FLASH
[13:47] Le fils de Joe Biden par qui le scandale de corruption est arrivé a envoyé un email au propriétaire du magasin pour récupérer son ordinateur  |  Rapport : Des milliers de garçons sont enchaînés, torturés et maltraités dans les écoles islamiques du Soudan  |  L’acteur Jeff Bridges révèle son diagnostic de lymphome  |  Ghislaine Maxwell, la rabatteuse de Jeffrey Ebstein, a perdu : sa déposition « extrêmement personnelle » de 418 pages sera rendue publique  |  Égypte : Un cabinet a légalisé 100 églises fonctionnant sans permis, pour un total de 1 738 depuis 2017  |  Le premier avion de ligne d’Etihad Airways (UAE) atterrit en Israël – BDS a perdu la partie, définitivement (mais il ne le sait pas encore)  |  L’OPEP+ s’inquiète de la faiblesse de la demande de pétrole  |  La Grèce finalise le plan de construction d’un mur à la frontière avec la Turquie  |  Les plans de construction israéliens en Judée Samarie irritent l’Europe (message à l’Europe : Israël s’en contrefiche)  |  3 employés de l’aéroport de Beyrouth détenus pour trafic de personnes vers l’Espagne  |  Un terroriste palestinien d’une ville arabe du nord d’Israël a lancé des appels à la violence pendant une manifestation pour le Jihad islamique  |  Ca commence : Après les belles paroles contre « l’islamisme » (en fait l’islam), les actes de trahison : garde à vue levée pour le président de l’ONG Ummah Charity  |  Saeb Erekat est toujours en vie, nos espoirs nous ont trompé avec une info non confirmée – nous présentons nos excuses à nos lecteurs  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 février 2020

Bernie Sanders vient de remporter une nouvelle victoire écrasante qui rapproche Trump de sa réélection.

Le président a tweeté à Sanders : « ne laissez pas le parti Démocrate vous confisquer votre nomination ».

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il ne fait aucun doute pour moi que de tous les candidats, Sanders est celui contre lequel Donald Trump préfère se retrouver lors des élections de novembre. Non pas qu’il craigne Bloomberg ou Biden, mais Sanders offre au président une opportunité unique.

  • Bloomberg n’a aucune chance d’être élu, car les électeurs de Bernie Sanders et d’Elisabeth Warren ne voteront jamais pour lui : cela fait 10 à 15% de personnes qui resteront chez eux. Assez pour assurer une victoire au président sortant.
  • Biden s’est révélé médiocre lors des débats. Il fait gaffe sur gaffe, ne sait plus dans quel Etat il se trouve, insulte les braves gens qui lui posent des questions qu’il n’aime pas, et lorsque les scandales de corruption concernant son fils sont évoqués, il n’a pas une seule réponse satisfaisante.

    Les médias ne lui posent les questions qui fâchent que du bout des lèvres, et le sujet de l’emploi de son fils Hunter Biden n’est pas évoqué par ses concurrents lors des débats.

    Le choc n’en sera que plus violent lorsque 50 millions d’Américains, lors du premier débat contre Trump, le verront étaler au grand jour ses affaires louches en Ukraine et en Chine.

Alors pourquoi Trump veut-il se retrouver face à Sanders, s’il ne craint pas les autres candidats ?

Parce que Donald Trump aime profondément l’Amérique et les Américains.

Après avoir apporté un coup d’arrêt violent au politiquement correct, détruit l’arbre délicat construit par les progressistes depuis des années, il veut protéger l’Amérique du socialisme.

Je crois que le calcul du président n’est pas Sanders – il est facile d’écraser Sanders lors d’un débat puisqu’il n’a qu’une seule réponse à toutes les questions : « l’Etat va payer » – sans être capable de dire où l’Etat trouvera l’argent. Ce que veut Trump, c’est détruire cette idéologie catastrophique, le socialisme.

Le socialisme est l’enfant du communisme, la cause de la misère. Les socialistes veulent le pouvoir non pas pour le pouvoir, mais pour imposer aux gens, avec un Etat tentaculaire et tout puissant, et un citoyen privé d’une partie importante de ses droits fondamentaux, comment il doit vivre.

Trump est mieux que personne capable d’exposer en termes simples, que chacun comprendra, la réalité du cauchemar que le socialisme ferait vivre à chaque Américain, et c’est exactement ce qui le motive à préférer Sanders.

Bernie Sanders donc, a remporté hier la primaire du Nevada. C’est le grand malaise, dans le camp Démocrate.

Pour le moment, les Républicains « never Trumpers », les DINO* et les RINO* viennent de tout perdre : avec Biden qui s’estompe et Bloomberg qui patauge, ils n’ont plus de candidats ! Et pourtant, Clint Eastwood vient d’apporter son soutien à Bloomberg.

Super Tuesday

  • Le 3 mars, pour le Super Tuesday, Bloomberg espère remporter la mise, c’est pourquoi il ne perd pas son temps et ne n’est pas présenté aux trois primaires qui viennent d’avoir lieu (Iowa, New Hampshire et Nevada).
  • L’enjeu de Super Tuesday est celui-ci : la nomination Démocrate ira à celui qui aura accumulé une majorité simple de délégués.
  • 1 885 délégués (1991 selon certaines sources) sont nécessaires pour remporter la nomination.
  • Avec Super Tuesday, 1 594 délégués seront attribués.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

* DINO : Democrate in name only – faux Démocrates, ou Démocrates de nom, mais assez conservateurs et centristes pour voter Républicain.
* RINO : Republican in name only – faux Républicains, ou Républicains tellement progressistes et conquis aux idées de la gauche – un peu comme la droite française – qu’ils votent régulièrement les lois progressistes proposées par les Démocrates.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz