustes et coûteuses. Et il n’y a pas que ça, qui devrait être réformé : la sécurité sociale, les syndicats, leur financement, les régions, la somme des fonctionnaires, demandent à être transformés avant qu’il ne soit trop tard, et bien entendu, l’islamisation : maintenant qu’il est évident qu’elle est inéluctable, il faut l’anticiper. Il est encore temps de tenter de la contenir ou la limiter.

À la fin du mois dernier, un sondage Elabe a révélé que plus de six Français sur dix (61 %) pensent que le président français Emmanuel Macron devrait prendre en compte les protestations contre la réforme des retraites et la retirer, une opinion en hausse de quatre points en un mois seulement.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz