Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 mars 2020

Un laboratoire de recherche sponsorisé par la Fondation Bill Gates annonce pouvoir « neutraliser » (et non soigner, la nuance est importante, même si le résultat est assez voisin) le coronavirus d’ici 3 semaines.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le Dr Jacob Glanville, co-fondateur et PDG de Distributed Bio, a révélé jeudi sur Fox News que son laboratoire est à trois ou quatre semaines de la mise au point d’un anticorps thérapeutique pour combattre le coronavirus.

« Ce que fait ma société, c’est adapter des anticorps pour reconnaître et neutraliser le nouveau coronavirus. C’est donc une sorte de façon de sauter l’étape de ce que fait un vaccin », a déclaré M. Glanville.

« Au lieu de vous donner un vaccin et d’attendre qu’il produise une réponse immunitaire, nous vous donnons simplement ces anticorps immédiatement. Et ainsi, en 20 minutes environ, un patient a la capacité de neutraliser le virus. »

Glanville a déclaré à Martha MacCallum qu’une fois que ses collègues auront fini d’élaborer les anticorps, ils les enverront à l’armée américaine avant de mener une étude sur l’homme cet été.

« Le médicament terminé sera envoyé à l’USAMRIID [United States Army Medical Research Institute of Infectious Diseases]. C’est donc l’armée américaine qui va le tester pour sa capacité à neutraliser le virus.

En même temps, ce médicament ira aux laboratoires Charles River, qui est un groupe international de recherche sous contrat, qui va tester la sécurité de ce médicament », a déclaré M. Glanville.

« Ces deux vérifications seront réunies pour que nous puissions produire des lots, passer par les formalités administratives, puis faire les premières études humaines, que nous ferons sur 200 à 600 personnes pendant l’été, probablement en juillet ».

M. Glanville a déclaré qu’il pensait que la « distanciation sociale » permettait de réduire la propagation du virus, mais que des médicaments étaient nécessaires pour lutter davantage contre la propagation.

« Le coronavirus semble si infectieux que nous ne pensons pas pouvoir éradiquer la pandémie par simple distanciation sociale », a déclaré M. Glanville.

« Nous allons donc finir par avoir besoin de médicaments, car sinon, d’après tous les modèles de prévision que je regarde, ce virus va durer toute l’année et qu’il pourrait devenir saisonnier, tout le monde finissant par être infecté ».

M. Glanville a ajouté que les États-Unis sont sur une « trajectoire différente de celle de l’Italie », où le nombre de décès enregistrés par le virus a dépassé la Chine, jeudi, mais il a également averti que les hôpitaux seront stressés par le coronavirus.

« Nos soins médicaux sont excellents. Cela dit, ce truc est vraiment infectieux et il se développe. Nous allons donc voir le stress sur nos hôpitaux et nos unités de soins intensifs dans tout le pays », a déclaré M. Glanville.

« Et c’est en partie la raison pour laquelle la Maison Blanche a pris la décision si ferme d’aller instaurer ces mesures d’isolement et de distanciation sociale. »

Peu de médias américains ont relayé cette importante information. C’est comme si les journalistes voulaient absolument que le président Trump échoue à faire face à cette pandémie, comme s’ils préféraient que l’Amérique soit infectée et que des milliers de personnes meurent plutôt que de voir Trump réussir et être réélu.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz