Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 février 2020

Les Juifs, en Europe, sont menacés, terrorisés, attaqués, agressés, frappés, blessés et, en France, tués par des musulmans pas toujours intégristes. Et comme ça n’est pas assez, les Européens historiques s’y remettent.

L’antisémitisme de sang des musulmans s’ajoute à l’autre, le bien connu, le très vieil antisémitisme des Européens ethniques, caché ou pas derrière l’antisionisme. Ca les démange tellement depuis si longtemps qu’ils ne pouvaient pas résister à le faire revivre au grand jour. Il faut le dire : des Européens qui n’ont jamais dit « plus jamais ça », il y en a.

Il fallait que ça sorte. La pulsion était trop forte. Et ça sort.

Ils n’ont jamais pardonné Auschwitz aux juifs. Plus grave encore, les juifs ne les ont jamais fait payer. En fait, les juifs n’ont jamais fait aucun mal aux Européens. Et ça, ils l’ont en travers de la gorge comme une peine immense, insupportable, que le suicide collectif par l’immigration de masse ne suffit pas à calmer.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

1 Les théories du complot antisémite se renforcent en Suisse, selon la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI).

C’est ce qui ressort du rapport annuel 2019 de la FSCI et de la Fondation contre le racisme et l’antisémitisme (GRA) ainsi que de celui de la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD) publiés conjointement mardi.

Ils constatent une hausse des théories du complot qui font des juifs des instigateurs ou des profiteurs. Ces théories circulent presque exclusivement sur la Toile. Selon la statistique établie en Suisse alémanique, elles représentent plus d’un tiers des 523 incidents antisémites recensés en ligne.

2 En France, le maire de Marseille signe une lettre appelant Tel-Aviv « ex-Palestine ». Comme si Tel-Aviv était une ville confisquée, volée aux Palestiniens. Comme si Israël n’existait pas et n’avait jamais existé. Comme si la seule entité reconnue par Marseille est la Palestine.

La municipalité française de Marseille a décrit Tel-Aviv comme faisant partie de « l’ancienne Palestine », dans une lettre officielle adressée à un résident né dans la ville israélienne.

Le maire Jean-Claude Gaudin a signé la lettre, qui a été envoyée le 5 février pour informer le résident qu’il était inscrit sur la liste électorale de la ville.

Son lieu de naissance était indiqué : « Tel Aviv – Ex-Palestine ». L’information est antisémite : Tel-Aviv a toujours été juive, et la mairie nie aux juifs leur Etat.

  • Tel-Aviv a été fondée en 1909 par des juifs dans ce qui faisait alors partie de l’Empire ottoman. Pas d’Etat de Palestine à l’horizon.
  • Après la Première Guerre mondiale, lorsque l’Empire ottoman est tombé, Tel-Aviv faisait partie des Terres confiées en mandat par la Ligue des Nations à l’Angleterre pour reconstruire le foyer national juif.
  • En 1947, les Nations Unies ont partagé le territoire en deux. Un pour les Juifs, qu’ils ont accepté, et dans lequel Tel-Aviv était intégré, et un autre pour les Arabes, qu’ils ont refusé.

3 En Belgique, le Carnaval d’Aalst 2020 a fait défiler avec une immense fierté, et pour la plus grande joie du public, ses chars antisémites au travers de la ville. Des juifs en insectes repoussants, des caricatures juives posant à côté de sacs de diamants, des juifs en costume traditionnel et au nez crochu, un groupe habillé des habits juifs traditionnels et portant un panneau avertissant « de ne pas dire la vérité sur le juif », rien ne manquait.

Se sentant insultés qu’on ose critiquer leur juste droit à maintenir en vie dans le cœur des habitants la haine du juif, les organisateurs ont redoublé de créativité anti-juive cette année, « pire que tout ce que j’ai pu craindre » a déclaré le président du CCOJB (Comité de coordination des organisations juives de Belgique).

Les organisateurs ont majestueusement rejeté d’un haussement d’épaules hautain les demandes d’annulation. Même le retrait par l’UNESCO du carnaval de la liste du patrimoine immatériel les a laissés de bois. En fait, ils ont même accusé les juifs d’avoir tiré les ficelles pour obtenir ce retrait : les victimes juives suspectées d’avoir riposté, justifient et sont responsables de l’antisémitisme.

Le devoir impérieux des organisateurs, leur mission d’intérêt public est de montrer la laideur et la cupidité du juif. C’est plus fort que tout.

4 En Espagne, un char de carnaval qui met en scène les victimes de l’holocauste a fait un tabac. Des uniformes nazis et des trains avec des fours crématoires ont été acclamés par la foule ivre de joie de Campo de Criptana.

Une vidéo de la procession montre les participants défilant dans des uniformes nazis. Derrière eux, des danseurs portent les uniformes rayés des camps de concentration. Suivent des figurants agitant des drapeaux d’Israël. Et en fin de procession, un char en forme de locomotive avec deux grandes cheminées qui évoquent les fours crématoires.


La réponse à tout cela ? Je vous l’exprime en mots cachés : musulmans européens, ils vous ont ouvert les bras, vous la force de demain.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz