Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 mars 2020

Les médias français, même les plus sérieux comme Contrepoints, font passer le président Trump pour un abruti concernant sa gestion du coronavirus. Il se trouve, cependant, que ce qu’ils rapportent est soit totalement inventé, Fake News, soit passablement déformé. J’ai décidé de rétablir les faits, preuves à l’appui, et de leur mettre le nez dans leurs mensonges.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Hier, un de mes amis d’enfance, qui vit en France, et n’est pas particulièrement attentif à la désinformation qu’il subit, gloussait avec les journalistes français sur ce « débile de président Trump ».

Ce xénophobe de Trump parle d’un « virus étranger »

« Regardez ce xénophobe de Trump, il a déclaré que le « coronavirus est un virus étranger ! », pouffent les médias français. « Comme si un virus avait un passeport ! C’est idiot » expliquait mon ami.

J’avoue. Dire que le virus chinois vient de Chine, que c’est un virus étranger, quel menteur ! On pourra toujours argumenter que préciser que le virus vient de l’étranger n’a pas d’intérêt, et cela prouve que Trump est xénophobe, comme l’accuse CNN (1).

Il y a juste un petit problème

Le candidat de gauche, Joe Biden, a déclaré bien pire, concernant le coronavirus. Et aucun média n’a rapporté ses propos, parce que les journalistes sont malhonnêtes, qu’ils veulent faire passer Trump pour raciste et xénophobe, et qu’ils sont près à toutes les bassesses pour ça.

Et franchement, à part Dreuz où vous avez des informations honnêtes, il n’existe aucun autre média en langue française pour vous dire les choses telles qu’elles sont sans aucune manipulation ou cachotterie.

Lors du débat pour la primaire Démocrate qui s’est tenu ce dimanche 15 mars, le modérateur a demandé à Joe Biden comment il gérerait la crise s’il était président (2).

Biden a ainsi décrit le coronavirus :

« C’est comme si nous étions attaqués de l’étranger… »

https://www.reuters.com/article/us-usa-election-debate-takeaways-analysi-idUSKBN2130HF?taid=5e6f4f7e72e8fa00012bfc06&utm_campaign=trueAnthem:+Trending+Content&utm_medium=trueAnthem&utm_source=twitter

Comparez cette phrase à celle du président disant que « le coronavirus est un virus étranger ».

Qui peut soutenir que la déclaration de Trump est si choquante, qu’elle devait traverser l’Atlantique et atterrir dans votre journal télévisé du soir, mais que celle de Biden est si anodine, qu’a n’est même pas été mentionnée ? Aucune personne intègre.

Trump a bien géré le coronavirus

Voici une question essentielle que les médiocres ne se posent pas : quel est le rôle d’un président, n’importe quel président, en temps de crise ? C’est d’éviter la panique, de calmer le jeu, pas de provoquer une débâcle par des propos alarmistes.

Lorsque les médias, qui détestent Trump, disent que le président ment, ou a « tenté de minimiser la crise », ou qu’il va « tuer des gens » avec ses déclarations et son inaction, ils induisent les gens en erreur et ils le savent. En déclarant que le président est la pire personne pour gérer le coronavirus, et qu’il n’est pas capable de mener le pays au travers de cette crise, c’est eux qui sèment la panique – et c’est intentionnel. Ce que fait le président, c’est guider le peuple américain sur le chemin étroit entre les faits et la peur.

Autre question. Les journalistes ne peuvent pas s’en empêcher : ils accusent le président Trump d’être responsable du coronavirus. La mauvaise réaction des gens, c’est la faute à Trump. La bêtise humaine, Trump. Et il doit payer.

Ce qu’ils veulent, c’est créer l’illusion, faire à Trump ce qu’ils ont fait à Bush avec sa gestion de l’ouragan Katrina : désinformer, et le faire battre en novembre. C’est faisable.

Chronologie, étape par étape

Depuis le début de la crise, Trump a toujours deux coups d’avance sur les Européens. La suite a montré qu’il a maintenu cette avance tout au long de la crise, et qu’il est constamment attaqué pour des décisions que les autres prennent cependant quelques jours après lui.

En recherchant le détail des actions que j’ai vu le président Trump prendre pour protéger les Américains contre la pandémie, j’ai constaté l’immense opération de désinformation menée par les médias. Une vraie mafia, une meute délirante : j’ai dû faire défiler jusqu’à la 6e page de recherche sur Google pour trouver les rares informations détaillées, enfouies sous des tonnes de critiques. Les 90% de couverture négative habituelle sont largement dépassés.

C’est pire que pour l’affaire inventée de la collusion avec la Russie ou de l’impeachment pour l’Ukraine. Là, les journalistes ont le sang à la bouche et je le sens.

Les dates clefs

  • Le 29 janvier, 5 Américains sont testés positifs au coronavirus. 5 sur 330 millions (3). Le président envisage d’interdire les vols en provenance de Chine.

    A ce moment, il y a 132 morts dans le monde (8), et les médias accusent aujourd’hui Trump de ne pas avoir pris le problème assez tôt au sérieux. Ils comptent à juste raison sur le fait que les gens peu informés ne savent pas cela.
  • Le 31 janvier, pour empêcher la diffusion du coronavirus, Trump interdit à toute personne qui se trouvait en Chine durant les 14 jours précédents d’entrer sur le sol américain (4), et impose une quarantaine de 14 jours aux Américains qui reviennent de Chine.

    A cette date, il y a 170 morts dans le monde (8). Avec le recul, je dirais que Trump a plutôt eu le nez creux, et a pris la bonne décision.
  • Le résultat de ces décisions précoces est immédiat : au 16 mars, 70 personnes seulement sont mortes du coronavirus aux Etats-Unis (5). Retenez bien : 70 personnes sur 330 millions. Et encore, elles sont principalement concentrées dans un Etat de gauche, Washington, où 22 personnes du cinquième âge sont mortes dans un hospice déplorablement géré.

Lorsque fin janvier, le président américain demandait que les Américains qui reviennent de Chine soient mis en quarantaine, et qu’il fermait l’entrée des visiteurs chinois, le monde entier s’est moqué de lui. 10 jours plus tard, le monde entier imposait des quarantaines et fermait de nombreuses destinations aériennes, à commencer par la Chine.

Trump avait deux coups d’avance.

Le futur montrera qu’il maintiendra cette avance tout au long de la crise, et qu’il sera constamment critiqué pour des décisions que les autres prendront quelques jours après lui. Ce qui a permis de sauver de nombreuses vies humaines (148 morts en France où l’on traite Trump de clown, 80 aux Etats-Unis).

Des mesures concrètes

  • Le 1er février, le xénophobe Trump charge le ministre de la Santé Alex Azar d’informer le Congrès qu’il envisage d’affecter une aide de 136 millions de dollars à la Chine, prise sur le budget d’un programme de Santé et d’aide sociale (10).
  • Le 7 février, le xénophobe Trump s’engage à verser 105 millions de dollars à la Chine et à d’autres pays impactés par le coronavirus (10).
  • Le 9 février, le xénophobe Trump soumet à l’OMS une liste d’experts américains qu’il met à sa disposition pour assister la Chine dans sa réponse à l’épidémie.
  • Le 11 février, le xénophobe Trump envoie 17,8 tonnes d’équipement médical aux Chinois : des masques, des combinaisons et d’autres équipements de protections dont ils manquaient pour lutter contre leur épidémie (9). Je n’ai jamais pesé un masque, mais 17,8 tonnes, ça doit faire pas mal de masques.
  • Le 26 février, le vice-président Pence est nommé par Trump pour mener la réponse du pays à la crise du virus chinois. Il y avait à ce moment là 60 cas de contagion confirmés – zéro mort, seulement des contagions – dans tous les Etats-Unis, et les médias accusent Trump de ne pas avoir pris le problème assez tôt au sérieux (7).
  • Le 12 mars, l’Administration Trump déclare que les tests de dépistage du coronavirus seront pris en charge par les compagnies d’assurance santé après négociation avec les principaux assureurs.

    « Les gens n’ont pas à s’inquiéter de recevoir une facture surprise » a déclaré le vice-président Mike Pence. « Nous voulons que les gens se fassent tester ». (12).

    Les assureurs ont également accepté de couvrir les frais de télé-médecine (parler à un docteur au téléphone en cas de quarantaine), et d’étendre la couverture des frais de traitement du coronavirus dans tous leurs contrats existants comme pour toute maladie infectieuse.
  • Le 13 mars, soit deux jours après la déclaration par l’OMS que le coronavirus était une pandémie globale, le président Trump invitait les dirigeants des principales entreprises de distribution des Etats-Unis, Target, Walmart, Walgreens et d’autres, pour mettre en place un plan pour repousser le virus (6).

    Le PDG de Walmart répondit présent et offrit l’espace sur les parkings de ses 5 000 hypermarchés pour installer des drive-in destinés à tester les Américains.

    Surtout, 90% de la population américaine vit dans un rayon de 15 km d’un Walmart, ce qui est particulièrement rassurant pour les zones rurales.

    Il s’agit clairement d’un partenariat public-privé historique.

    Le marché boursier, moins influencé par la propagande des journalistes, a d’ailleurs bien réagi : le Dow Jones clôturât en hausse de 1985 points.
  • Le 14 mars, une majorité bipartite de la chambre des représentants votait les mesures demandées par le Président (13).
    • 8,3 milliards de dollars pour combattre la crise,
    • Tests coronavirus gratuits pour tous,
    • Deux semaines de congé maladie rémunérées,
    • Plusieurs jours de maladie payée en cas d’urgence,
    • Congés payés pour certains travailleurs,
    • Augmentation temporaire du pourcentage de contrepartie fédérale pour les programmes d’assurance maladie Medicaid,
    • Financement d’une assurance chômage élargie,
    • Fonds supplémentaires aux programmes de sécurité alimentaire (tels que les bons alimentaires).

Trump a-t-il déclaré que le coronavirus est un hoax ?

De nombreux médias ont accusé le président d’avoir dit que le coronavirus est un hoax. Pour parvenir à cette conclusion, ils ont retiré des mots et inversé le sens d’une phrase prononcée par le président le 28 février lors d’un meeting politique en Caroline du Sud.

Le mensonge a beau avoir été maintes fois débunké (11) – y compris par un organe de vérification des informations comme Snopes, qui est de gauche et scrute à la loupe ce que disent les politiciens de droite, cela n’empêche pas CNN de continuer jusqu’à avant-hier de marteler le mensonge.

Snopes :

Trump n’a pas dit que le virus lui-même était un Hoax. Il a dit que les critiques des Démocrates concernant la réponse de son administration à ce virus étaient un Hoax.

https://www.snopes.com/fact-check/trump-coronavirus-rally-remark/

Un résultat qui parle de lui-même

Je ne sais pas ce que l’avenir nous réserve, personne ne le sait. Aussi, je ne vais pas me lancer dans les hypothèses, et me concentrer en revanche sur ce que nous savons.

Le coronavirus ne se combat pas en étant politiquement correct, mais en prenant des mesures pour réduire la transmission du virus. Pour ça, tant qu’il n’existe pas d’antidote, d’anticorps ou de médicament, il n’y a qu’une seule façon. Pas deux, pas trois, une. Et c’est de réduire les interactions. Un point c’est tout.

Le 15 mars, nous avions 70 morts. Le 16, 80. Encore une fois, sur un total de 330 millions.

Les médias français donneurs de leçon à Trump ne manquent pas de culot, avec 148 morts pour une population 5 fois inférieure. C’est l’OMS et surtout la Chine, qui a caché le virus et l’a laissé infecter la planète, alors qu’il fallait avertir le monde, qui méritent des critiques.

Conclusion : la guerre que Trump livre contre le virus de Chine fonctionne

Les faits n’ont plus la moindre importance. 80 morts aux Etats-Unis et 2925 en Europe signifient que Trump a mal géré la crise, et l’Europe est exemplaire

  • Le 19 janvier dernier, un Américain de 35 ans, de retour de Wuhan en Chine, s’est rendu aux urgences. Il était le premier Américain atteint du coronavirus.

Deux mois plus tard, 185 000 cas de coronavirus sont confirmés dans le monde. 7 330 personnes sont mortes.

  • Au moment d’écrire ces lignes, si je prends en compte les pays occidentaux avancés, il y a 2 158 morts en Italie, 499 en Espagne, 148 en France, 55 au Royaume-Uni, 24 en Hollande, 21 en Suisse, et 20 en Allemagne.
  • Ces 7 pays totalisent à peu près autant que la population des Etats-Unis (349 millions pour 330).
  • Ils totalisent 2925 morts. Les Etats-Unis, 80.
  • Même si je retire de mon calcul le cas tragique de l’Italie, j’arrive à 767 morts. Contre 80 aux Etats-Unis. Soit presque dix fois plus de morts en Europe qu’aux Etats-Unis. Et l’Europe a hurlé au sacrilège, avant-hier, lorsque Trump a interdit l’entrée de leurs ressortissants.

Je sais bien que le réel et les faits n’ont plus la moindre importance, et que pour les anti-Trump, 80 morts contre 2925 signifient que Trump a mal géré la crise, et les autres pays ont été exemplaires.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  1. https://www.cnn.com/2020/03/11/politics/coronavirus-trump-foreign-virus/index.html
  2. https://www.reuters.com/article/us-usa-election-debate-takeaways-analysi-idUSKBN2130HF?taid=5e6f4f7e72e8fa00012bfc06&utm_campaign=trueAnthem:+Trending+Content&utm_medium=trueAnthem&utm_source=twitter
  3. https://www.ecowatch.com/corona-virus-us-trump-admin-2644963520.html
  4. https://www.theverge.com/2020/1/31/21117403/trump-coronavirus-ban-travel-non-us-citizens-china
  5. https://www.cbsnews.com/live-updates/coronavirus-updates-cases-fears-deaths-us-latest-2020-03-16/
  6. https://www.cnbc.com/2020/03/14/trump-asks-walmart-target-others-to-help-tackle-the-coronavirus-crisis.html
  7. https://www.nydailynews.com/news/politics/ny-trump-coronavirus-congress-20200227-sesohlt4kfbujptgnswlbo65ai-story.html
  8. https://www.newsweek.com/coronavirus-latest-timeline-events-wuhan-china-outbreak-1485062
  9. https://nypost.com/2020/02/11/team-trump-entirely-right-on-drastic-action-to-keep-coronavirus-out-of-us/
  10. https://www.reuters.com/article/us-china-health-usa/u-s-announces-aid-for-china-other-countries-impacted-by-coronavirus-idUSKBN2012FH
  11. https://www.snopes.com/fact-check/trump-coronavirus-rally-remark/
  12. https://www.marketwatch.com/story/pence-americans-wont-get-surprise-medical-bills-for-coronavirus-tests-2020-03-10
  13. https://docs.house.gov/billsthisweek/20200309/BILLS-116hr6201-SUS.pdf

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz