Publié par Guy Millière le 4 février 2020

Le répugnant spectacle offert par les Démocrates au Congrès des Etats-Unis ces dernières semaines aurait dû s’achever vendredi ou samedi dernier, et un vote au Sénat aurait dû avoir lieu prononçant la fin d’une procédure de destitution arbitraire et sans motif autre que la diffamation la plus sordide.

Les Républicains du Congrès ont accepté que la fin officielle de la procédure n’ait lieu que mercredi 5 février. Il semble qu’un ou deux sénateurs républicains ont été sensibles à la demande des sénateurs démocrates de reporter le vote. La majorité républicaine au Sénat est faible, et quelques défections sont suffisantes pour que les Républicains se retrouvent en minorité.  Certains sénateurs républicains sont des RINO, Republicans In Name Only. L’un d’entre eux s’appelle Mitt Romney, l’homme qui a perdu en 2012 face à Obama.

L’objectif des Démocrates en retardant le vote est triple.  Ils ont pu disposer de quelques heures de plus pour vomir leur propagande au sein du Sénat. Ils ont fait que Donald Trump prononcera mardi le discours annuel sur l’état de l’union avant la fin officielle de la procédure, et pas après. Ils ont pu entraver la campagne des candidats démocrates à la présidence qui sont aussi sénateurs et en particulier celle de Bernie Sanders, qu’ils ne veulent pas voir en position d’être candidat face à Donald Trump, car ils pensent qu’un léniniste ne peut pas gagner. Ils préféreraient Joe Biden, ou un candidat issu d’une convention arrangée l’été prochain.

Ce que tout cela montre est que quand bien même le Parti Républicain est désormais le parti de Donald Trump, subsistent dans le parti des Républicains susceptibles de trahir.

Ce que cela montre aussi est que les Démocrates n’entendent pas s’arrêter là et vont continuer à diffamer, procéder à des coups bas, se conduire comme la lie de la terre, inciter à la haine, diviser le pays.

Ce que cela montre enfin est la stérilité qui règne dans leur propre parti.

Concernant le premier point, il restera hélas après novembre 2020 des Républicains susceptibles de trahir, ce qui même si Trump est réélu, comme c’est très probable, constituera encore une entrave à son action au cours des quatre années à venir. (C’est parce qu’un RINO appelé John McCain a voté quelques mois avant de mourir avec les Démocrates que la loi Obamacare n’a pas été abrogée, et on a vu à cette occasion la capacité de nuisance d’un RINO).   

Concernant le deuxième point, il est certain que les Démocrates ne vont pas s’arrêter là, et ce qu’ils font n’est pas seulement infect : c’est une violation constante des principes démocratiques les plus élémentaires et une opération persistante de destruction des institutions américaines (et ils mènent cette opération en prétendant défendre les institutions !). Je l’ai déjà dit et je dois le redire : ils se conduisent en totalitaires et c’est extrêmement grave.

Concernant le troisième point, ils n’ont tout à la fois aucun candidat présentable face à Trump, et aucun programme digne de ce nom. Bernie Sanders est effectivement un léniniste qui s’affiche avec des islamistes antisémites. Joe Biden est totalement corrompu et proche de la maladie d’Alzheimer. Et aucun autre candidat ne parait à même de s’imposer : ni la fausse indienne Cherokee devenu gauchiste, Elizabeth Warren, ni le maire homosexuel qui a ruine la ville de South Bend, Indiana (en qui le journal de gauche français Le Figaro voit un “gendre idéal” !), ni Mike Bloomberg le milliardaire admirateur de la faillite californienne et qui entend dépenser deux milliards de dollars pour arriver à ses fins. Quant au programme ! Il peut être globalement résumé en quelques mots : écologisme radical, immigration illimitée, impôts vertigineux et réglementations proliférantes.

Discernant qu’ils n’ont aucune chance de battre Trump en novembre 2020, les Démocrates vont sans doute s’acharner de plus belle. Et quiconque sous-estimerait leur capacité de nuisance aurait gravement tort.   

Comme je l’explique dans un livre sur les années Trump que je suis en train d’achever et que je ferai paraître avant l’été, s’ils se conduisent en totalitaires, c’est parce qu’ils sont totalitaires. S’ils violent les principes démocratiques, c’est par ce qu’ils entendent abolir la démocratie. S’ils mènent une opération de destruction des institutions américaines, c’est parce qu’ils entendent détruire les institutions américaines.

Les élections primaires démocrates ont commencé par les caucus de l’Iowa. Au moment où j’écris ces lignes, les résultats ne sont pas connus alors qu’ils devraient l’être depuis des heures. Il se dégage une odeur de manœuvres sordides destinées à trafiquer les chiffres, mais cela n’a aucune importance. Quel que soit le résultat quand il sera publié, le vainqueur, s’il y en a un, sera quelqu’un de dangereux pour l’Amérique et pour le monde.

Mardi 4 février, Donald Trump prononcera le discours sur l’état de l’Union. Ce sera un moment lumineux qui permettra à Trump d’exposer une fois de plus ce qu’il a accompli et ce qu’il lui reste à accomplir.

L’attitude des Démocrates sera intéressante à observer. On peut s’attendre à ce qu’il soit possible de la qualifier d’avance et de dire qu’elle sera sordide. Qu’attendre d’autre de ce genre de personnages ?

La seule question que je me pose dans le contexte actuel est : les Démocrates veulent-ils la guerre civile ? Et je me la pose avec insistance.

A force d’insulter Trump, de lui cracher dessus, de traiter ses électeurs d’analphabètes ils pourraient en énerver quelques-uns, quand bien même les électeurs de Trump sont bien plus calmes et polis que ceux qui leur font face.

Mais s’ils déclarent en novembre 2020 que Trump a été élu illégalement et organisent des émeutes, s’ils appellent à la confiscation des armes comme certains d’entre eux en ont l’intention, ou s’ils organisaient des fraudes massives, les choses pourraient finir par mal tourner.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

16
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz