Publié par Gaia - Dreuz le 25 février 2020

Source : Lavenir

Les porte-paroles de la Commission européenne ont répondu très timidement ce lundi aux questions des journalistes sur le carnaval d’Alost et ses chars et déguisements taxés d’antisémitisme, présents dans le cortège de dimanche.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La Commission «a reçu une série de plaintes» à propos du carnaval d’Alost et va «les examiner», mais elle n’a pas vocation à dicter à la Belgique l’éventuelle réponse légale à apporter aux comportements offensants dans le cadre de l’évènement, s’est borné à dire en milieu de journée Adalbert Jahnz, porte-parole pour les affaires intérieures.

«Il est évident que les images que l’on a vues (des chars visant les juifs, NDLR) ne devraient pas parader dans des rues européennes, 75 ans après la Shoah. La Commission est fermement opposée à toute forme d’antisémitisme», a-t-il rappelé.

Cependant, «c’est aux autorités nationales d’agir en ce qui concerne les cas individuels» comme pour le carnaval d’Alost.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz