Publié par Guy Millière le 15 mars 2020

J’ai des choses plus importantes à faire que me préoccuper de ce qu’écrit Stephane Juffa.

J’ai cessé d’écrire pour la Mena il y a un peu plus d’un an. Je me suis gardé d’insister sur les raisons de ma décision. Et je me suis gardé aussi d’en dire davantage. Mais ce que Stephane Juffa écrit sur moi m’oblige à réagir.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

J’ai découvert en quittant la Mena que Stéphane Juffa insultait fréquemment des gens, parmi lesquels des gens que j’estime, ainsi Victor Perez…

Amabilités reçues par Victor Perez

Si je l’avais su plus tôt, j’aurais cessé d’écrire pour la Mena plus tôt. J’ai découvert aussi, quoi qu’il dise sur le sujet, que Stéphane Juffa avait une véritable haine envers Binyamin Netanyahou, envers les Juifs religieux, envers la moindre présence juive en Judée-Samarie, et envers la droite israélienne en général. J’ai découvert que sa haine gagnait du terrain, et que toute défense du Likoud et de la droite israélienne valait d’être traité de raciste et de fasciste, ce que Stéphane Juffa vient de faire à mon égard. J’ai découvert aussi qu’il pouvait traiter la défense d’Israël en tant qu’Etat du peuple juif de défense de l’apartheid, et que l’alliance avec des Arabes défenseurs du Hamas, organisation terroriste islamiste qui assassine des Juifs et qui veut la destruction d’Israël avait son entier soutien.

Stéphane Juffa méprise et insulte très aisément, et il méprise et insulte une large part des défenseurs d’Israel et se conduit ainsi a mes yeux en ennemi d’Israël. Son mépris vis-a-vis des autres est sans limite. Ce n’est pas un être rationnel et équilibré. C’est, de surcroît, un imposteur. Et si c’est nécessaire, je donnerai les explications requises, et précises.

Mena Press fait une publicité mensongère : il vend un service d’information assuré par des journalistes qui n’existent pas : ce sont des pseudos.

J’ai publié sur la Mena pendant vingt ans. Mes positions n’ont pas changé d’un millimètre. Je combats toute forme de racisme et d’antisémitisme. Je suis résolument hostile au terrorisme islamique et à tout ce qui porte atteinte à Israel et au peuple juif. Je n’ai rien à ajouter. Le fascisme à mes yeux est l’intolérance violente vis-a-vis de quiconque a une autre analyse. Les mots raciste et fasciste sont utilisés par la gauche totalitaire et sectaire pour invalider les positions de quiconque ne pense pas comme eux.

Mena Press fait une publicité mensongère : il vend un service d’information assuré par des journalistes qui n’existent pas : ce sont des pseudos. « Tout ce qui est publié sur la Mena est écrit par Stéphane Juffa, seul ».

Stéphane Juffa appartient à la gauche totalitaire et sectaire et il ne mérite aucun soutien. Je déconseille vivement la lecture de ce qu’écrit Stéphane Juffa, pour toutes les raisons ici indiquées. Je l’écris à regret, mais je dois l’écrire. Et puisque je n’écris plus pour la Mena, tout ce qui est publié sur la Mena est écrit par Stéphane Juffa, seul. Je ne réagirai pas davantage. Des êtres nuisibles insignifiants et haineux ne méritent pas qu’on s’intéresse à eux plus de trois minutes, et trois minutes, c’est déjà infiniment trop.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz