Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 février 2020

Les médias français se régalent : ils se servent de Bernie Sanders pour traîner Israël dans la boue et inciter — légalement évidemment — à la haine des juifs (israéliens).

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

En 1972, Bernie Sanders a écrit un essai dans lequel une femme fantasme d’être « violée par trois hommes simultanément » (1). Les médias ne le rapporteront pas. Par contre, si Trump avait écrit cela, je vous laisse imager.

  • La semaine dernière un sympathisant de Bernie Sanders a attaqué un noir qui portait un t-shirt « Black Guns Matter » lors d’un meeting politique de Sanders (2). Pas un mot des médias français.

    Chaque petit incident, dans les meetings politiques de Trump, est documenté, publié, exagéré, déformé, et attribué — sans amalgame évidemment — à tous les électeurs de Trump.
  • Dimanche, un membre de l’équipe d’Infowars a été violemment attaqué par le public du sénateur Bernie Sanders lors d’un rassemblement au Texas (3).

    Owen Shroyer a dû être transporté à l’hôpital dans un état grave, tellement les électeurs de Sanders se sont acharnés sur lui.

    « Ces personnes sont radicales et violentes. Ils sont tout ce contre quoi ils prétendent se battre », a tweeté Shroyer avec des photos et un clip vidéo de l’attaque.

    Rien dans les médias. Mais quand un protestataire un peu trop vocal se fait éjecter – sans aucune violence – des réunions politiques de Trump, toutes les télévisions montrent l’extrait et accusent Trump d’être un dictateur.
  • Dimanche soir, Bernie Sanders a déclaré qu’il ne participerait pas à la conférence annuelle bipartite de l’AIPAC, une organisation pro-israélienne, en accusant celle-ci de fournir une plate-forme aux dirigeants qui « expriment leur sectarisme et s’opposent aux droits des Palestiniens ».

    Ca, les médias l’ont publié.

    Et ils ont « oublié » de préciser que Bernie Sanders n’a jamais participé aux conférences de l’AIPAC, qui attirent des Démocrates, des Républicains, des Indépendants, des juifs, des noirs, des évangélistes et des catholiques — mais pas d’extrémistes de gauche.

Israël raciste

« Israël raciste », ça, bien entendu, les médias l’ont publié. Sanders traite le gouvernement israélien de raciste — ils n’auraient raté ça pour rien au monde…

Vous pouvez soutenir les Israéliens sans soutenir leur gouvernement « raciste » a déclaré mardi le socialo-communiste Bernie Sanders lors d’un meeting politique organisé par CNN à Las Vegas.

« Le gouvernement israélien est raciste et n’a pas besoin d’être soutenu par ceux qui soutiennent les Israéliens et veulent la paix », a ajouté l’extrémiste antisioniste.

Conclusion : inciter à la haine des juifs est légal

Les journalistes sont trop bêtes pour comprendre ceci : le gouvernement israélien a été démocratiquement élu. Si le gouvernement est raciste, cela signifie que les Israéliens ont élu ce gouvernement raciste. Donc qu’ils sont racistes. Et comme les Israéliens sont juifs, Sanders dit que les juifs sont racistes.

Et les médias se régalent de ce juif antisémite, Bernie Sanders, qui leur permet de calomnier les juifs. Légalement. Faites le même tour de passe-passe pour un musulman, et c’est la case prison qui vous attend.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.snopes.com/fact-check/bernie-sanders-essay/
  2. https://www.realclearpolitics.com/video/2020/02/17/video_bernie_sanders_supporter_attacks_man_with_black_guns_matter_shirt_at_sanders_rally.html
  3. https://theunionjournal.com/infowars-crew-member-attacked-and-left-bloodied-by-crazed-leftists-at-bernie-sanders-rally/
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz