Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 20 mars 2020

La socialiste Buzyn est aussi exceptionnelle qu’imprévisible. Plus encore, elle révèle les limites de la macronnerie vulgaire dans le choix des ministres socialistes recyclés par Macron, tout autant que la gestion calamiteuse de la crise sanitaire par les clowns socialistes-LREM.

Les critères des choix de Macron ont été, fixés dans un contexte d’aberration politicienne, d’abord justifié par le vide absolu de la macronnerie vulgaire.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le Salon Beige : Ce qui est bien avec la Macronie, c’est qu’on n’a pas du tout l’impression d’être pris pour des abrutis. « Nous sommes en guerre », répète Macron qui n’a pas fait de service militaire. Mais la guerre n’a pas empêché d’exfiltrer Agnès Buzyn du ministère de la Santé. Et on a voulu en faire la maire de Paris !!!

L’Obs, Marie Guichoux : « Il va falloir faire des choix : le tri des malades qui seront réanimés et ceux qui ne le seront pas a commencé à l’hôpital dans le Grand Est. Des transmissions entre médecins révèlent que des critères de limitation, aux espaces de réanimation, sont déjà en mis en œuvre. Face à l’ampleur de l’épidémie dans le Haut-Rhin, la priorisation des malades est devenue inéluctable par les médecins faisant face à un nombre croissant de malades reconnus et testés Covid + (patients testés positifs au coronavirus).

Nicolas Moreau : La crise du coronavirus révèle l’effondrement de la France et de notre système de santé. La crise du coronavirus fait la lumière sur tout ce qui se dégrade en France. La France dépense 210 milliards d’euros par an pour la branche maladie de la sécurité sociale mais elle est incapable de fournir à son personnel médical des masques en quantité suffisante pour garantir leur sécurité. Macron refusant de tester massivement la population réserve ses dépistages du virus à ses ministres et ses aristocrates parisiens.

À droite fièrement : « Sarkozy a prédit que tout ça finirait mal. Le mouvement des Gilets jaunes et ses 70 samedis de manifestations avaient lancé un premier coup de semonce. Le rejet par la majorité des Français de la réforme des retraites a d’ores et déjà signé l’échec du quinquennat. Et la crise du coronavirus a mis en lumière les limites et les tares du En même temps macroniste, avant de donner le coup de grâce à ce pouvoir fatigué. Au moment où les Français sont confinés à leur domicile, Agnès Buzyn lâche une véritable bombe politique dans les colonnes du Monde : « Je me demande ce que je vais faire de ma vie… Depuis le début je ne pensais qu’au coronavirus. On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade. La dernière semaine a été un cauchemar. J’avais peur à chaque meeting. J’ai vécu cette campagne de manière dissociée ! » Et c’est cette femme que Macron et LREM ont adoubé pour devenir maire de la capitale ! Pauvre France !

Romain Herreros : « Agnès Buzyn livre des confessions accablantes sur le coronavirus dans un entretien au Monde où l’ex-ministre de la Santé qualifie de mascarade la tenue des élections municipales ! »

 Une ex-ministre de la Santé devrait-elle dire ça ? La Buzyn au journal Le Monde en pleine crise du coronavirus décrit Macron qui a déclaré à la télé toute son incompétence. Et pour cause. Agnès Buzyn affirme qu’elle était parfaitement au courant de l’ampleur que prendrait l’épidémie du coronavirus ce qui ne l’a pas empêché de démissionner pour briguer la Mairie de Paris. Elle admet avoir menti et elle affirme qu’elle avait prévenu Macron et Philippe dès le mois de janvier de la catastrophe sanitaire à venir.

« Quand j’ai quitté le ministère, je savais que la vague du tsunami était devant nous. » Elle ne cachait pas ses larmes après avoir été virée et remplacée par Véran. La Buzyn dit avoir pris conscience très tôt de l’ampleur de la crise à venir : « Le 11 janvier, j’ai envoyé un message au président sur la situation ». Elle a prévenu Philippe dès le 30 janvier… Elle prédit des « milliers de morts » dans l’Hexagone !

Frédéric Mas : « Agnès Buzyn, une confession dramatique qui risque d’éroder encore plus la confiance accordée aux LREM en temps de crise majeure : il semblerait que les calculs politiques aient précédé la santé publique des citoyens. En pleine crise du coronavirus, Agnès Buzyn a démissionné de son poste de ministre de la Santé. Elle avait suscité la colère de certains commentateurs pour avoir déclaré publiquement que les risques d’épidémie au début de la crise en février dernier étaient très faibles, comme l’avaient fait aussi certains membres du gouvernement de Macron jusqu’à la semaine dernière.

Cet entretien révèle que le gouvernement était au courant des risques liés à l’épidémie avant la tenue du premier tour, et qu’il a choisi de le maintenir en dépit des alertes lancées par les professionnels de santé. Ce nouveau couac s’ajoute à la communication chaotique du gouvernement sur les mesures de confinement.

Alors que Sibeth Ndiaye qualifiait de Fake News les rumeurs de confinement de la population, Macron et Castaner ont dit le contraire. Agnès Buzyn jurait le 24 janvier : « Le risque de propagation du coronavirus dans la population est très faible. » Malgré cela, elle certifie au Monde avoir prévenu le premier ministre. Elle confie au Monde avoir averti l’exécutif sur la pandémie de coronavirus sans avoir été écoutée.

En clair : Macron savait et il n’a rien fait, comme pour les migrants et les racailles des banlieues !

Loris Boichot : « Les propos d’Agnès Buzyn au Monde secouent la classe politique ! » Buzyn affirme avoir prévenu Philippe et Macron dès janvier de l’ampleur de la crise. Elle assure qu’elle a averti le sommet de l’État, dès la fin du mois de janvier, sans avoir été écoutée, à l’en croire. Sibeth Ndiaye a assuré que les choix de Macron pendant cette crise ont été fondés sur un principe de transparence et un avis scientifique. (???)

Denis Cosnard, le Monde de gauche : Des propos qui ont obligé Philippe à se défendre d’avoir sous-estimé le danger. « Si nous n’avions pas pris au sérieux cet événement sanitaire, je n’aurais pas organisé une réunion dès le mois de janvier ni pris des décisions lourdes. » Il reconnaît l’alerte de Buzyn, elle a eu lieu le 30 janvier. Mais « à l’époque, beaucoup de médecins n’étaient pas d’accord avec elle« . Ben voyons ! YAPUKA !

Valeurs actuelles : « PMA : Agnès Buzyn assurait qu’un père pouvait évidemment être une femme !  Jusqu’alors ministre de la Santé, Agnès Buzyn avait fait de l’ouverture de la PMA à toutes les femmes l’une ses priorités, arguant que la fonction du « père » pourrait être confiée à d’autres membres de la famille. (???)

« Ça peut être une femme, des oncles, une grand-mère… » Contre des médecins refusant de pratiquer les PMA, y voyant la porte ouverte à des pratiques discriminatoires, la Buzyn avait rappelé la nécessité de la PMA pour toutes les homosexuelles. D’où la colère de ceux qui voient dans le remboursement de la PMA pour toutes un dévoiement des principes de la Sécurité sociale. Agnès Buzyn LCP ✔@LCP : Qui peut remplir la fonction de père ? « Ça peut être une femme, une altérité dans la famille, des oncles, une grand-mère (…)

« Tout ce qui compte c’est la sérénité et l’amour autour de l’enfant, toutes les (femmes homosexuelles et toutes les sortes de) familles peuvent le garantir« , juge @AgnesBuzyn. #PMA #CVR. TAKAYCROIRE !

Agnès Buzyn : « Je me demande ce que je vais faire de ma vie. » Ben ! Dénoncer Macron ! Buzyn, le Titanic de Macron ! À l’AFP, elle a déclaré : « Dans les semaines qui viennent, je ne peux être que médecin ».

Valeurs actuelles : « En Marche vers une déconvenue, Agnès Buzyn n’aura pas fait longtemps illusion. Mission perdue d’avance ? Parmi les griefs reprochés à l’ex-ministre de la Santé, son impréparation.

Chacun sait que, depuis le début du XXI ème siècle, il existe dans tous les pays occidentaux un rejet de la caste politicienne, une perte absolue de crédibilité et de prestige, dont les Français nos contemporains commencent à comprendre qu’ils ne sont que des clowns interchangeables, au service des véritables patrons de la nouvelle ère de la macronnerie vulgaire : les maîtres du seul vrai Pouvoir, c’est les milliardaires !

Bernard Plouvier : Tous les sondages réalisés depuis 2001-2005 démontrent cette perte de crédibilité des (LREM) et la désaffection des Français pour les clowns qui font semblant de gouverner le pays !

À propos de la pandémie à coronavirus, il a suffi d’organiser une panique à l’échelon planétaire, avec la complicité des clowns amoraux des media collabos BFM-Macron et LCI pour faire croire que les clowns LREM seraient capables de gouverner la France. Il ne suffit pas, pour gouverner la France, de la Police de la Castapo politique du sinistre de l’intérieur pour verbaliser et taxer les Français blancs au prétexte du défaut de l’attestation de déplacement dérogatoire mais surtout sans rien demander aux représentants de la diversité dans les quartiers islamisés organisés comme des petits Chicago et où les délinquants font la loi !

En clair, le nouveau monde de Macron n’est jamais régi par la raison ni par le bon sens. Le nouveau monde de Macron n’est nullement un monde des sciences et de la technique, mais une époque enchantée où n’importe quelle gouroute si bête peut lancer un message fou, grotesque et disproportionné à la réalité !

Et c’est logique ! Le vote Macron-LREM a été celui des gogos crédules. Les gourous de toutes les sectes, les politiciens LREM les plus ineptes, les démagogues les plus minables, sont les commentateurs des médias collabos BFM-Macron et LCI, pour tromper les Français. Ce qui distingue les socialistes-LREM-GOF-LGBT totalitaires des régimes populistes (soit les vraies démocraties libérales), c’est la primauté des doctrines de haine sociale indigéniste des clowns LREM-GOF-LGBT amoraux et pervers contre les Français blancs.

C’est le crétinisme maladif absolu des sectes des Loges maçonniques de l’Anti-France au service de la mondialisation contre les Français blancs et le pays réel. C’est une raison supplémentaire de tenter le pari du Populisme en France et en Occident. (Bernard Plouvier)

Les clowns Macron-socialistes-LREM-Buzyn, ça devient vraiment compliqué (mais pas désespéré) !

Voici ce que vous devez faire : Voter RN en 2022 !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz