Publié par Christian Larnet le 18 février 2020
Patrouille anti-racaille de Génération identitaire

Les statistiques de la criminalité acquises par les médias français ont révélé que dans la capitale française, près de la moitié des suspects impliqués dans des activités criminelles sont nés à l’étranger.

Selon les statistiques, le nombre de criminels nés à l’étranger dans la région métropolitaine de Paris est le double du chiffre de 20 % observé dans le reste du pays.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dans certaines zones de la capitale française, le nombre de criminels nés à l’étranger atteint même 47,6 %, rapporte le Figaro (1).

Les délits commis par des « jeunes non accompagnés » dans la ville constituent également un problème croissant. La Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP), qui intervient sur l’ensemble du territoire parisien et en périphérie de la ville, indique que les infractions commises par ces soi-disant jeunes non accompagnés ont augmenté de 22,7 %.

Les cas de vols à la tire chez les jeunes migrants ont également augmenté considérablement depuis 2016, passant de 15,8 % à 31,7 %.

Alors que les jeunes étrangers étaient accusés d’avoir commis 2,1 % des cambriolages dans la ville en 2016, ce chiffre est passé à 13,1 % en 2019. La participation de jeunes étrangers à des vols avec violence a également augmenté, passant de 4,8 % en 2016 à 16,6 % en 3019.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.lefigaro.fr/actualite-france/la-police-nationale-veut-relever-le-defi-de-l-elucidation-20200210
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz