Publié par Christian Larnet le 22 février 2020

Samedi soir dernier, une soixantaine de jeunes issus de cités d’immigrés accompagnés d’extrémistes d’extrême gauche ont attaqué le commissariat du 2ème arrondissement de Marseille pour tenter de libérer deux voleurs de Lidl en garde à vue.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les affrontements ont éclaté vers 20 heures, samedi soir, lorsque la foule de jeunes immigrés et de militants d’extrême gauche a lancé des projectiles et des pétards sur la police en scandant le mot « assassins », rapporte le journal local La Provence (1).

En raison de la menace qui pèse sur la sécurité, la police a fait appel à des renforts. Des équipes de la Compagnie de sécurité et d’intervention (CSI) et de la Brigade anti-criminalité (BAC) sont rapidement arrivées sur les lieux et ont empêché l’escalade de la violence.

Grâce aux entreprises de sécurité, la zone entourant le poste de police a été rapidement sécurisée et les attaquants ont battu en retraite.

Le groupe d’extrémistes de gauche et de jeunes immigrés s’était d’abord présenté au poste pour demander la libération de deux voleurs qui étaient en garde à vue depuis la veille au soir. Un troisième individu, âgé de 19 ans, qui avait tenté de voler le même magasin, a été tué par la police après avoir pointé une arme sur eux.

« Dans des conditions que les enquêtes préciseront, un policier a ouvert le feu à plusieurs reprises après avoir été lui-même, puis un de ses collègues, menacé par un des criminels armés d’un fusil », a déclaré le ministère public.

En janvier dernier, le nombre de cas de coups et blessures volontaires a grimpé à une moyenne de 140 attaques par jour, soit une augmentation de 21 % par rapport à janvier dernier.

Le mois dernier a également vu les prises d’otages augmenter de 36,8 %, les enlèvements de 13,7 %, et les menaces et le chantage de 9,6 %. Les vols à l’arme blanche ont également augmenté de 21,6 % par rapport à l’année précédente, tandis que le nombre de délits sexuels a augmenté de 14 % par rapport à l’année précédente.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5892311/marseille-une-soixantaine-dindividus-voulait-sen-prendre-a-lhotel-de-police.html
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz