Publié par Christian Larnet le 21 mars 2020
Mosquée Omar Paterson, New Jersey

Alors que tout le monde a les yeux sur le Coronavirus, une ville du New Jersey vient de permettre la diffusion de l’appel islamique à la prière cinq fois par jour.

Le conseil municipal de Paterson a voté à 5 contre 4 pour approuver les modifications de son ordonnance sur le bruit – la mesure a été parrainée par le conseiller municipal Shahin Khalique.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

De nombreuses personnes se sont présentées pour protester contre les modifications de l’ordonnance sur le bruit, y compris des pasteurs chrétiens, mais cela n’a pas suffi à mettre fin à la folie.

C’est ce qu’a rapporté Paterson Press :

Après un débat approfondi, le conseil municipal a voté mardi soir à 5 contre 4 pour approuver les modifications de l’ordonnance sur le contrôle du bruit de Paterson qui, selon les partisans, permettra aux mosquées de diffuser l’appel islamique à la prière cinq fois par jour.

Le vote a attiré une foule de plus de 120 personnes debout et passionnées à l’hôtel de ville, dont certains pasteurs chrétiens qui se sont opposés à la mesure, affirmant qu’elle créerait une nuisance pour les personnes qui vivent à proximité des mosquées, ainsi que des membres de la communauté musulmane de Paterson, qui ont salué l’ordonnance comme une victoire pour l’inclusion religieuse.

Un résident, Steve Bauer, a déclaré que les haut-parleurs des mosquées « hurleraient » dans les quartiers. Bauer a également mentionné les terroristes islamiques, dont celui qui vivait à Paterson en octobre 2017, et qui a tué neuf personnes sur une piste cyclable de l’Hudson River à Manhattan.

Les fonctionnaires municipaux ont rapidement interrompu Bauer pour lui dire qu’il ne pouvait que commenter l’ordonnance sur le bruit.

« Avec tout le respect que je vous dois, il s’agit d’une question religieuse », a répondu Bauer.

La version originale de l’ordonnance proposée disait explicitement que l’Adhan, ou l’appel à la prière, serait exempté de la réglementation sur le bruit de Paterson. Mais le service juridique de la ville a révisé la formulation avant que le conseil ne vote la mesure.

L’ordonnance révisée, approuvée mardi soir, énumère 14 exemptions à la réglementation de la ville sur le bruit, dont une qui couvre « les cloches ou carillons… utilisés en conjonction avec des services religieux ». L’ordonnance révisée indiquait également que l’appel à la prière était déjà exempté de la réglementation sur le contrôle du bruit en vertu de la loi de l’État.

L’appel islamique à la prière ne devrait jamais être autorisé dans aucune ville des États-Unis. Mais les États de gauche sautent sur l’occasion pour l’utiliser comme un outil de politique identitaire et une attaque contre les Blancs.

C’est une nuisance totale et c’est aussi un moyen pour les musulmans de la communauté de montrer leur domination, forçant une ville avec des chrétiens, des juifs et peut-être des agnostiques à être soumise à l’Islam.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz