Publié par Guy Millière le 20 mars 2020

Après n’avoir pris quasiment aucune des mesures qui auraient dû s’imposer et après avoir géré la situation de manière absolument lamentable pendant des semaines (ne pas avoir suspendu les vols arrivant de Chine dans une période où cela aurait été indispensable, et ne pas avoir fermé les frontières avec l’Italie et avec l’Espagne a été inepte et scandaleux), après avoir laissé avoir lieu un premier tour des élections municipales malgré les avertissements des médecins disant que ce serait très délétère, après avoir placé le personnel médical dans une situation préoccupante au vu de la pénurie de moyens disponibles, et après avoir tenu des discours grotesques, et, de fait, ignobles, car ils ont couté des vies, Emmanuel Macron a déclaré que la France était en guerre, y a paralysé toutes les activités ou presque, et y a instauré peu ou prou une loi martiale que, dans un pays où existent des zones de non droit et des minorités rétives, il aura du mal à maintenir.

Mais le plus grave est ce qui a transparu au travers des récents propos d’Agnès Buzyn. Il est maintenant avéré jusqu’à preuve du contraire qu’Emmanuel Macron et le gouvernement français ont menti à la population, en sachant délibérément qu’une pandémie grave était en cours. Il semble avéré jusqu’à preuve du contraire que des décisions qui auraient dû être prises en temps utile ne l’ont pas été, en pleine connaissance de cause des conséquences qui en résulteraient, et ce pour des motifs qui restent à expliquer. On est, là, bien au-delà de l’incompétence : dans un comportement de nature criminelle.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il serait légitime, lorsque la pandémie sera passée que si, ce qui est vraisemblable, le crime est avéré, les criminels aient à répondre de leurs actes.

On n’a jamais vu depuis des décennies une telle équipe de gens incompétents, irresponsables, cyniques, sans la moindre once d’éthique, diriger le pays. La France ressemble à un bateau ivre au milieu de la tempête et tout au bord du naufrage.

Je ne peux imaginer qu’il y ait dans la clique de Macron une volonté de destruction, mais il y a un mépris flagrant et obscène de la France et du peuple français.  Il y a le maintien obstiné de dogmes ineptes, et cela frôle le fanatisme : Macron a parlé de fermeture des frontières de l’espace Schengen, mais pas un seul instant de fermetures des frontières de la France, comme si celles-ci n’existaient déjà plus du tout.

Il y a, maintenant que la situation, est désastreuse et que l’économie va sans doute être ravagée, l’évocation d’une possible nationalisation d’entreprises : comme si la gestion d’entreprises par des gens de la clique de Macron serait meilleure et plus efficace que la gestion d’entreprises par des entrepreneurs ! Il y a eu l’évocation du fait que certains secteurs ne devaient pas être laissés aux mains du marché et devaient être au contraire contrôlés par l’Etat, une défense de l’Etat providence, une mise en accusation de “notre modèle de développement”. On aurait pu se croire de retour en 1981 !

La clique de Macron et Macron lui-même ne comprennent visiblement rien à ce qui fait la supériorité de l’esprit d’entreprise et du marché sur l’étatisme bureaucratique et ne savent pas que l’Etat providence qu’ils défendent a créé les dépenses publiques et les prélèvements obligatoires les plus élevés du monde, avec pour résultat un délabrement de tous les secteurs essentiels que l’Etat prétend gérer, y compris, on le voit, hélas, en ce moment, le secteur de la santé.

Quant au modèle de développement dont Macron parle (le capitalisme mondialisé, apparemment), Macron ne discerne pas qu’il ne fonctionne pas en France, et que la France n’est pas victime du capitalisme mondialisé, mais du socialisme. La Heritage Foundation à Washington publie chaque année un Index de la liberté économique, et la France ne cesse de dégringoler dans le classement et est aujourd’hui l’un des pays les moins libres économiquement du monde développé. Elle réussit la prouesse d’être tombée derrière des pays qui ont subi pendant plusieurs décennies le joug communiste tels la Hongrie, la Pologne ou la République tchèque, derrière aussi la Corée du Sud, l’Indonésie ou le Rwanda.

J’ai dit ces jours derniers qu’un désastre de grande ampleur touchait l’Europe. J’ai dit que ce désastre touchait tout particulièrement certains pays, en premier lieu l’Italie et la France. Il va devenir de plus en plus difficile de ne pas le voir. 

 J’ai dit que le désastre serait moindre aux Etats-Unis qu’en Europe, quand bien même la gauche américaine s’efforce de l’aggraver, ce qui la rend plus répugnante que jamais.

Je pense que le déclin de l’Europe va s’accentuer, oui.

 Je crains que la France ne se redresse pas, et que la chute au contraire s’y accentue.  Tant que la clique de Macron sera au pouvoir en France en tout cas, c’est pour moi une certitude, la chute s’accentuera.  

J’aimerais discerner une alternative à la clique de Macron. Je n’en discerne guère. J’espère me tromper.

Sur le blog de Maxime Tandonnet, j’ai trouvé une phrase de l’historien Marc Bloch, tirée de L’étrange défaite, un livre publié à titre posthume (Marc Bloch fut résistant arrêté par la milice française, remis aux nazis, torturé, exécuté en 1944) : “Quoi que l’on pense des causes profondes du désastre, la cause directe fut l’incapacité du commandement”.
Avec des dirigeants compétents, la France aurait pu éviter de glisser vers une situation à l’italienne. Elle est dans le désastre. Parler d’incapacité du commandement est très en dessous de la réalité.

Marc Bloch parlait du désastre de 1940. Quatre-vingt ans plus tard, la France est face à un désastre de type différent, mais l’incapacité du commandement est là. On pourrait même parler vraisemblablement de haute trahison.

Et s’il n’y avait que le coronavirus….  J’ai parlé plus haut des zones de non droit et des minorités rétives…. Je n’ose imaginer ce qui se passerait si la clique de Macron faisait face à une guerre civile ou à une guerre tout court.

Je vis dans un pays où il y a un vrai commandant en chef, Donald Trump, et les crétins arrogants, vains et impuissants qui peuplent les plateaux de télévision français (il y a de rares exceptions), se moquent de Donald Trump, bien sûr… la France est dans un si superbe état et si bien dirigée qu’ils auraient tort de ne pas regarder de haut un vrai commandant en chef. Pauvres types….

J’ai replacé ici des photos d’émeutes, d’incendies dont celui de Notre Dame. La France se disloque et brûle. Le coronavirus de Wuhan, et la gestion lamentable de la situation qui résulte ne sont qu’un élément de plus.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz