Publié par Gaia - Dreuz le 15 mars 2020

Source : Lematin

Le bataillon d’hôpital 5 va être déployé lundi en Suisse pour faire face au coronavirus, a annoncé le chef de l’armée, Thomas Süssli.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dans le cadre de la pandémie provoquée par le coronavirus, l’armée suisse sera déployée pour la première fois lundi. C’est ce qu’a annoncé le chef de l’armée, Thomas Süssli, sur Twitter dans la nuit de vendredi à samedi.

Le bataillon d’hôpital 5 va être déployé lundi pour faire face au coronavirus, a écrit en substance Thomas Süssli. Il s’agit d’un «service spécial pour notre sécurité et notre protection à tous». Le chef de l’armée n’a pas précisé de quel service il s’agissait exactement. L’information est parue en premier sur le site internet du «Blick».

Le bataillon hôpital 5 est l’un des quatre bataillons hôpital de l’armée suisse, peut-on lire sur le site internet du département de la Défense. Parmi ses tâches figure notamment le soutien «des hôpitaux civils en personnel et en matériel en cas de situations extraordinaires».

Installation improvisée

Le bataillon d’hôpital peut également prendre en charge «l’extension de la capacité de soins infirmiers et des soins de base», «que ce soit sous terre ou en surface, dans un hôpital civil appartenant au Service sanitaire coordonné». Jusqu’à 200 patients peuvent y être accueillis.

Toujours selon les informations de l’armée, le bataillon peut aussi contribuer «à l’exploitation d’une installation improvisée, qu’il s’agisse d’un établissement de soins, d’une station d’isolement ou d’un centre de vaccination» et «à l’exploitation d’un hôpital militaire entièrement protégé pouvant accueillir jusqu’à 200 patients dans le domaine des soins de base».

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz