Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 mars 2020

La Chine alimente une campagne de désinformation selon laquelle le coronavirus a débuté aux États-Unis et le gouvernement américain dissimule des milliers de morts. L’Iran accuse Israël. Les Démocrates accusent Trump…

1 Le Parti communiste chinois alimente les théories conspirationnistes selon lesquelles le coronavirus est originaire des États-Unis, et que le gouvernement américain couvre activement des milliers de morts.

Les conspirations allèguent que les États-Unis ont couvert les décès dus au COVID-19 en les classant comme des décès normaux dus à la grippe, dont il y a environ 60 000 par an aux États-Unis, selon le Washington Post.

« Sur les réseaux sociaux fréquentés par les Chinois, sur WeChat, sur Weibo, sur les recherches sur Baidu, c’est plein de « regardez tous les autres pays qui tombent malades », ou « le virus vient des États-Unis ». Toutes les théories du complot s’y trouvent », a déclaré à WaPo Xiao Qiang, un professeur adjoint à l’Université de Californie à Berkeley qui étudie l’internet chinois.

On sait depuis longtemps que le coronavirus est originaire de Wuhan, en Chine, des médecins chinois ont accusé le régime communiste d’avoir dissimulé les premiers cas, et d’avoir été très lent à réagir.

Mais à force de propagande, la Chine espère brouiller les cartes et faire oublier cela, voire faire oublier que le virus est né chez eux.

Li Wenliang, un médecin de 34 ans qui travaillait à l’hôpital de Wuhan, en Chine, a envoyé un message à son groupe d’anciens élèves de la faculté de médecine sur WhatsApp après avoir reçu sept patients qui avaient été diagnostiqués avec une maladie semblable au SRAS, et mis en quarantaine à l’hôpital le 30 décembre 2019, avait rapporté CNN (1).

Li avait dit à ses collègues d’avertir leurs amis et leurs familles en privé, mais en quelques heures, les captures d’écran de ses messages étaient devenues virales, sans que son nom soit mentionné.

« Quand j’ai vu mes vidéos circuler en ligne, j’ai réalisé que c’était hors de mon contrôle et que je serais probablement puni », a déclaré Li.

Courant janvier, le régime chinois avait poursuivi et fait enfermer les personnes qui avertissaient le monde du danger viral.

Le mois dernier, Dreuz publiait le cri d’alarme d’un Chinois qui fut rapidement repéré et jeté en prison :

Li lui-même est mort du coronavirus peu après.

2 Aux Etats-Unis, les Démocrates diffusent toutes sortes de Fake News et de propagande afin de déstabiliser le président. Lorsque fin janvier, Trump a décidé, avant le reste du monde, de limiter l’entrée aux Etats-Unis des personnes venant de Chine, ils ont hurlé au racisme et à la discrimination. Puis ils ont inventé que Trump aurait dit que le coronavirus est un hoax (il n’a jamais rien dit de tel). Puis ils l’ont accusé d’être irresponsable. Enfin, ils lui ont reproché de ne pas investir assez pour assurer la prévention, tout en disant qu’il est incapable de gérer la crise.

Aujourd’hui, sur son compte Twitter, Donald Trump a réfuté un autre hoax diffusé par les Démocrates, selon lequel des centaines d’écoles des zones rurales du pays auraient reçu l’ordre de l’Administration Trump de fermer. Les Démocrates sont furieux du fait que le coronavirus atteigne essentiellement les côtes, fortement Démocrates, et que l’intérieur du pays soit épargné. Ils tentent de semer la panique.

Pendant ce temps, le Sénat a adopté par 96 voix contre 1 le programme de dépenses de 8,3 milliards de dollars pour lutter contre le coronavirus, et envoyé ainsi la loi au président pour signature. La voix contre est celle du libertaire Rand Paul.

3 L’Iran a diffusé, dans un média d’Etat en langue française à destination des banlieues françaises islamisées, des articles accusant Israël d’avoir planté le coronavirus. L’Iran est le pays le plus touché par le virus en dehors de la Chine, en raison de la présence importante de Chinois qui ont remplacé les entreprises européennes touchées par les menaces de sanctions américaines.

Sur PressTV.com, on peut lire que le Covid-19 serait un produit de labo « sioniste » qui a dérapé (2). Il est important de rappeler que ce sont les jeunes musulmans des banlieues qui lisent ce genre d’articles, et que l’objectif est de les chauffer à blanc pour qu’ils agressent des juifs dans les rues françaises.

La réalité sur le terrain ressemble aux moments les plus tragiques de Wuhan et explique pourquoi les organes de propagande accusent les juifs.

  • Des centaines de corps seraient évacués des morgues qui n’ont plus la place de les déposer. Certains partent directement depuis l’hôpital dans des fosses communes et les familles sont averties après coup.
  • La situation y est en train de dégénérer, et le régime, comme en Chine, censure l’information au maximum pour ne pas s’affaiblir sur la scène internationale, alors même qu’aucun observateur n’accorte le moindre crédit aux informations officielles.
  • L’ancien ambassadeur d’Iran en Syrie et ancien membre du parlement, Hossein Sheikholeslam, vient de décéder du virus, après plusieurs décès de hauts-dignitaires.

4 Je dois terminer sur une note humoristique ashkénaze : « Un premier cas de décès de Coronavirus s’est produit en Israël. Il s’agit d’une femme mariée qui a été mise en quarantaine chez elle. Au bout de quatre jours passés à la maison, son mari l’a étranglée. Il ne l’avait jamais eu sur le dos pendant si longtemps en 20 ans de mariage.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  1. https://www.cnn.com/2020/02/03/asia/coronavirus-doctor-whistle-blower-intl-hnk/index.html
  2. http://french.presstv.com/Detail/2020/03/03/620010/Isral-EtatsUnis-annulation-exercice-conjoint-coronavirus

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz