Publié par Eber Haddad le 10 mars 2020

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

On peut aimer ou pas Poutine.

Mais il sait être efficace quand il a à traiter avec des crétins qui se croient invincibles, contrairement à Macron et Merkel, qui ne savent qu’accepter les diktats de ce potentat d’opérettes.

Erdogan est allé à Moscou pour rencontrer Poutine et essayer d’obtenir une trêve dans cette «gueguerre» qu’il a lui-même commencée et dont il ne sait pas comment se sortir.

Poutine l’a humilié en le faisant attendre debout, avec son entourage, à la porte de son bureau jusqu’à ce qu’il ne puisse plus tenir… Erdogan a été obligé de s’asseoir sur les sièges des majordomes, là où ils poireautent en attendant les ordres du «patron»… 

Ensuite, Erdogan et sa délégation se sont retrouvés debout sous la statue de Catherine II, l’Impératrice de Russie qui écrasa l’Empire ottoman durant la guerre Russo-Turque (1768-1774). La guerre au cours de laquelle la Russie a obtenu la Crimée, confisquée aux Ottomans.

On ne pouvait pas faire plus humiliant pour Erdogan.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eber Haddad

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz