Quantcast
Publié par Gaia - Dreuz le 15 février 2020

Source : Coolamnews

La scène se déroule dans la salle d’attente d’un hôpital. La famille et les proches d’une soldate de Tsahal attendent dans une ambiance lourde le diagnostic du chirurgien. Yaël a été blessée au cours du dernier attentat. 

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Homme de ménage le matin  et « ange gardien » des victimes du terrorisme l’après midi. Un homme fait irruption dans la salle dattente : « Bonjour, mon nom est Malkiel, qui est le père de la soldate » demande-t-il ?

Le père se lève et le nouveau venu lui offre un drapeau d’Israël, un petit livre de psaumes, ainsi qu’un bouquet de fleurs pour la mère : « Je vais prier pour le rétablissement de votre fille, aimez là très fort, entourez là, tout se passera bien avec l’aide de D-ieu ». Puis l’homme salue une dernière fois les personnes présentes et tourne les talons. Il n’en a pas fait trop, il sait que ce n’est pas le moment. Il a juste brisé un silence pesant et réchauffé les cœurs, puis s’en est allé.

Depuis 20 ans, Malkiel Lerner sillonne les hôpitaux. Il s’est fixé de rendre visite à toutes les victimes d’attentat, soldats et civils, une fois son travail terminé. Il fait le ménage le matin et sillonne le pays en après-midi. Il emprunte les bus car il ne possède pas de voiture. Son salaire minuscule, il le consacre à acheter des drapeaux, des livres de psaumes et des fleurs. Il ne cherche ni la gloire ni la reconnaissance. D’ailleurs il ne laisse pas le temps à ses visiteurs de le remercier. Il manifeste simplement de la reconnaissance et de la solidarité envers ceux qui souffrent du terrorisme.

Sa modestie, son désintéressement a ému un journaliste qui par hasard, se trouvait dans la salle d’attente lorsque Malkiel s’est présenté la semaine dernière. Depuis quelques jours, l’ange gardien des victimes a un visage. Une photo prise à la sauvette sur son lieu de travail, car Malkiel ne cherche pas la notoriété. Des milliers de familles l’ont reconnu. C’est bien lui qui, du nord au sud, était venu les réconforter quelques instants avec son drapeau, son livre de psaumes et ses fleurs. Malkiel est devenu malgré lui dans la presse « l’ange gardien des victimes ». Un type simple, merveilleux, qui récure le matin et nettoie les blessures du cœur l’après-midi. Au milieu du tumulte, un rayon de lumière…

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz