Publié par Gally le 22 février 2020

Eric Gozlan, encore et toujours… Cet obsédé, qui ne semble exister que dans notre ombre, s’attaque encore à Dreuz ce jour. Ce faisant, il illustre (encore…) les travers de la gauche « bien-pensante ».

Dreuz.info a publié, ce jour, une information rapportée par Valeurs Actuelles. Eric Gozlan, qui surveille Dreuz avec une loupe probablement très embuée, a cru, miracle, nous prendre la main dans le sac à fake news. Manque de chance, l’abruti n’a pas vu que l’information vient de nombreux médias mainstream francophones.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Analyse de la propagande de notre fasciste préféré du moment :

  • Pour commencer, il ne cite jamais de source. Comme il sait très bien que la majorité de ses « followers » sont des imbéciles décérébrés, le « meneur d’opinion » peut se permettre de les traiter comme des gamins en leur imposant sa vision. Il ne doit surtout jamais les inciter à réfléchir par eux même. Après tout, Voltaire disait bien : « Il est à propos que le peuple soit guidé et non pas qu’il soit instruit ; il n’est pas digne de l’être… », c’est bien pour cela que la gauche adore Voltaire.
  • Ensuite, et c’est indispensable, il sort les choses de leur contexte et ne donne JAMAIS toute l’information. Par exemple, il ne dira pas que l’article qu’il accuse Dreuz d’avoir fabriqué est en réalité de Valeurs Actuelles. (Les Décodeurs du Monde nous ont fait le même coup tordu)
  • Enfin, comme son lecteur « mougeon lobotomisé » de la gauche bien pensante a des limites franchement proches les unes des autres, Gozlan n’hésite pas à démentir l’article de février 2020 par un autre de… décembre 2018. Gozlan est tellement coupé de toute réalité que non seulement il ne s’en souciera probablement pas, et même s’il le faisait, il ne se posera pas plus de question que cela : il ne faut jamais laisser la vérité se mettre en travers d’une bonne propagande.
  • Par ailleurs, Gozlan accuse Dreuz de mentir en affirmant que l’application de la charia en Grèce aurait été validée. S’il avait lu son propre article plus loin que le titre, il aurait vu, l’imbécile, que l’arrêt de la CEDH ne dit pas non à la charia, juste que la charia ne peut être appliquée de façon obligatoire mais seulement si les parties l’acceptent, et donc, comme indiqué dans l’article, la CEDH valide bien, dans certaines conditions, l’application de la charia en Grèce.

Dreuz : 1, Gozlan -1000 (encore).

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gally pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz