Publié par Christian Larnet le 16 février 2020

Des régions entières sont devenues des ghettos parce que les administrations successives n’ont pas été en mesure de traiter les questions d’immigration massive, a révélé un rapport commandé par le gouvernement.

Une étude d’un an commandée par le Premier ministre de l’époque, David Cameron, en 2015, et présidée par Dame Louise Casey, a révélé que le pays se divisait de plus en plus à mesure qu’il se diversifiait.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le sort des femmes a été particulièrement mis en évidence dans le rapport, qui a constaté que les femmes étaient souvent marginalisées en raison de leurs faibles connaissances de l’anglais, et qu’elles étaient soumises à « un contrôle coercitif, à la violence et à des actes criminels d’abus, souvent perpétrés au nom de valeurs culturelles ou religieuses ».

Le rapport de 198 pages a également constaté que les communautés étaient de plus en plus divisées selon des critères religieux et raciaux, ce qui augmentait la probabilité de l’extrémisme.

Certaines régions du pays ont également du mal à faire face au rythme des changements dus à l’immigration, et le rapport a constaté qu’il y avait encore de grands écarts sociaux et économiques entre les groupes ethniques.

Le rapport a fustigé les institutions publiques qui « ignorent ou même tolèrent des pratiques culturelles et religieuses régressives, divisives et nuisibles » par crainte d’être « étiquetées comme racistes » ou « en espérant que cela puisse changer ».

Cet échec, selon le rapport, a souvent fait « le jeu des extrémistes ».

Le rapport initial avait été entamé en juillet 2015 mais avait été retardé par crainte qu’il n’embarrasse les ministres.

L’examen a fait plusieurs recommandations pour intégrer les groupes ethniques, notamment en mêlant les jeunes à des activités telles que le sport et en introduisant un « serment d’intégration » qui consacre les valeurs britanniques pour les personnes occupant des fonctions publiques.

Les écoliers devraient recevoir un enseignement sur les « valeurs britanniques » afin de favoriser la cohésion sociale à mesure que la « ségrégation ethnique » s’accroît.

Evidemment, cela ne s’applique qu’au Royaume Uni – je plaisante.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz