Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 février 2020

L’homme soupçonné d’avoir tiré dans le tas, dans des bars à chicha d’Hanap, en Allemagne, qui a fait 9 morts, a publié un manifeste raciste, d’après le procureur allemand. Pour moi, c’est avant tout un acte terroriste.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un homme soupçonné d’avoir abattu neuf personnes dans des bars à chicha d’une ville allemande avant de se suicider, ainsi que sa mère, avait mis en ligne un manifeste comprenant des théories conspirationnistes et des opinions profondément racistes, ont déclaré les procureurs jeudi.

L’agresseur – un Allemand de 43 ans identifié comme Tobias R. – a été retrouvé mort près d’une arme à feu peu après la fusillade, tard mercredi à Hanau, près de Francfort, ont indiqué les autorités.

Au moins cinq des victimes étaient des ressortissants turcs, a déclaré l’ambassadeur d’Ankara à Berlin au radiodiffuseur d’Etat TRT Haber, alors que son gouvernement exigeait une action vigoureuse.

La chancelière Angela Merkel, qui a invité le poison islamique dans son pays, a condamné le « poison » du racisme. Son adjoint, Olaf Scholz, s’est exprimé sur Twitter :

« Politiquement, personne ne peut nier que 75 ans après la dictature nazie, il y a de nouveau une véritable terreur » – un bel exemple d’hypocrisie pour un pays qui refuse de classer le Hezbollah en organisation terroriste et entretient des rapports presque charnels avec l’Iran, pas très différent des nazis dans sa haine des juifs.

Il n’empêche. Le tireur a fait irruption dans un bar du centre-ville de Hanau, puis s’est rendu dans un deuxième bar de la ville et a ouvert le feu à nouveau, selon la police et des témoins. Et pour moi, l’intention est terroriste : semer la terreur auprès de la communauté turque, inspirer des copycat, et obtenir ainsi que les Turks quittent l’Allemagne.

« Nous avons d’abord entendu cinq ou six coups de feu », a déclaré à Reuters un survivant germano-turc, Muhammed, depuis son lit d’hôpital à Hanau.

Puis j’ai vu l’homme entrer. Je prenais mon repas à ce moment-là. Nous étions tous en train de manger », dit-il en sanglotant.

« Nous étions 10 à 12 personnes. Deux, trois ou quatre personnes ont réussi à survivre. Je suis l’un d’entre eux. »

Les policiers ont poursuivi une voiture quittant le lieu de la dernière fusillade jusqu’au domicile du suspect où ils ont trouvé les corps du tueur et de sa mère, 72 ans, tous deux tués par balle, selon la police.

« Sur la page Facebook du suspect, il avait affiché des messages vidéo et une sorte de manifeste qui, en plus de pensées obscures et de théories de conspiration absurdes, mettaient en avant des opinions profondément racistes », a déclaré le procureur général Peter Frank.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz